Audiences télé : Pourquoi regardez-vous BFMTV et CNews (qui font des audiences historiques) ?

VOUS TEMOIGNEZ A un an de la présidentielle, le succès des chaînes d’info, boostées depuis le début de la crise sanitaire, ne s’est pas démenti

A.D. avec AFP
Eric Zemmour et Eric de Riedmatten dans « Face à l'info » sur CNews.
Eric Zemmour et Eric de Riedmatten dans « Face à l'info » sur CNews. — Stéphane Grangier/CNEWS

Des scores historiques en termes d’audience pour les chaînes d’info en continu, à un an de la présidentielle ! Médiamétrie a publié lundi les audiences télé du mois de juin, permettant un bilan de la saison 2020-2021, réalisé par l’appétit des Français pour le petit écran. Avec la fin du couvre-feu, ces derniers y ont consacré moins de temps en juin : la durée d’écoute globale s’est établie à 3h27 en moyenne par jour et par personne, soit 16 minutes de moins qu’en mai dernier et qu’en juin 2020. Pour autant, le succès des chaînes d’info, boostées depuis le début de la crise sanitaire, ne s’est pas démenti.

BFMTV a ainsi gagné 0,3 point de part d’audience (PDA) par rapport à juin 2020, à 2,8 %, et 0,2 point par rapport à mai 2021. Sur la période septembre 2020-juin 2021, sa PDA a grimpé à 2,9 % contre 2,7 % sur la saison précédente, au plus haut depuis sa création en 2005, et 1,1 point au-dessus du score de CNews.

Etes-vous un téléspectateur régulier des chaînes d’information en continu ? Si oui, pourquoi ? BFMTV, CNews, LCI, ou franceinfo, quelle chaîne d’info en continu a votre préférence ? Pourquoi ? Combien de temps par jour et à quel moment regardez-vous ce type de chaîne ? Racontez-nous ce qui vous plaît ou vous agace dans les chaînes d’info en continu. Vous pouvez témoigner via le formulaire ci-dessous. Vos réponses serviront à la rédaction d’un article.

La percée très commentée de CNews

La chaîne d’information CNews a fait une percée très commentée dans le paysage audiovisuel français, signant la plus forte progression de la saison, sans pour l’heure détrôner sa rivale BFMTV. Avec 1,8 % de PDA sur septembre-juin, la chaîne d’info du groupe Canal+, filiale de Vivendi, contrôlée par Vincent Bolloré, a aussi enregistré une saison historique, triplant son audience depuis son lancement en 2017 (via la transformation d’iTELE), et signant la meilleure progression sur la saison, (+0,7 point par rapport à 2019-2020).

Sans égaler son record de mai (2,2 %), mois durant lequel elle a dépassé BFMTV pour la première fois, sur huit journées, CNews a gagné en juin 0,6 point par rapport à juin 2020 pour 2,1 % de PDA, dépassant la chaîne du groupe Altice à trois reprises.

Explication et décryptage vs parole libre et opinions

De quoi inquiéter BFMTV ? « On est sur des registres différents », répond Marc-Olivier Fogiel, directeur général de la chaîne. CNews est selon lui « une chaîne d’opinion, de débats » alors que BFMTV est une chaîne de « terrain avec de l’information, de l’explication, un décryptage ». « Nous avons toujours travaillé sereinement en étant confiant dans la force et la pertinence de notre modèle », a-t-il ajouté.

« Nous sommes simplement différents », estime son homologue de CNews Serge Nedjar, vantant « une parole libre, un ton direct et des opinions avec un “S” » dans une interview au Figaro. « Nous avons été vilipendés par nos concurrents » et aujourd’hui « tout le monde multiplie les débats », fait-il valoir, liant le succès de sa chaîne à ses personnalités qui ne sont pas « des donneurs de leçons ».

CNews a vu ses audiences décoller depuis le recrutement d'Eric Zemmour en octobre 2019. Ses multiples dérapages ont poussé le CSA à sévir, avec notamment une amende de 200.000 euros signalée en mars à la chaîne pour « incitation à la haine » et « à la violence » après ses propos sur les migrants mineurs isolés.

LCI et franceinfo peinent à s’imposer

Le CSA a par ailleurs récemment épinglé CNews pour avoir trop donné la parole au candidat du RN pour les élections régionales en Ile-de-France, Serge Nedjar plaidant une « méprise d’interprétation ». A l’heure où des salariés d’Europe 1 s’inquiètent des rapprochements prévus avec la chaîne, Serge Nedjar assure qu’elle « ne roule pour personne, ni parti ni homme politique ».

Face au duel BFMTV-CNews, les deux autres chaînes d’info peinent à s’imposer : LCI perd 0,1 point sur un an pour une PDA de 1,1 % en juin, quand franceinfo en gagne 0,1, à 0,7 %.