Canal+ : La journaliste Laurie Delhostal annonce son départ de la chaîne

SPORT A LA TELE La journaliste sportive a posté un tweet laconique ce vendredi

N.S.
— 
Les journalistes Laurie Delhostal et Julien Fébreau lors du Grand Prix de F1 de Monaco, le 25 mai 2016.
Les journalistes Laurie Delhostal et Julien Fébreau lors du Grand Prix de F1 de Monaco, le 25 mai 2016. — JP Pariente / Sipa

Un simple tweet avec photo, assorti de hashtags inspirés des Guignols de l’Info. C’est par un message très « esprit Canal » à l’ancienne que Laurie Delhostal a annoncé ce vendredi son départ de la chaîne cryptée, où elle travaillait depuis 2011. « Clap de fin d’une sacrée aventure ! », écrit la journaliste sportive, qui a notamment couvert la Formule 1, avant de présenter différentes émissions comme Samedi Sport, J + 1, King of ze Day et Dimanche Soir Sports sur Canal+.

Laurie Delhostal faisait partie début décembre des 150 signataires d’une pétition de la Société des journalistes (Sdj) de Canal+, solidaires de Sébastien Thoen, évincé de Canal + à la suite d’une parodie de l’émission « L’Heure des Pros » sur Cnews. Une démarche mal prise par la chaîne, qui avait aussi licencié le journaliste Stéphane Guy après un message de soutien à Sébastien Thoen prononcé à l’antenne, puis trois pigistes signataires de la pétition.

Cofondatrice d’un collectif

Lancée en août 2020, la dernière émission animée par Laurie Delhostal, Dimanche Soir Sports, a été supprimée en février, après le fiasco Mediapro et le retour de l’intégralité de la Ligue 1 sur Canal+.

Elle a par ailleurs fondé avec cinq consœurs le collectif « Femmes journalistes de sport », à l’origine de la tribune publiée le 21 mars dans Le Monde pour demander que les femmes « soient mieux représentées dans les médias sportifs ». Une prise de position parallèle à la diffusion sur Canal+, du documentaire « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste », de Marie Portolano, autre ancienne figure de la chaîne qui a rejoint M6 début mars.