« Koh-Lanta » : « Il n’y a pas de mots pour dire ce qu’il y a entre Maxine et moi », confie Laure

INTERVIEW L’agricultrice du Doubs a échoué aux portes de l’épreuve finale des poteaux mais n’a aucun regret sur son aventure à « Koh-Lanta »

Propos recueillis par Benjamin Chapon
— 
Laure, candidate de Koh-Lanta : Les armes secrètes
Laure, candidate de Koh-Lanta : Les armes secrètes — A.ISSOCK/ALP/TF1
  • Laure fait partie des deux candidats éliminés vendredi soir, lors de l'épreuve d'orientation.
  • L'agricultice n'a qu'un regret : abandonner son amie Maxine pour l'épreuve ultime des poteaux.
  • Pour 20 Minutes, elle revient sur son aventure.

L’aventure s’arrête là pour Laure. Après avoir brillé sur plusieurs épreuves, et avoir su admirablement mener sa barque sur le fleuve tempétueux de la stratégie, l’agricultrice du Doubs a retrouvé ses bêtes.

Pour 20 Minutes, elle revient sur l’épreuve d’orientation mais aussi sur son amitié avec Maxine et les malentendus avec d’autres candidats.

Avez-vous eu l’impression d’être passée à côté de cette épreuve qui vous coûte votre place dans le jeu ?

L’orientation c’est l’épreuve la plus difficile et la plus intense de Koh-Lanta. Je le savais. Mais la règle du jeu est simple, il faut trouver un couteau. Je ne m’étais pas spécialement préparée au niveau stratégique. Avec Maxine on s’était simplement dit qu’on ne chercherait pas dans le même secteur.

Certains ont opté pour une stratégie plus attentiste et surveillaient les découvertes des autres.

Oui, tant mieux pour ceux qui ont trouvé le couteau. Ils ont gagné, je n’ai rien à redire à ça. C’est le jeu, on est là pour jouer. Le reste, on s’en fout.

Vraiment ? Vous n’êtes pas déçue ?

Si, bien sûr que je suis déçue, sur le moment et même encore aujourd’hui. Mais je ne m’autorise pas à me plaindre parce que je suis quand même allée au bout de ce que je pouvais faire, et parce qu’il y a des milliers de gens qui auraient aimé être à ma place. J’ai tout donné dans cette épreuve, comme dans chaque épreuve. Je suis allée au bout de mes forces, je ne me suis pas découragée, mais j’ai perdu. C’est comme ça.

La victoire de Maxine a-t-elle adouci votre défaite ?

Oui, en un sens, mais ce qu’on voulait vraiment c’est gagner toutes les deux. Notre hantise c’était que l’une d’entre nous soit éliminée et pas l’autre. On voulait aller loin dans le jeu, mais ensemble. Quand je suis éliminée, je sais que c’est un coup très dur pour Maxine, et ça me rend triste.

Vous avez expliqué qu’après la fin du tournage, vous êtes restée très amie avec Maxine, que vous vous écriviez tous les jours. Que s’est-il passé entre vous ? Cette histoire d’amitié fusionnelle est incroyable…

Il n’y a pas de mots pour dire ce qu’il y a entre Maxine et moi. Moi en tout cas je n’ai pas les mots. Je ne m’attendais pas du tout à me faire une amie comme ça. C’était une force incroyable d’avoir une épaule sur laquelle se reposer. On n’était jamais seules. A Koh-Lanta, je savais que j’allais rencontrer des gens mais… Non, je n’arrive pas à mettre de mots sur ce que nous avons vécu.

Comment vivez-vous le fait de revoir cette histoire chaque semaine à la télévision ?

Quand on regarde les émissions, il y a toutes les émotions qui reviennent d’un coup. On revit à fond notre aventure, c’est incroyable… Alors oui, j’avais un peu tourné la page, j’avais encaissé tout ça, mais chaque semaine, tout me revient.

Ce qui vient aussi, ce sont les réactions parfois hostiles des internautes. Étiez-vous préparée à ça ?

Plus ou moins. Les autres années je suivais les comptes des candidats donc je savais qu’il y avait parfois des réactions violentes. Mais on ne peut pas vraiment imaginer comment on le vivra tant qu’on n’est pas concernée. Pour l’épisode du départ de Candice, la production nous avait prévenues qu’on allait en prendre plein la tête…

Diriez-vous qu’il y a parfois eu des malentendus sur vos décisions, vos stratégies dans le jeu ?

Dans Koh-Lanta, parfois on prend des décisions avec son cœur, parfois on joue par stratégie. C’est le jeu, c’est comme ça.

Appréhendez-vous les retrouvailles vendredi prochain, pour l’émission en direct ?

Non, je suis heureuse de revoir les aventuriers. Je pense que ça va être le bon moment pour apaiser certaines choses, pour expliquer aux gens le pourquoi du comment.

A Magali par exemple ?

Oui. Je pense qu’elle n’a pas tout compris à ce qu’il s’était passé, je pense qu’elle a besoin que je lui explique.

Avez-vous des regrets sur cette aventure ?

Aucun, si c’était à refaire je referais tout pareil. Mon objectif, je l’ai atteint.