« Prodiges » : Faustine Bollaert arrive à l'animation avec son « cœur de maman très sensible »

TELEVISION Ce jeudi, Prodiges revient pour une huitième saison, à 21h05, sur France 2, avec une nouvelle animatrice aux commandes : Faustine Bollaert

Juliette Mouillet
— 
Faustine Bollaert avant d'entrer sur le plateau de Prodiges.
Faustine Bollaert avant d'entrer sur le plateau de Prodiges. — Marie ETCHEGOYEN - FTV
  • Jeudi, à 21h05, Prodiges revient sur France 2 pour une saison 8.
  • Faustine Bollaert prend les rênes de l’émission, succédant à Marie-Sophie Lacarrau.
  • « J’aborde cette émission comme je le fais dans les autres que je présente, sous l’aspect très humain, a déclaré l’animatrice aux journalistes présents lors du tournage. Je suis extrêmement touchée par ces enfants. »

Depuis 2017 et le début de son émission Ça commence aujourd’hui,  Faustine Bollaert est une des chouchoutes du public de  France 2. Chaque après-midi en semaine, elle réunit plus d’un million de téléspectateurs. Ce jeudi, toujours sur la deuxième chaîne, elle arrive à la tête de Prodiges, qui mettra, dès 21h05, en avant les jeunes chanteurs, danseurs et musiciens classiques.

Alexandra Redde-Amiel, directrice de l’unité jeux et divertissements de France 2, se réjouit de cette nouvelle venue pour la huitième saison. « Le choix a été assez évident. C’était une envie assez réciproque. Faustine faisait partie des réflexions qu’on avait eues l’année dernière, et au départ de Marie-Sophie [Lacarrau], on n’a pas beaucoup réfléchi : c’était elle. » La nouvelle recrue dit quant à elle espérer humblement ajouter sa patte à ce programme « feel good ». Mission réussie, selon 20 Minutes, qui a assisté au tournage d’une émission.

« Un rôle pour personne, mais une évidence pour tout le monde »

Bonne confidente et toujours à l’écoute de ceux qu’elle reçoit dans son émission quotidienne, Faustine Bollaert ne change pas ses habitudes avec Prodiges. « J’aborde cette émission comme je le fais dans les autres que je présente, sous l’aspect très humain, confirme-t-elle. Je suis extrêmement touchée par ces enfants, je pense que mon cœur de maman est très sensible. »

Elle poursuit : « Vous me mettez en plateau avec des enfants, immédiatement j’ai envie de les accompagner, de les porter, de les protéger. Avoir ce côté maternel, c’est un rôle pour personne, mais c’est une évidence pour tout le monde. » Ainsi, dans les coulisses du tournage, elle encourage, échange un mot, un sourire, ou essuie les larmes d’émotions de ces jeunes artistes.

« Zombie » et guitare

Alors que les producteurs soulignent leur volonté de « désacraliser la musique classique », Faustine Bollaert rappelle qu’elle-même n’a pas d’affinité particulière avec ce genre musical. Selon elle, la démocratisation doit justement se faire « pour toutes les générations, y compris pour ceux qui n’ont pas baigné dans cet univers-là ».

Afin de répondre à ce besoin, l’émission a élargi cette année sa palette musicale et propose notamment d’entendre la bande originale du Roi Lion d’Hans Zimmer ou une version instrumentale de Zombie des Cranberries, parmi des œuvres classiques de Brahms ou Verdi.

Faustine Bollaert confie aussi son faible pour la guitare : « On a tous un jour été autour d’un feu de camp, avec un jeune homme ou une femme qui nous a joué Hotel California, et qu’on a trouvé absolument charmant ou charmante, même si ce n’était pas terrible, plaisante-t-elle. La guitare, ça détonne, ça renouvelle, ça démocratise. ». L’instrument sera ainsi pour la première fois, à l’instar de l’accordéon, présent dans cette huitième saison de Prodiges.