Madonna: Comment sa fille Lourdes s'est émancipée d'une mère qu'elle juge « control freak »

MERE ET FILLE La jeune femme avait, semble-t-il, besoin de respirer

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
La mannequin Lourdes Leon
La mannequin Lourdes Leon — Avalon / Starface

Si l’on connaît Madonna pour ses provocations publiques, il semble qu’à la maison, elle soit très stricte. Voire un peu trop à en croire sa fille aînée, Lourdes Leon, qui a préféré faire ses valises une fois le lycée terminé.

« Ma maman est une telle control freak, et elle m’a contrôlée toute ma vie. J’avais besoin d’être complètement indépendante après avoir eu mon diplôme à la fin du lycée », a-t-elle confié à Interview Magazine (relayé par People)

Néanmoins, cette éducation restrictive a des bons côtés : cela a poussé la jeune Lourdes Leon à s’assumer financièrement dès que possible.

Indépendance

« Si vos parents payent pour tout, cela leur donne une emprise sur vous », ajoute-t-elle. En effet, si le fait d’être la fille de Madonna lui a bien évidemment permis de décrocher de juteux contrats, notamment dans le mannequinat, elle a utilisé cet argent pour financer ses études supérieures et son appartement de Brooklyn sans réclamer un centime, comme elle l’avait précédemment confié à Vogue.

Lourdes Leon est, en revanche, admirative de l’éthique de travail de sa mère et de ce qu’elle a accompli pour faire avancer l’émancipation des femmes. « C’est sans aucun doute la personne qui travaille le plus dur que je connaisse. Je n’ai pas hérité de cela, malheureusement. J’ai hérité de ses problèmes de contrôle, mais pas de son éthique de travail ! », conclut la jeune femme.

Madonna, en tout cas, n’apprendra rien qu’elle ne sait déjà en lisant l’interview de sa fille, puisqu’elle a admis, dans les pages du magazine People en 2017, qu’elle était « le parent le moins populaire » auprès de ses enfants, « celui qui dit non ». Lourdes Leon est née de la relation de Madonna avec le danseur et chorégraphe Carlos Leon. La Material Girl a ensuite donné naissance à Rocco, issu de son mariage avec Guy Ritchie. Elle est également la maman de David Banda, Mercy James, et des jumelles Estere et Stella, quatre enfants adoptés au Malawi.