Super Bowl : Le show de The Weeknd, le poème d’Amanda Gorman… Les temps forts non sportifs de la soirée

TELEVISION Dimanche, la finale du Super Bowl a été marquée par plusieurs moments extra-sportifs

F.R. avec AFP

— 

The Weeknd a assuré le show de la mi-temps du Super Bowl, le 7 février 2021.
The Weeknd a assuré le show de la mi-temps du Super Bowl, le 7 février 2021. — Kevin C. Cox / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
  • L’équipe de Tampa Bay (Floride) a remporté à domicile dimanche le deuxième Super Bowl de son histoire.
  • A la mi-temps, The Weeknd a assuré le traditionnel show.
  • La soirée a aussi été marquée par des hommages aux victimes et héros de la pandémie de coronavirus.

Dimanche, Tom Brady est entré au firmament du football américain en remportant, son septième titre, tandis que l’équipe de Tampa Bay (Floride) décrochait à domicile, au stade Raymond-James, son deuxième Super Bowl. Mais, comme tous les ans, l’événement sportif, l’un des plus suivis au monde, a connu des temps forts qui n’avaient rien à voir avec le ballon. Tour d’horizon.

  • Un hommage aux victimes du coronavirus

Le coup d’envoi a été précédé d’une minute de silence en hommage « aux plus de 440.000 Américains qui ont perdu la vie » durant la pandémie de Covid-19, comme l’a rappelé Joe Biden. Le nouveau président américain s’est exprimé dans un message vidéo retransmis sur les écrans du stade. Il a enjoint ses concitoyens à porter le masque, respecter la distanciation physique et à se faire tester et vacciner lorsqu’ils en auront la possibilité.

  • Un poème pour les héros de la pandémie

Amanda Gorman est entrée dans l’histoire du Super Bowl en devenant la première poétesse invitée à l’événement – qui n’a jamais non plus mis en lumière de poètes. La jeune femme de 22 ans, qui avait fait sensation lors du discours d’investiture de Joe Biden le 20 janvier, a fait résonner ses mots pour rendre hommage aux héros anonymes de la pandémie. En l’occurrence Trimaine Davis, enseignant, Suzie Dorner, infirmière et James Martin, un militaire à la retraite, qui se sont distingués par leur investissement durant la crise sanitaire.

  • The Weeknd a fait le show

Des dizaines de choristes, un labyrinthe de néons et une centaine de danseurs sur la pelouse. Une fois encore, le show de la mi-temps a été… à l’américaine. Mais assuré par le Canadien Abel Tesfaye, plus connu sous son pseudonyme de The Weeknd. Il a transposer son univers dans le stade en investissant, de sa poche, 7 millions de dollars.

  • Le « Boss » sur la route de la pub

Lors du Super Bowl, tout ne se joue pas sur le terrain… Les pages de pubs – les spots se négocient à prix d’or – sont aussi, pour une fois très attendues car inédites et particulièrement créatives. Les téléspectateurs et téléspectatrices ont ainsi pu voir Bruce Springsteen plaider pour l’unité du peuple américain dans un clip pour Jeep. Le « Boss » arpente les grandes étendues du Midwest et voit « l’espoir, sur la route ». C’était l’une des nombreuses publicités à message de la soirée.