« Collabos ! On va vous casser la gueule ! » : L’équipe de « Quotidien » prise à partie lors d’une manifestation anti-vaccin

BONNE AMBIANCE Les journalistes de l’émission de Yann Barthès étaient les seuls à porter un masque

V. J.
— 
Une équipe de « Quotidien » a été prise à partie lors d'une manifestation anti-vaccins et anti-masques
Une équipe de « Quotidien » a été prise à partie lors d'une manifestation anti-vaccins et anti-masques — capture ecran TMC

Ce samedi avait lieu une manifestation contre le pass sanitaire et les vaccins au Trocadéro à Paris, et le journaliste Paul Larrouturou de l’émission Quotidien était présent pour rendre compte de l’événement et prendre un peu la température. Chaude, la température.



Comme ils étaient les seuls à porter un masque, lui et son équipe se sont vite fait « repérer » par la personne sur scène, la généticienne et antivax Alexandra Henrion-Claude. « Bonjour, nous sommes Quotidien, l’émission de Yann Barthès. » Dès lors, les huées ont retenti dans l’assemblée, accompagnées de « collabos ! collabos ! »

« On va vous casser la gueule »

Lorsqu’ils ont voulu ensuite l’interviewer, une partie de la foule s’en est prise verbalement et violemment à eux, les qualifiant encore de « collabos de la doxa gouvernementale ». « Vous êtes la honte de la France, vous êtes quelqu’un de dangereux, des imposteurs », peut-on également entendre. Avant qu’un homme lâche : « On va vous casser la gueule ». L’équipe de Quotidien a tout de même tendu son micro à quelques manifestants, passant d’un « Le passeport sanitaire a été mis en place par des nazis » à un « Ils veulent l’Holocauste 2 », en passant par un Jean-Marie Bigard ivre de colère.