Lyon : Michel Neyret, l’ex-n° 2 de la PJ lyonnaise, lance une webTV sur le grand banditisme

PLATEFORME Michel Neyret, ancien n°2 de la police judiciaire de Lyon, condamné pour corruption en 2018, est le cofondateur d'une webTV en ligne intitulée Mauvais garçons, consacrée au crime organisé

J. Le.
— 
BALTEL/SIPA

Le nom donne le ton. Mauvais garçons est une nouvelle plateforme de vidéos à la demande qui propose, dès le 13 octobre sur Internet, « de grands documentaires, des reportages et des entretiens pour découvrir et décrypter le monde opaque et parallèle du grand banditisme, des mafias, des gangs et autres cartels » comme l’indique sa page d’accueil.

Un ex- « super flic » et un journaliste spécialisé aux commandes

Sa particularité : celle d’être fondée par Michel Neyret, l’ancien numéro 2 de la police judiciaire de Lyon, condamné pour corruption et association de malfaiteurs en 2018. Le « super flic » déchu après trente ans d’une carrière florissante figure en tant qu’ambassadeur de la chaîne, et participera à son comité éditorial. Michel Neyret s’exprime sur sa carrière, sa chute et les huit mois fermes qu’il a passés derrière les barreaux dans une interview inédite de 50 minutes menée par l’autre fondateur de la chaîne, Jérôme Pierrat, journaliste et écrivain spécialisé en grand banditisme.

La webTV est disponible sur abonnement, à partir de 4,99 euros par mois. Le « futur Netflix » espéré par ses fondateurs propose une cinquantaine d’heures de programmes répartis dans les catégories « cartels, cols blancs, filcs et voyous, gangs, historiques, prisons & mafias ».