« Danse avec les stars » : La mobilisation des fans envoie valser les pronostics

DANSE AVEC LES FANS Les nombreux pouvoirs laissés aux juges dans cette saison de « Danse avec les stars » n’ont pas évité quelques surprises au moment des éliminations

Clément Rodriguez
— 
Aurélie Pons est en demi-finale de « Danse avec les stars »
Aurélie Pons est en demi-finale de « Danse avec les stars » — Laurent VU/TF1
  • La demi-finale de la onzième saison de Danse avec les stars est proposée ce vendredi sur TF1.
  • Aurélie Pons, Michou, Bilal Hassani et Tayc n’ont pas tous le même niveau, ce qui contredit quelque peu le discours des juges avant que la compétition démarre.
  • « Si vous êtes bon, vous passez et si vous n’êtes pas bon, vous rentrez chez vous », avait promis Chris Marques, qui n’avait sûrement pas pris en compte l’énorme popularité de certains candidats et candidates.

La demi-finale de Danse avec les stars nous réserve-t-elle encore plus de suspense qu’une épreuve de l’orientation de Koh-Lanta ? Cette éventualité se dessine depuis plusieurs semaines à mesure que le concours touche à sa fin. Ce vendredi, quatre couples s’affronteront sur le parquet et trois d’entre eux accéderont à la finale prévue la semaine prochaine sur TF1.

Deux chanteurs, une comédienne et un youtubeur restent en lice. Comme on pouvait s’y attendre lors du lancement de la onzième saison, Tayc et Bilal Hassani, aidés par leurs capacités scéniques, ont survolé la compétition en offrant quasiment chaque semaine des prestations qui se détachaient de celles de leurs camarades. La présence d’Aurélie Pons et de Michou en demi-finale, quant à elle, peut paraître un peu plus étonnante.

Des habitués du face-à-face

Mathématiquement parlant, les deux candidats ont enregistré des performances en dessous de celles de leurs concurrents. Aurélie Pons a dû se confronter à l’épreuve du face-à-face à cinq reprises (sur un total de huit semaines) et a enregistré trois fois la moins bonne prestation de la soirée. De son côté, Michou a joué sa place lors de quatre face-à-face.

Sauvés à de nombreuses reprises, Aurélie Pons et Michou peuvent compter sur la communauté qui les soutient : celle des fans de la série Ici Tout Commence (et ses trois millions de téléspectatrices et téléspectateurs quotidiens) pour la comédienne et celle de ses près de sept millions d’abonnés pour le youtubeur. « Il s’attendait à être soutenu car il sait combien sa communauté et lui sont soudés, confie-t-on à 20 Minutes dans l’entourage de celui qui a été protégé à quatre reprises. Mais peut-être pas autant car c’est une émission de télé et donc une autre plateforme. » Dans une story Instagram publiée il y a quelques jours, Michou a d’ailleurs prévenu que voter par SMS coûtait de l’argent à celles et ceux qui le sauvaient. Preuve que le youtubeur a rapproché deux mondes qui ne se côtoient que trop peu.

La limite du plein pouvoir des juges

Mais cet engouement des fans de chacune des communautés n’est-elle pas un caillou dans la chaussure de l’émission ? Avant que la saison démarre, Chris Marques l’affirmait : « si vous êtes bon, vous passez et si vous n’êtes pas bon, vous rentrez chez vous », avait-il promis lors de la conférence de presse de présentation de la saison. Avec le recul, cela voudrait dire que Dita von Teese n’était donc pas assez douée pour la suite de la compétition.

« On a remarqué au fur et à mesure du temps que la popularité avec laquelle chaque artiste arrivait était souvent le gage immédiat de résultats sur la durée », continue Chris Marques. En clair, certains des compétiteurs et compétitrices qui parviennent jusqu’à la finale se classent sur leur podium grâce à la mobilisation de leurs fans chaque année. Afin de pallier ce problème, la production avait décidé de « recentrer les juges au cœur du programme », selon les mots de Frédéric Pedraza, directeur général adjoint chargé des contenus chez TF1 Production. Buzz positif pour immuniser un couple, buzz négatif pour envoyer un binôme en dernière chance, sauvetage d’un duo lors du face-à-face, plusieurs mécaniques ont été testées au fil des semaines.

« Je pense qu’on pourra éliminer tout sentiment d’injustice », confiait, serein, Chris Marques à l’aube de cette nouvelle saison. Les statistiques (à savoir les notes du jury) démontrent pourtant que Gérémy Crédeville et Dita von Teese avaient un meilleur niveau que Michou et Aurélie d’après les quatre juges.

Tayc, seul candidat à n’avoir jamais été en danger

Afin de garder le contrôle sur le déroulé du concours, les membres du jury auront la main sur une bonne partie de la demi-finale. Ce vendredi, les quatre duos danseront chacun à leur tour dans une première manche que les juges départageront grâce à leurs notes. Celui qui fera la meilleure prestation sera automatiquement qualifié pour la finale. Lors de la seconde manche, un autre couple sera à nouveau sauvé par les juges. Dans les dernières minutes, les deux binômes restants seront soumis aux votes du public et seul l’un d’eux continuera la compétition.

Ce n’est donc toujours pas cette semaine que les concurrentes et concurrents seront toutes et tous départagés par le public. S’il obtient à nouveau l’une des deux meilleures notes de la part du jury, Tayc n’aura jamais été soumis au vote du public. Bien que des éléments permettant aux bons élèves d’aller aussi loin que possible aient été mis en place, le système n’a pas été sans failles puisque Aurélie Pons, qui a tout de même chuté deux fois sur le parquet cette saison, a éliminé des candidates et candidats techniquement meilleurs qu’elle. Seule la finale sera l’occasion de lier les mains des juges qui n’auront plus d’impact sur le choix du gagnant ou de la gagnante.