« Lego Masters » : La saison 2 s’offre trois millions de briques et un collier d’immunité

BRIQUE, OH MA BRIQUE Le jeu lancé lors des vacances de Noël l’an dernier revient pour une deuxième saison ce mardi sur M6

Clément Rodriguez
— 
Georg, Paulina et Eric Antoine reviennent pour la saison 2 de « Lego Masters »
Georg, Paulina et Eric Antoine reviennent pour la saison 2 de « Lego Masters » — Patrick ROBERT/M6
  • M6 lance la deuxième saison de Lego Masters ce mardi soir en prime. Le deuxième épisode suivra dès le lendemain, le mercredi 29 décembre, toujours à 21h05.
  • Le casting est évidemment composé de nouvelles têtes mais l’émission n’a pas touché aux ingrédients qui ont fait son succès en décembre dernier.
  • Toujours animé par Eric Antoine, accompagné de Paulina Aubey et Georg Schmitt, le programme mise tout de même sur quelques surprises.

Un tournage en terrain miné. Début juin, les binômes encore en compétition de la deuxième saison de Lego Masters ont sorti leurs lunettes de protection pour assister au final de l’épreuve du jour. Comme lors de la première édition, les candidats et candidates ont passé plusieurs heures à empiler  des milliers de briques pour les voir détruites en deux secondes à l’aide d’explosifs. Derrière les manettes,  Eric Antoine prend un malin plaisir à jouer avec les nerfs des participants et participantes.

Trois millions de pièces, 17.000 références

Fait très particulier, M6 diffuse les deux premiers épisodes de cette nouvelle saison lors de deux soirées successives. Le premier sera proposé dès 21h05 le mardi 28 et la seconde émission le mercredi 29, toujours en prime. Tournée au Pré-Saint-Gervais l’an dernier, les équipes de production de l’émission ont posé leurs valises à quelques kilomètres de là, à La Plaine-Saint-Denis, pour la deuxième édition. Le choix pourrait paraître étonnant : le plateau est exactement le même. La subtilité se ressent là où l’œil des caméras ne se pose pas. Dans les coulisses, la superficie est supérieure dans le but de stocker un plus grand nombre de briques, 500.000 supplémentaires en comparaison de l’an dernier.

Au total, les candidats et candidates ont donc 3 millions de pièces à leur disposition et 17.000 références différentes. « On avait envie qu’il y ait encore plus de choix, raconte Julien Randrianarisoa, producteur chez EndemolShine France. Ça permet d’avoir de nouvelles pièces qui permettent techniquement d’aller plus loin, de nouveaux accessoires pour les mini-figures », sans oublier de nouveaux coloris.

Bienvenue à « Lego-Lanta »

Ce qui ne change pas par rapport à la diffusion de l’an dernier, c’est le nombre de binômes en compétition. Parmi eux, on remarque tout de suite Éric et Alex, les deux métalleux suisses habillés en kilt dans le premier épisode, ou encore Marine et Benjamin, les rétros au look vintage. Les seize joueurs et joueuses vont tenter de remporter le titre de meilleurs constructeurs de briques du pays pour exposer leur œuvre gagnante à l’hôpital Necker en 2022 et toucher la somme de 20.000 euros.

Du côté des épreuves, il y aura évidemment des nouveautés comme le défi du « monde à l’envers » pendant lequel les binômes composeront leur création en dessous de leur table ou « la tour infernale » qui devra s’élever au minimum à 1 mètre 20 de hauteur et sera soumise à des vibrations de plus en plus intenses lors de la révélation. À l’instar de celle de l'explosion, « un tiers des épreuves ressemblent à celles de l’année dernière », résume Eric Antoine.

Surtout, la production a réservé quelques surprises aux duos, à commencer par la « golden brick » (ou la brique en or pour non-anglophones), à gagner dès l’épreuve inaugurale de la saison. « C’est comme un collier d’immunité qui permet à l’équipe de se sauver si elle est en danger », détaille Matthieu Bayle, directeur des programmes d’Endemol France. Les chanceux ou chanceuses qui l’auront en leur possession auront jusqu’à la demi-finale pour en faire bon usage.

Plus d’équilibre pour les jurés, plus d’empathie pour Eric Antoine

Paulina Aubey, artiste plasticienne, et Georg Schmitt, l’un des quatorze professionnels certifiés par la marque dans le monde, composent à nouveau le jury cette année. Si l’une était dédiée aux questions artistiques et l’autre aux rouages techniques lors de la première édition, cela évoluera un peu cette année. « Il y aura un peu plus d’équilibre, on n’empiète pas l’un sur l’autre, avance Georg Schmitt. On est complémentaires. Des fois, elle a un œil sur la technicité et moi sur les couleurs. Et on n’a pas le même avis. »

Eric Antoine, quant à lui, mise sur davantage d’empathie. Lorsqu’il a regardé l’émission en décembre dernier, l’animateur s’est dit qu’il gérait bien le suspens et versait une bonne dose de fun dans le programme. « Cette année, je voulais prendre plus de temps pour les écouter, savoir qui ils sont », témoigne-t-il. Ainsi, le magicien les interrogera plus régulièrement. Avec 102 heures de travail au total pour la construction des fresques, cela devrait laisser du temps pour faire connaissance.