« Stars à domicile » : 20 ans après, ils se remémorent le « choc » d’une vie

SOUVENIRS Piégés par Sheila, Lara Fabian ou Hélène Ségara, trois anciens « surpris » de « Stars à domicile » replongent dans leur mémoire

Clément Rodriguez
Raphaël, Solène et Colette dans « Stars à domicile »
Raphaël, Solène et Colette dans « Stars à domicile » — Capture d'écran/YouTube
  • Stars à domicile revient ce vendredi sur TF1 pour offrir une surprise à quatre fans de Clara Luciani, Gims, Soprano et Julien Doré.
  • Il y a un peu plus de vingt ans, l’émission avait organisé plusieurs dizaines de caméras cachées pour filmer la rencontre unique entre un fan et son idole.
  • Parmi elles, il y avait celles de Raphaël, Solène et Colette. Tous les trois reviennent pour 20 Minutes sur ce moment qui a marqué leur vie.

Deux décennies plus tard, l’émotion est toujours palpable pour certains d’entre eux. Raphaël, Solène et Colette font partie de celles et ceux qui ont vu débarquer des caméras de TF1 dans le cadre de Stars à domicile. Ce vendredi, la chaîne relance le format avec de nouvelles caméras cachées portées par  Clara Luciani, Gims,  Soprano et Julien Doré. Mais avant de découvrir ces nouvelles surprises, si on s’intéressait à ce que deviennent les personnes qui ont partagé un moment privilégié avec leur idole il y a vingt ans ?

Raphaël, fan de Lara Fabian : « C’est comme si le GIGN débarquait »

C’est un souvenir auquel Raphaël pense régulièrement. « J’ai toujours les frissons rien que d’en parler », sourit-il. Lors du vernissage d’une exposition de ses photos, le jeune homme âgé de 20 ans à l’époque voit débarquer son idole, Lara Fabian, cachée derrière un poster à son effigie. « Quand les caméras arrivent d’un seul coup, c’est comme si le GIGN débarquait », se souvient-il. En fond sonore, les notes de la chanson Immortelle se font entendre. « On ressent comme une connexion entre l’artiste et nous. J’étais tout de suite pris et embarqué dans la chanson, dans les gestes, dans le fait qu’elle me tienne la main pour me rassurer. Ça m’a permis de m’apaiser », poursuit Raphaël.

Aujourd’hui attaché commercial dans la finance, Raphaël n’a pas lâché sa passion pour la photographie… Ni pour Lara Fabian. Au contraire, le fan et son idole continuent à communiquer lors des moments importants de leur vie. « On ne s’envoie pas des mails tous les mois, seulement à des moments bien précis », raconte-t-il. Lorsque la chanteuse entame une tournée, Raphaël ne manque pas de lui envoyer un message pour passer un moment privilégié ensemble après le concert. « Elle le fait depuis vingt ans et on voit vraiment qu’il s’est passé quelque chose ce soir-là entre elle et moi », dit-il.

Solène, fan d’Hélène Ségara : « C’était un genre de choc »

Pour Solène, la surprise était totale et il ne pouvait pas en être autrement : elle a participé au tout premier numéro de Stars à domicile diffusé en février 2001 et ne savait donc pas qu’un tel concept existait. Alors qu’elle assiste à un cours de danse sur le rythme de Elle, tu l’aimes, son artiste préférée  Hélène Ségara ouvre la porte pour lui chanter ce titre les yeux dans les yeux. « C’était un genre de choc, explique-t-elle. Je n’ai pas du tout réalisé sur le coup. »

Vingt ans en arrière, au lycée, on ne lui parle que de son passage dans l’émission. Dans la rue, on la reconnaît aussi. Finalement, il devient un peu pesant pour elle « de n’entendre parler que de ça. » Il faudra attendre quelques années pour que l’histoire prenne une autre tournure. « A la fin, elle m’a proposé de rester en contact, explique-t-elle. On a continué à se voir. Depuis la fin de ma vie d’adolescente, Hélène m’a toujours suivi. On est devenues amies, j’ai travaillé avec elle, elle m’a mis le pied à l’étrier dans ce métier. »

En la suivant dans les coulisses de ses concerts, Solène a appris un nouveau métier, celui d’attachée de production qu’elle exerce toujours, et a rencontré l’homme de sa vie. Au quotidien, elle accompagne des artistes mais plus Hélène Ségara, qui a changé de tourneur. « Je ne suis plus fan d’elle depuis longtemps, sinon ça n’aurait pas marché, raconte Solène. Notre regard a évolué, on a pu baser notre relation sur de l’amitié. Ça n’empêche pas que j’aime ses chansons et la qualité de son travail. » Depuis le tournage en 2001, Solène n’a jamais revu les images. Le public, lui, la reconnaît encore parfois, même vingt ans plus tard.

Colette, fan de Sheila : « Il y a deux ou trois trucs qui m’avaient un peu surprise »

Aujourd’hui encore, Colette se souvient très bien de la soirée où elle a rencontré son idole. Censée surveiller ses petits-enfants, elle reçoit un coup de fil de sa belle-fille qui la prévient que Sheila est au restaurant dans lequel elle dîne. Quelques minutes plus tard, la chanteuse débarque chez elle. Aussitôt, elle se blottit dans ses bras. « C’était mon rêve donc j’en ai profité. Elle était là rien que pour moi », jubile-t-elle.

Bien que la surprise fût entière, il y a bien « deux ou trois trucs » qui avaient étonné Colette, notamment la présence d’un homme présenté comme un collègue de son fils. « À chaque fois que je faisais un pas, ce monsieur me suivait. Je me disais "tiens, c’est bizarre, pourquoi le copain de Fabrice me suit comme ça tout le temps ?" Je n’ai pas été chercher plus loin », rit-elle. Vous l’aurez compris, ce monsieur avait une caméra cachée sur lui.

Lorsqu’elle revoit les images de temps à autre, Colette pleure « comme je pleurais quand Sheila était là. » Aussi fan d’elle qu’à l’époque du tournage de Stars à domicile, la retraitée continue à aller au plus grand nombre possible de ses concerts et précommande tous ses disques. « Quand je vais à un concert, je lui fais dédicacer le programme. On se parle toujours cinq minutes », indique-t-elle. Comme les rois mages en Galilée, elle suit des yeux l’étoile de son idole.