« Gagner "Koh-Lanta" m'a permis de reprendre un peu d'assurance », confie Maxine

INTERVIEW Maxine, gagnante de la dernière saison de « Koh-Lanta » diffusée sur TF1, revient sur son aventure pour « 20 Minutes »

Propos recueillis par Fabien Randanne

— 

Maxine, gagnante de Koh-Lanta, les armes secrètes.
Maxine, gagnante de Koh-Lanta, les armes secrètes. — A.ISSOCK/ALP/TF1
  • Maxine, 25 ans, a remporté Koh-Lanta, les armes secrètes, vendredi sur TF1.
  • « C’est très dur de croire qu’un truc pareil puisse être en train de vous arriver. Cela a forcément été beaucoup d’émotions », réagit-elle ce lundi auprès de 20 Minutes.
  • « Je n’ai aucun regret. Je referais exactement les mêmes stratégies », assure-t-elle.

Avec neuf voix en sa faveur contre quatre pour Lucie, Maxine a remporté vendredi Koh-Lanta, les armes secrètes. 20 Minutes a pu s’entretenir avec elle ce lundi pour revenir sur sa victoire, son parcours dans le jeu d’aventure de TF1 et la manière dont les réseaux sociaux ne l’ont pas ménagée.

Lorsque Denis Brogniart a révélé le bulletin à votre nom synonyme de votre victoire, à quoi avez-vous pensé en premier ?

J’ai regardé directement Laure. Je me suis dit « Purée, c’est incroyable ! » C’est très dur de croire qu’un truc pareil puisse être en train de vous arriver. Cela a forcément été beaucoup d’émotions. J’imaginais mes parents comme des dingues devant la télé, pareil pour mon chéri. Quelle aventure ! Jusqu’au bout elle aura été incroyable.

Vous ne vous y attendiez pas ? Vous n’aviez pas cherché à deviner qui aurait pu voter pour vous à coup sûr ou non ?

Je n’avais pas forcément fait le compte parce que je ne voulais pas être déçue. Jusqu’à la fin, on ne sait jamais vraiment ce qu’il peut se passer. J’ai donc pris pas mal de recul. J’étais sûre des votes de Laure, Arnaud et Jonathan, mais pour le reste, je ne savais pas trop.

Vous avez évoqué à plusieurs reprises le burn-out qui vous a privée des JO de Rio. Même si ce n’est pas la même chose, est-ce que cette victoire dans « Koh-Lanta » contribue à réparer quelque chose en vous ?

Oui, carrément. Cela m’a permis de reprendre un peu d’assurance. Cela a été une revanche personnelle sur cet arrêt de carrière un peu compliqué, même si les JO n’ont rien à voir avec Koh-Lanta. J’ai pu tourner une page pour en écrire une nouvelle encore plus belle.

Et si vous reveniez en arrière, à la première page de l’aventure « Koh-Lanta », qu’est-ce que vous écririez différemment ?

Honnêtement, rien. Je referais les mêmes choix au même moment. Je n’ai envie de rien changer dans cette aventure parce qu’elle a été belle pour moi du début à la fin.

Même pas la manière dont vous avez contribué à l’élimination de Candice et qui vous a valu de nombreuses critiques de la part du public ?

On ne peut pas faire l’unanimité. Notre stratégie a été comprise par certaines personnes, pas par d’autres, c’est comme ça. On sait que les stratégies divisent. Avec Laure, on a saisi une opportunité à un moment donné. Je n’ai aucun regret. Je referais exactement les mêmes stratégies parce qu’il suffirait qu’on change un petit truc pour ne pas arriver là où on est arrivées.

Par la suite, vous avez brillé à plusieurs reprises sur les épreuves et d’autres candidats ont cristallisé l’énervement du public sur eux. Vous avez senti la tendance s’inverser ?

Oui. On sait très bien que dans une aventure comme ça, tout peut changer d’une semaine sur l’autre, on peut être détestés, puis adorés. C’est pour cela que je ne prêtais pas trop d’attention aux critiques. Il faut prendre du recul par rapport à ça et se dire que le public n’était pas à notre place. C’est facile de commenter devant ça sa télé.

Qu’allez-vous faire des 100.000 euros que vous avez remportés ?

J’ai pas mal de projets. J’aimerais bien partir en vacances au Costa-Rica, investir dans un appartement et créer mes propres émissions sportives, puis continuer à progresser dans ce métier. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre. J’espère qu’aux JO à Paris, en 2024, je serai au plus près des sportifs, avec mon micro pour les interviewer pendant ce très bel événement.

Vous êtes journaliste sportive. Est-ce que cette aventure « Koh-Lanta » vous a apporté des choses sur le plan professionnel. Dans la manière, peut-être de ressentir ce que c’est d’être au centre de l’attention médiatique et des réseaux sociaux ?

Cela me fait plutôt rire de me retrouver dans cette position, de l’autre côté, et de répondre à plein d’interviews. J’aime bien parler en général, je suis à l’aise dans cet exercice. Après, mon aventure m’a peut être fait réaliser que les réseaux sociaux, c’est beau mais, au final, ce n’était pas non plus une priorité, que je m’en fichais pas mal. Cela m’a ouvert les yeux là-dessus.