« Lego Masters » : Comment l’émission a réveillé la passion du public pour les briques

LEGOBSESSION Les téléspectateurs et téléspectatrices de « Lego Masters » ont succombé aux charmes de la brique après la diffusion de l’émission

Clément Rodriguez

— 

Les candidats de « Lego Masters » à l'assaut des briques
Les candidats de « Lego Masters » à l'assaut des briques — Wlad SIMITCH/M6
  • La première saison de Lego Masters tire sa révérence ce mardi soir sur M6.
  • Pendant quatre semaines, le public s’est pris de passion pour les constructions des huit binômes, quitte à rêver de les imiter.
  • Les lecteurs et lectrices de 20 Minutes racontent la façon dont le programme les a amenés à acheter ou retrouver des Lego.

Elle est colorée, elle scintille parfois et elle peut même s’animer : pendant quatre semaines, la brique a régné en maître sur les soirées de M6. Au fil des épreuves, les huit binômes de Lego Masters ont impressionné le public grâce à leurs constructions phénoménales, à l’image des tableaux motorisés lors du lancement de l’émission ou encore du record du monde battu lors du deuxième prime. Des prestations prodigieuses qui ont amené les téléspectateurs et téléspectatrices à se poser la question : et si j’avais été à leur place ?

Eh bien s’il avait été sur le plateau devant les caméras de M6, le public de Lego Masters n’aurait pas fait grand-chose ! C’est le constat que font les lecteurs et les lectrices de 20 Minutes qui ont répondu à notre appel à témoignages. « Si l’émission donne indéniablement l’envie de faire des constructions en Lego, je constate surtout que je suis incapable d’une telle technicité et créativité », commente Sébastien. « J’ai pas 1/10 de leur savoir-faire. Et 0 imagination. Je suis les modes d’emploi », note quant à lui Dirk Kuijte sur Twitter.

Acheter en magasin ou fouiller dans le grenier ?

Première étape pour tenter d’imiter les candidats du jeu : posséder une boîte de Lego. Pour cela, il y a celles et ceux qui ont ressorti leurs vieilles boîtes du grenier, et les autres qui ont franchi la porte des magasins. « Après avoir vu l’émission, mon copain et moi avons acheté une boîte de Lego avec l’espoir fou d’avoir autant de talent », confie Claire, sans préciser si elle a réussi, elle aussi, à poser un poids de 500 kg sur un pont en briques. Une autre téléspectatrice, Camille, a acheté un Yoda à monter soi-même tandis que son père « a ressorti ses vieux Lego ».

Papa de deux filles de 6 et 11 ans, Olivier n’a pas pu stopper ses enfants dans leur nouvelle passion. « Après avoir vu en replay l’émission, elles montent dans leur chambre s’amuser à construire des choses avec leurs briques. La plus jeune des deux nous a même d’ores et déjà demandé des boîtes de Lego supplémentaires pour son anniversaire dans plus de deux mois », dit-il. Même son de cloche du côté de Guillaume et ses fils, qui sortent les caisses et tentent de recréer les épreuves à leur niveau. « J’ai toujours été un fan de Lego mais mes fils sont à une autre dimension, ils ne jouent qu’à ça », répond-il, prouvant le caractère intemporel du jeu.

Construire, ce n’est d’ailleurs pas réservé qu’aux enfants. Ludovic, lui, n’a pas attendu la diffusion de l’émission pour retrouver cette madeleine de Proust qui l’a aidé à traverser le premier confinement. « Par peur d’un nouveau confinement et dans mes lubies de collection, je viens d’acquérir quelques boîtes en soldes, raconte-t-il. Mais c’est vraiment addictif : l’achat d’un set donne vraiment envie d’en acquérir un autre et ainsi de suite… » Et notre lecteur ne remercie pas l’émission, qui lui donne « l’envie d’en faire toujours plus. »

Et s’il y avait une saison 2 ?

Les téléspectateurs et téléspectatrices de Lego Masters ont toutefois émis quelques réserves si le programme avait le droit à une deuxième saison sur M6. Certaines personnes aimeraient par exemple voir… Encore plus de briques ! « J’aime cette émission mais la vie des concurrents, leurs états d’âme, leurs pensées, cela ne m’intéresse pas alors je saute tout en replay pour aller directement au moment de la présentation », témoigne Pragmatilogic. « Pour un passionné de Lego comme moi, je regrette que le côté téléréalité prenne un peu trop le dessus sur le côté Lego », renchérit Fabidelle.

Sébastien, lui, a beaucoup aimé l’émission diffusée en seconde partie de soirée nommée Extra Brique, surtout pour les petits tutos proposés par les brickmasters. « Attendre 23h30 pour apprendre à utiliser correctement briques et tenons, c’est un peu abusé, regrette-t-il. Alors je rêve d’une saison 2 avec une partie tutorielle. » Acheter des Lego, pourquoi pas, mais savoir les empiler, c’est quand même mieux.