« Le village préféré des Français » : Avec Bergheim, l’Alsace va-t-elle encore gagner ?

PATRIMOINE La ville du Haut-Rhin est en lice face à 13 autres communes pour devenir « Le village préféré des Français » 2022, émission de France 3. Avec un avantage : c’est souvent l’Alsace qui gagne…

Thibault Gagnepain
— 
Bergheim possède une enceinte médiévale et une porte haute du 14e siècle.
Bergheim possède une enceinte médiévale et une porte haute du 14e siècle. — Quentin Gachon - OT Ribeauvillé-Riquewihr
  • Qui sera élu « village préféré des Français » 2022 ? Les votes sont accessibles du 1er au 22 mars sur le site de l’émission de France 3.
  • Parmi les 14 villages retenus figure Bergheim, une petite ville du Haut-Rhin.
  • Comme souvent, la commune alsacienne devrait faire figure des favorites. Pourquoi ? 20 Minutes vous l’explique.

Les banderoles vont bientôt être installées, la campagne de communication sur les réseaux sociaux a déjà débuté… « Et c’est l’effervescence, on est à fond ! », rigole la maire de Bergheim Elisabeth Schneider. L’élue a appris « fin janvier » que sa ville, d’environ 2.000 habitants, avait été retenue pour l’émission Le village préféré des Français 2022. Le vote pour désigner le vainqueur parmi les 14 communes candidates s’est ouvert mardi et s’étire jusqu’au 22 mars inclus, avant des résultats en début d’été. Quand le programme présenté par Stéphane Bern sera diffusé sur France 3.

Suspense… Ou pas trop. Depuis la première émission en 2012, les représentants alsaciens s’en sont toujours bien tirés. Mieux, trois figurent parmi les dix élus : Eguisheim en 2013, Kaysersberg en 2017 et Hunspach en 2020. Sachant qu’Andlau (2014) et Mittelbergheim (2018) étaient passés tout proche du sacre avec leur deuxième place. Et que Riquewihr, sans trop jouer le jeu, avait fini 6e la première année.

Pourquoi cette « élection » réussit-elle autant aux Bas-Rhin et Haut-Rhin ? « Parce qu’il y a de très beaux villages et qu’ils sont particulièrement bien entretenus », répond Pascal Bernard, délégué général à l’association « Les plus beaux villages de France », sans lien avec l’émission. « En Alsace, il y a une réelle attention portée à la maison, on ne rigole avec le bâti, on en prend soin. »

Une tradition d’accueil en Alsace

« C’est dans notre culture de faire attention au patrimoine, de rénover les voiries, de mettre notre bien en valeur », confirme Elisabeth Schneider, dont la ville compte des remparts médiévaux, une porte haute du XIVe siècle, un tilleul de 700 ans et bien sûr de nombreuses maisons à colombages. Le tout entouré des habituels géraniums, mais pas que, comme l’atteste le label 4 fleurs octroyé depuis plus de vingt ans.

Bergheim se situe sur la route des vins d'Alsace, dans le Haut-Rhin.
Bergheim se situe sur la route des vins d'Alsace, dans le Haut-Rhin. - Quentin Gachon - OT Ribeauvillé-Riquewihr

« Les gens ont compris, bien avant ceux d’autres régions, que pour faire venir des touristes, il fallait que le lieu en vaille la peine », résume le spécialiste. « Il y a vraie culture d’accueil. » Un avis partagé par la rédactrice en chef du Village préféré des Français. « Je n’ai pas participé à tous les tournages mais à Hunspach par exemple, j’ai le souvenir d’avoir été reçu à bras ouverts. Quand on arrive là-bas, on rencontre des personnes passionnées et très attachées à leur commune et à leurs traditions. En Alsace peut-être plus qu’ailleurs, il y a une ambiance particulière », explique Anne Plantard, dont les équipes effectuent la sélection des 14 villages chaque année, « avec une volonté de varier entre les départements ».

« Il y a une véritable identité »

Mais l’Alsace revient souvent et se mobilise toujours autant. « Il y a une véritable identité. Ils sont fiers de leur territoire et veulent partager ce sentiment. C’est aussi pour ça que leur capacité de mobilisation est impressionnante, comme en Bretagne par exemple », reprend Pascal Bernard, dont le guide 2021 recensait 164 villages. Dont deux du Bas-Rhin (Hunspach et Mittelbergheim) et trois du Haut-Rhin (Eguisheim, Hunawihr et Riquewihr). Un total de cinq qui pourrait passer à… six cet été.

Car Bergheim est aussi en lice pour afficher le célèbre panneau blanc et rouge à ses entrées de ville. « C’est plutôt bien parti mais une commission qualité doit encore voter », révèle le délégué général sans trop s’avancer. Pas besoin, le résultat est presque connu. C’est souvent l’Alsace qui gagne…