« Koh-Lanta » : Denis Brogniart s'indigne des menaces adressées à des candidats après l'exclusion de Teheiura

SCANDALE Le départ d’un des favoris de l’émission a provoqué un séisme chez les fans

20 Minutes avec agences
— 
Le journaliste Denis Brogniart
Le journaliste Denis Brogniart — Icon Sport / Starface

« Koh-Lanta est un jeu ». C’est avec ces mots que Denis Brogniart a appelé au calme, après une semaine très agitée pour les fans de l’émission de TF1. L’animateur a été obligé de réagir après les menaces de mort reçues par certains aventuriers depuis la révélation de la triche de Teheiura, un des favoris de la dernière itération de l’émission, sous-titrée La Légende.

Dans le dernier épisode, le candidat a avoué avoir demandé de la nourriture à un passant, et avoir mangé à deux reprises, notamment… un steak frites. Pas vraiment un menu d’aventurier qui tente de survivre avec les moyens du bord. Après l’élimination de Teheiura, de nombreux autres participants ont été menacés par des internautes en colère. De quoi révolter Denis Brogniart. « Des messages intolérables, inqualifiables, abjects, révoltants et condamnables à l’encontre des aventuriers de #kohlanta sur les réseaux sociaux. ÇA SUFFIT. SOUTIEN TOTAL », a-t-il écrit sur Twitter, tout en relayant le communiqué de l’émission.

« Malgré les nombreux rappels au calme, les aventuriers de Koh-Lanta continuent de recevoir des injures et des menaces de mort. Aucun aventurier n’a dénoncé Teheiura sur le fait qu’il ait reçu de la nourriture sur le camp. Teheiura a avoué seul son moment d’égarement. Aucun événement lié à ce jeu ne donne le droit à l’envoi d’injures, de menaces et de messages haineux. Nous dénonçons formellement ce genre de comportement », peut-on lire.

Réagir

Plusieurs aventuriers de l’émission, dont Christelle et Coumba, n’ont pas hésité à dénoncer sur les réseaux sociaux ou à la télévision les insultes reçues. Dans TPMP cette semaine, Coumba avait confié avoir été victime de messages racistes, auxquels elle s’est sentie obligée de réagir. « Je me dis qu’on ne peut pas laisser ce genre de phénomène. Qu’on ne soit pas d’accord avec mes stratégies, qu’on me traite d’hypocrite ou de traître, je l’accepte. Mais qu’on me dise "Sale noire, rentre chez toi chimpanzé, va manger des bananes", à un moment donné… », a-t-elle expliqué.

Denis Brogniart précise dans son message que certains aventuriers ont décidé, à l’invitation de TF1, de porter plainte.