« Plus belle la vie » : « Il n’y a pas de suite amoureuse entre Victoire et Romain », dévoilent Flavie Péan et Simon Ehrlacher

INTERVIEW Flavie Péan et Simon Ehrlacher ont répondu jeudi à vos questions lors d’un Instalive depuis les studios de « Plus belle la vie »

Propos recueillis par Clément Rodriguez

— 

Flavie Péan et Simon Ehrlacher
Flavie Péan et Simon Ehrlacher — FTV/Telfrance Série/Delphine Gharossian/Olivier Martino
  • Flavie Péan et Simon Ehrlacher sont en ce moment au coeur d’une intrigue de Plus belle la vie.
  • Après une visite guidée des studios en leur compagnie, ils ont accepté de répondre en direct aux questions du public.
  • L’intégralité de cet entretien est à retrouver sur le compte Instagram de 20 Minutes.

Ce jeudi, Flavie Péan et Simon Ehrlacher couraient dans tous les sens. L’actrice et l’acteur de Plus belle la vie ne préparaient pourtant pas un marathon mais c’était tout comme puisqu’ils tournaient plusieurs séquences pour les prochains épisodes de la série de France 3, dont la diffusion est prévue au début du mois de mai.

Entre deux scènes, les deux comédiens ont accepté d’offrir une visite guidée des studios de Marseille à 20 Minutes ( à retrouver en replay sur notre compte Instagram) puis de répondre aux questions des fans.

Comment s’est passée la rencontre entre vous deux ?

Simon Ehrlacher : Je suis super content d’être tombé sur Flavie parce qu’elle m’a mis tout de suite en confiance, elle est pro, elle est carrée.

Flavie Péan : Ça s’est très bien passé. On s’est rencontrés une petite semaine avant de tourner ensemble à la cantoche pour des essayages costume. Pour moi, c’était drôle de mettre enfin un visage sur un personnage parce que je savais que ce nouveau personnage allait arriver, on m’en avait beaucoup parlé.

Flavie, avez-vous apporté des conseils à Simon ?

Flavie Péan : J’ai essayé de partager ce que moi, j’avais pu ressentir, les doutes du tout début parce que c’est quand même assez impressionnant, je crois. Et réussir aussi à gérer cette frustration qu’il peut y avoir par moments. Quand on est dans des grandes arches, on peut tourner jusqu’à neuf séquences par jour. En plus, on a des termes médicaux qu’on doit ressortir de façon complètement naturelle donc ça fait un flux de travail assez intense. Dans ce lot-là de séquences, il y en a toujours une où on est moins satisfait. On sent qu’on n’a pas été forcément au top du top et c’est très difficile d’accepter ça.

Comment travaillez-vous et préparez-vous vos séquences ?

Flavie Péan : Je suis une psychopathe du texte. J’ai besoin de le savoir par cœur pour ensuite pouvoir m’amuser et être libre. Si je pense à ce que je dois dire au moment où je dois le dire, je ne suis pas du tout dans l’émotion et dans l’instant. Je pense que ça vient du théâtre où le trou de texte est inenvisageable, c’est vraiment le cauchemar qu’on fait la veille de la première. Donc j’ai pris cette habitude et ça me rassure, je me sens plus libre comme ça.

Simon Ehrlacher : Contrairement à elle, j’aime bien l’improvisation. Ici, il y a moins de place pour ça parce qu’on tourne vite. On fait un plan large, un plan serré, tout doit être joué de la même façon. Quand je suis arrivé, j’avais énormément de problèmes de diction et les textes, je les savais plus ou moins. Je me suis vite rendu compte en travaillant ensemble qu’il fallait que je les apprenne sur le bout des doigts, sinon j’étais déçu de mes séquences.

Simon, où a-t-on pu vous voir par le passé ?

Simon Ehrlacher : Cœur Océan, ça a été un rôle qui a marqué mes débuts. C’était ma première expérience. Ça a été un magnifique tournage, c’était vraiment fabuleux. Après, j’ai voulu faire autre chose, j’ai tourné sur Les Revenants, j’ai fait des petits guests sur des unitaires. Après, la vie a fait que je me suis un peu détaché du milieu. J’ai fait d’autres choses parce que je pense qu’il faut faire plein de choses dans la vie. C’est revenu dans ma vie et je le prends à bras ouverts, j’accueille ça avec beaucoup de joie.

C’est Plus belle la vie qui est venu à vous ?

Simon Ehrlacher : A l’époque, j’avais déjà rencontré la directrice de casting. J’avais fait deux essais pour des rôles dans Plus belle la vie. Elle s’est souvenue de moi, on s’était vus au mois d’août pour un autre rôle de guest, ça n’a pas fonctionné. Elle m’a rappelé pour Romain Vidal et ça a été très très vite. Tout s’est enchaîné, je crois qu’une semaine après j’étais aux costumes et deux semaines après, je tournais.

Que peut-on dévoiler à propos du destin de vos personnages ?

Flavie Péan : Pour le moment, il n’y a pas de suite amoureuse entre Victoire et Romain. Mon personnage reprend sa vie d’avant avec Sacha et on verra ensuite ce qu’il arrivera. On ne sait pas trop, on va voir !

Le docteur Vidal sera-t-il un personnage récurrent ?

Simon Ehrlacher : J’appelle un ami ! Même moi, je ne le sais même pas. On a toujours en permanence cette remise en question. Pour l’instant, c’est plutôt bien parti pour. Je vais m’installer mais j’ai une maladie qui est là, en latence, donc ça peut tomber à tout moment.