« Koh-Lanta » : « Il n’était pas nécessaire de parler de notre stratégie à Maxime », assure Yannick, éliminé au conseil

INTERVIEW Yannick, ex-membre des équipes violette et jaune, a été éliminé lors du dernier épisode du jeu diffusé mardi sur TF1

Propos recueillis par Fabien Randanne
— 
Yannick, dans Koh-Lanta, le totem maudit.
Yannick, dans Koh-Lanta, le totem maudit. — A.ISSOCK/ALP/TF1
  • Yannick a été éliminé de Koh-Lanta, le totem maudit à la fin de l’épisode diffusé mardi 3 mai 2022 sur TF1.
  • L’ex-membre de l’équipe jaune avait échafaudé une stratégie. Qui n’a pas fonctionné. « J’ai un sens de l’observation assez prononcé et j’avais constaté que le langage corporel de certains rouges avait changé. Je me suis dit que quelque chose clochait », confie-t-il à 20 Minutes.
  • « Tout va très vite sur Koh-Lanta et c’est un aspect que j’ai négligé alors qu’il aurait pu faire la différence », analyse-t-il avec le recul.

Yannick se savait menacé au conseil de Koh-Lanta, le totem maudit, mais sa stratégie n’a pas fonctionné. Pour sauver sa place dans l’aventure, il avait échafaudé un plan avec ses anciens acolytes de l’équipe jaune : laisser penser aux rouges qu’ils allaient voter contre Maxime – un ex-rouge - mais cibler en réalité Louana, cheffe de l’équipe adverse. Le coup de poker aurait fonctionné à merveille si Bastien n’en avait pas informé Maxime. Ce dernier, incrédule quant à l’inimitié qu’il inspirerait, s’est empressé de prévenir les potentiels dindons de la farce de ce qu’il se tramait. Les ex-rouges ont ainsi porté leurs voix contre Yannick, qui a été éliminé à la fin de l’épisode diffusé mardi sur TF1. 20 Minutes revient avec lui sur ce dénouement.

Abordiez-vous ce conseil sereinement ?

Non, je n’étais pas serein. J’ai un sens de l’observation assez prononcé et j’avais constaté que le langage corporel de certains rouges avait changé. Je me suis dit que quelque chose clochait. De toute façon, il ne faut jamais être serein avant un conseil, ce serait une grave erreur de l’être : on a pu le voir pour certains aventuriers qui en ont fait les frais.

Vous avez compris que Maxime avait révélé votre stratégie aux anciens rouges ?

Je n’en ai pris conscience qu’au moment de partir pour le conseil. C’était la seule explication possible au changement de comportement des rouges. Maxime était le seul à avoir cette information dans l’autre équipe.

Jusqu’à la réunification, vous déteniez deux bracelets noirs, synonymes de deux votes contre vous aux conseils auxquels vous participiez. Cela vous a surpris de ne pas avoir été davantage sur la sellette ?

(Il rit) Ça me fait rire parce que je vois que les gens font un focus sur les bracelets en se disant : « Il a des bracelets, il faut le sortir. » Mais peut-être que sur les épreuves collectives j’étais performant, j’aidais mon équipe, que le courant passait bien avec la majorité de ma tribu. Je pense que ce sont des raisons suffisantes pour ne pas être éliminé ou ciblé en priorité. C’est important de montrer et de prouver sa valeur à son équipe. Je pense l’avoir fait chez les violets et les jaunes.

Vous n’avez pas pensé à élaborer une stratégie autour du collier (imaginaire) de Setha ? D’ailleurs, vous pensiez qu’il existait ?

Quand elle m’en a parlé, oui, je pensais qu’il existait. J’avais confiance en elle, donc je n’ai pas remis en doute sa parole un seul instant. Tout est allé très vite, alors je n’ai pas pensé à jouer la carte du collier imaginaire. Il y avait d’autres stratégies à mettre en place.

On vous a vu très affecté par l’élimination de Setha, condamnée par Colin lors du conseil des ambassadeurs…

Oui, on échangeait beaucoup. On a beaucoup discuté quand on était chez les violets, puis quand on s’est retrouvés chez les jaunes. On a des aspects de nos vies qui résonnent. Que son aventure se termine de cette manière… Je n’aurais jamais souhaité ça pour un de mes alliés.

Avec le recul, quel regard portez-vous sur votre parcours ?

En voyant les épisodes, je revis toutes les émotions ressenties sur le moment. Je garde en tête que c’est un jeu, je prends du recul par rapport à ça. J’analyse aussi ce que j’ai pu faire, comment j’ai joué, les erreurs que j’ai commises… On passe et on profite de la diffusion et de ce que ça amène derrière.

A quelle erreur pensez-vous, par exemple ?

Au fait de ne pas avoir dit à Bastien de garder pour lui le fait qu’on allait voter contre Louana. On n’avait pas besoin du vote de Maxime, il n’était pas nécessaire de lui en parler. Mais, encore une fois, tout va très vite sur Koh-Lanta et c’est un aspect que j’ai négligé alors qu’il aurait pu faire la différence.

Aviez-vous conscience, lors du tournage, que Nicolas, ex-jaune, était aussi proche de certains ex-rouges ?

Pas du tout. On savait que Nicolas était proche des anciens verts. C’était dit et c’était normal – tout comme moi j’étais proche d’Ambre ou Jean-Charles [anciens membres de l’équipe violette]. Maintenant, aller divulguer nos intentions de vote même pas deux jours après la réunification, alors qu’il a passé autant de temps dans l’équipe jaune que dans l’équipe verte, je trouve ça très moyen. Mais chacun joue comme il le sent.

Avez-vous gardé contact avec beaucoup d’aventuriers et d’aventurières ?

Je suis resté proche d’Anne-Sophie et Bastien. J’échange régulièrement avec Ambre. On est tous sur un groupe où on peut discuter entre nous. Pas plus tard qu’hier [lundi], Maxime m’a appelé pour prendre des nouvelles. Il y a des affinités plus fortes avec certains qu’avec d’autres, mais c’est comme ça en général dans la vie.