« Les princes et les princesses de l’amour » : Comment l’émission intègre la réalité dans ses épisodes

TELEREALITE Dans sa nouvelle saison, le programme de W9 n’hésite pas à évoquer ce qu’il se passe en dehors des murs de la villa

Clément Rodriguez
— 
Léna a participé à la précédente saison des « Marseillais »
Léna a participé à la précédente saison des « Marseillais » — Guillaume MIRAND/W9
  • Les princes et les princesses de l'amour est actuellement diffusée sur W9 du lundi au vendredi dès 18h50.
  • Dans cette nouvelle saison, la production a choisi de ne pas mettre sous le tapis la vie extérieure, souvent régie par les réseaux sociaux, des candidats et candidates.
  • « C'est important de raconter [le off] parce que c'est ce qui donne de la crédibilité au programme », estime David Warren, directeur des programmes de Studio 89.

Il est loin, le temps où les candidates et candidats de téléréalité étaient totalement coupés du monde extérieur. Enfermés entre quatre murs, les élèves de la Star Academy n’avaient le droit qu’à une minute de coup de fil par jour quand les habitants de Secret Story devaient attendre le prime du vendredi pour éventuellement avoir un mot de leurs proches. Aujourd’hui, la réalité s’est invitée à la télévision et les sociétés de production doivent composer avec ce nouveau facteur.

La notion même de off est incluse dans les conversations que tiennent les protagonistes de la nouvelle saison des Princes et des Princesses de l'amour. Lors d’une session de tournage à l’agence, à laquelle 20 Minutes a pu assister au début du mois de septembre, une question que pose Magali Berdah à une candidate éveille notre curiosité. « Est-ce que ton prince est pareil avec toi en in et en off ? », demande la directrice.

Eviter l’hypocrisie

Au moment où l’émission de W9 est mise en boîte, une rumeur circule sur le Net : Léna serait en couple à l’extérieur. Un comble car, si jamais on devait vous le rappeler, le but du programme est quand même de trouver l’amour. Au cours de la première cérémonie du temps qui voit l’élimination d’un prince ou d’une princesse,  Magali Berdah n’y va pas par quatre chemins. « Je pense que tu ne te rends pas compte de la tourmente des réseaux sociaux », explique la directrice de l’agence à Léna.

« On n’a aucun problème à parler de ce qu’il se passe sur les réseaux sociaux parce qu’on ne veut que du vrai, indique par la suite Magali Berdah à 20 Minutes. Il ne faut pas être hypocrite, on sait que ces candidats sont sur les réseaux sociaux, c’est leur vie. Pourquoi gommer quelque chose et essayer de créer une autre vie ? »

« Le mot d’ordre, c’est la vérité »

Comme l’immense majorité des programmes de téléréalité actuellement diffusés sur le petit écran, Les Princes et les Princesses de l’amour fait appel à des personnages récurrents pour feuilletonner l’histoire et fidéliser le public. Puisque les visages du casting sont connus, les blogueurs et sites spécialisés peuvent trouver plus facilement des informations croustillantes. « Des choses très intéressantes sortent parfois sur les réseaux et ça joue sur l’aventure, continue Magali Berdah. Là, j’ai appris des choses sur les réseaux et je m’en sers pour parler aux candidats. Le mot d’ordre que j’ai de la part de la production, c’est la vérité », affirme-t-elle.

Selon David Warren, directeur des programmes de Studio 89, la société de production de l’émission, passer sous silence ce qu’il se passe une fois les caméras éteintes serait comme réaliser deux programmes distincts, « celui qui se tourne devant les caméras et celui qu’ils vivent derrière en off. » Afin de ne pas trahir la réalité, il est demandé aux équipes d’être particulièrement vigilantes à ce qu’il se raconte hors des murs de la villa.

Le précédent Kellyn et Bastos

La saison précédente, les candidates et candidats avaient dû subir une période de confinement en amont du tournage. Pendant ces quelques jours, Kellyn et Bastos s'étaient rapprochés, ce qu’ils n'avaient souhaité révéler à personne. Finalement, le bruit a commencé à courir au sein de la maison. « On ne comprenait pas ce qu’il se passait entre eux, tu sentais qu’il y avait quelque chose », poursuit David Warren. Après s’être entretenue avec eux, la production a compris que le off expliquait des choses.

C’est la raison pour laquelle Les Princes et les Princesses de l’amour aborde la question des rumeurs autour de Léna cette saison. « Beaucoup de téléréalités ne l’auraient pas joué mais c’est important de le raconter parce que c’est ce qui donne de la crédibilité au programme, explique le directeur des programmes de Studio 89. On utilise le off et on le raconte. Si tu ne racontes que le in, tu as un faux programme. »