« The Voice » : Ugo le rappeur, Fabien le crooner, un père et un fils se lancent en famille mais pas en duo

SUR UN AIR DE FAMILLE Père et fils, les Toulousains Fabien et Ugo vont offrir un moment rare samedi sur la scène de « The Voice » en se lançant l’un après l’autre pour les auditions à l’aveugle

Hélène Menal
— 
Fabien et Ugo, père et fils, tentent leur chance chacun d eleut côté à The Voice.
Fabien et Ugo, père et fils, tentent leur chance chacun d eleut côté à The Voice. — Bureau 233 - ITV - TF1
  • Fabien le père, danseur et chanteur, a 46 ans. Ugo, le fils en a 17. Ils seront tous les deux samedi en famille sur la scène de The Voice.
  • Ils concourront séparément pour séduire les coachs.
  • Un moment « magique » en perspective et un gros coup de stress familial.

Ni duo, ni duel évidemment. Juste un moment « magique » pour les protagonistes et inédit pour les téléspectateurs de l’émission The Voice. Samedi, lors d’une nouvelle session d’auditions à l’aveugle, Fabien, 46 ans et jeune retraité du Ballet du Capitole de Toulouse, précèdera sur scène son fils Ugo.

Dans cette famille d’artistes, c’est Pascale, épouse de l’un et mère de l’autre, qui a tout manigancé. « Elle nous a inscrits tous les deux dans notre dos. Un jour, elle m’a tendu le téléphone, c’était la production de l’émission pour le casting. Elle a fait le même coup à Ugo quinze jours après », raconte Fabien Cicoletta.

Pascale, elle aussi danseuse et professeur de chant, leur a servi leur rêve sur un plateau « en un claquement doigts ». Et sans doute aussi l’un des moments les plus stressants de leur vie. Pour le lycéen de 17 ans d’abord, qui a vécu avec Nikos Aliagas, dans la « family room », l’audition de son père avant de se lancer., « Pas évident pour la concentration », reconnaît Fabien qui, son tour venu, a connu les affres à la fois du père et du coach vocal.

La filiation pour la scène est évidente. « J’y suis monté pour la première fois à l’âge de 7 ans comme figurant dans un ballet de mes parents », se souvient Ugo. Mais ne vous attendez pas pour autant à voir deux artistes de la même école tenter successivement de séduire les coachs. Ugo, cheveux mi-longs, est plutôt porté sur le rap. Fabien, coupe courte impeccable, cultive son côté crooner, rodé pendant six ans sur la scène des dîners spectacle du casino Barrière de la Ville rose.

Les feux de la rampe

D’ailleurs, si le père et le fils seraient ravis de séduire Marc Lavoine pour sa « bienveillance », Ugo penche aussi pour Vianney « amateur de rappeurs et de chansons à textes » tandis que Fabien voue une admiration sans borne à Florent Pagny. Vous ne les verrez pas en duo samedi, mais pour cela il y a YouTube où ils cultivent à la fois la symbiose et l’opposition de style dans un étonnant morceau de leur composition.

Les dés sont déjà jetés et la famille Cicoletta entretient bien le mystère. Samedi, ils réunissent une cinquantaine de proches à vivre la fin du suspense sur écran géant, à Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn), dans l’école de musique de Pascale et Fabien. Fabien en profitera pour dévoiler le premier titre de son nouvel EP, composé par Sandraline, candidate de la 10e saison. L’école s’appelle Les feux de la rampe.