« Plus belle la vie » : « Ils existent vraiment ! » Quand les fans rencontrent les acteurs de la série

REPORTAGE Marie Hennerez et Stéphane Hénon, têtes d’affiche du prime diffusé ce mardi sur France 3, ont animé deux avant-premières en Charente-Maritime

Clément Rodriguez
— 
Stéphane Hénon et Marie Hennerez étaient en Charente-Maritime ce dimanche
Stéphane Hénon et Marie Hennerez étaient en Charente-Maritime ce dimanche — C.R./20 Minutes
  • France 3 diffuse mardi soir un nouveau prime de Plus belle la vie intitulé Black Out.
  • Ce dimanche, environ 700 fans ont pu le visionner en avant-première à Rochefort et à Royan, en Charente-Maritime.
  • 20 Minutes a suivi Marie Hennerez et Stéphane Hénon, les deux acteurs principaux du film, à la rencontre de leur public.

Thriller angoissant ? Long-métrage sur l’amnésie ? Black Out, film à l’affiche de la salle 1 de l’Apollo Ciné 8 à Rochefort, a de quoi intriguer. Ce dimanche, le complexe cinématographique est le seul en France à proposer ce film sur l’un de ses écrans. Trêve de suspens, il s’agit en réalité du nom du prochain prime de Plus belle la vie. Diffusé mardi soir sur France 3, l’épisode est révélé en exclusivité à plus de 300 fans qui attendent impatiemment de découvrir cet épisode spécial durant lequel une coupure de courant généralisée sème le trouble sur Marseille.

Chut, la séance commence

Voir ce film en avant-première, c’est bien. Le privilège de rencontrer les deux têtes d’affiche, c’est mieux. Le réveil a sonné tôt, aux alentours de cinq heures du matin, pour Stéphane Hénon ce jour. Depuis la cité phocéenne, 900 kilomètres le séparaient de la Charente-Maritime. Huit heures de train plus tard, après un crochet par Paris où l’a rejoint sa partenaire de jeu Marie Hennerez, le comédien et la comédienne sont fin prêts à rencontrer leur public.

A leur entrée dans la salle de cinéma, tous les spectateurs et spectatrices sont déjà arrivés. Des chuchotements se font entendre : « ils sont là ». Immédiatement, des dizaines de têtes se retournent pour observer celui et celle qu’ils vont rencontrer « en vrai ». Après une première salve d’applaudissements et quelques minutes d’introduction, il est l’heure pour le public d’être plongé dans l’obscurité… Tout comme les habitants et habitantes du Mistral qui, lors du prime, s’unissent face au chaos qui s’installe alors que l’électricité a disparu de la ville.

Séance de questions et d’étonnantes propositions

Rires, petites réflexions, la projection du prime sur grand écran est l’occasion pour l’équipe d’avoir un aperçu des réactions des trois millions de fidèles de la série devant leur poste de télé. « Oh non, ça ne va pas se terminer comme ça », entend-on sur notre droite quand les lumières se rallument. Après les applaudissements viennent les questions et même les plus inattendues des propositions. « Je voulais savoir si depuis le tournage, vous aviez eu l’idée d’acheter un téléphone filaire, demande une femme à Stéphane Hénon. Sinon je vous aurais donné mon numéro, on aurait pu échanger ! » Les rires fusent tandis que le comédien souligne « l’aplomb » de la fan.

Parmi les mains qui se lèvent dans l’assistance, beaucoup sont celles d’enfants. « Je voulais te demander… Comment t’avais un gros ventre ? », demande un petit garçon à Marie Hennerez qui joue une femme enceinte. Plus tard, la comédienne chantera Joyeux Anniversaire à un jeune Timothée. À la fin, quand tout le monde part, une petite fille vient vers la productrice : « Est-ce que tu peux donner ça à Léa et Jean-Paul ? », lui demande-t-elle en reprenant le nom des personnages qu’incarnent Marie Hennerez et Stéphane Hénon.

« J’étais étonné qu’il y ait autant de gamins dans la salle qui posaient des questions. Ça, c’était magique. Je ne pensais pas qu’on touchait autant les jeunes de cet âge-là. C’était incroyable, débriefe le comédien. Ils avaient préparé leurs questions et il n’y avait pas de filtre. Comme quoi, on fait partie de la famille. »

On the road again

Après une première représentation à Rochefort, l’équipe part directement à Royan pour une autre projection, démarrée plus d’une heure auparavant. Une petite pause casse-croûte s’improvise sur le parking du cinéma par six degrés. Vite, il est déjà l’heure d’entrer ! Derrière une porte dérobée, au bout d’un escalier en colimaçon, l’acteur et l’actrice attendent la fin du film pour rencontrer le public de cette deuxième salle. « C’est excitant d’aller voir le public après la première projection », s’extasie Marie Hennerez.

Là encore, devant 350 autres personnes, les interrogations fusent. « Est-ce qu’il y aura d’autres films ? Est-ce que Léa et Boher vont se marier ? » Mais certains fans profitent aussi de l’occasion pour obtenir des réponses aux questions qui les taraudent au quotidien. « Je me permets une critique, annonce une dame. Je trouve que certains événements comme "l’Enchanteur" ou "Jacob" sont très longs. » Quelques minutes plus tôt, l’équipe avait dû expliquer pourquoi le générique avait changé, « parce que perso, je préfère quand même l’ancien », lançait une jeune fan.

« Ça fait bizarre de les voir en vrai ! »

Une fois la séance terminée, les spectateurs et spectatrices quittent la salle, heureux d’avoir pu rencontrer ceux qu’ils regardent au quotidien parfois depuis plus de quinze ans. « Ça me touche énormément qu’ils soient venus à Royan », témoigne Danielle. « Ça fait bizarre de les voir en vrai ! C’est impressionnant. Ils existent vraiment ! » sourient Aurore et Marion. Dans le trajet retour, Stéphane Hénon est branché sur Instagram. « Les gens sont contents », dit-il en scrollant. Des fans présents lors des séances lui envoient des messages et des vidéos du moment qu’ils ont passé ensemble.

Le lendemain matin, après une bonne nuit de sommeil, c’est au tour de quelques influenceurs locaux de venir interroger le comédien et la comédienne. Le séjour se termine par un passage express en direct sur les ondes d’une radio locale. Et c’est déjà reparti pour huit heures de train direction Marseille pour Stéphane Hénon qui aura quasiment passé plus de temps dans les transports que sur place.