Miss France 2021: « J’avais lâché prise complètement », confie Amandine Petit après son sacre

REACTION A CHAUD Dimanche, lors de la conférence de presse qui a suivi l’élection, Amandine Petit, Miss France 2021 a répondu aux questions avec beaucoup de spontanéité

F.R., avec David Phelippeau

— 

Amandine Petit, couronnée Miss France 2021 par Clémence Botino, le 20 décembre 2020.
Amandine Petit, couronnée Miss France 2021 par Clémence Botino, le 20 décembre 2020. — Laurent Vu / Sipa

« C’est une femme forte qui défend de belles valeurs et, aujourd’hui, en étant là, présente devant vous, j’incarne cette femme moderne qui montre à quel point nous allons de l’avant. » En se pliant à l’exercice des questions réservées aux cinq finalistes, Amandine Petit a peut-être trouvé la réponse qui a fait mouche. Sa définition de la femme moderne est peut-être ce qui a permis à Miss Normandie de recueillir un maximum de votes du public de TF1 et du jury samedi lors de la 91e édition de Miss France au Puy du Fou ( Vendée).

Dimanche, peu après minuit et demi, c’est elle qui a été sacrée face à Miss Provence, April Benayoum, pourtant annoncée archi-favorite. « Quand on s’est retrouvées face à face, je trouvais qu’on se ressemblait, on est toutes les deux blondes aux yeux bleus, souriantes. C’était très particulier. Je crois qu’il n’y avait plus rien autour de moi. Dans ma tête, j’avais lâché prise complètement, j’étais concentrée sur mon sourire parce que, quand je suis stressée, je sais qu’il a tendance à se crisper. Et je ne vais pas vous mentir, j’avais extrêmement mal aux pieds », a confié avec le sourire la jeune femme de 23 ans, lors de la conférence de presse qui a suivi.

L’étudiante en Master 2 Management des structures de gérontologie va donc mettre ses études entre parenthèses pour les prochains mois et vivre désormais au rythme d’un agenda de Miss.

Elle a croisé Malika Ménard « en allant aux toilettes »

En répondant aux questions des journalistes, elle s’est montrée bavarde et spontanée. Sans filtre. Comme lorsqu’elle a raconté avoir croisé Malika Ménard, en début de soirée, « en allant aux toilettes ». « Elle m’a fait un grand sourire. Elle m’a donné toute son énergie, sa force, ça m’a reboosté. Je l’ai vue hier aussi lors des répétitions. J’ai eu les larmes aux yeux. Elle incarne la Miss France de référence – même si toutes ont quelque chose de particulier », a déclaré Amandine Petit, visiblement fan de celle qui avait été couronnée en 2010 et qui était, comme elle, Miss Normandie.

C’est d’ailleurs, en la rencontrant, il y a cinq ans, dans le centre-ville de Caen, qu’elle s’est décidée à participer au concours. A l’époque, elle avait fini deuxième dauphine de Miss Normandie. Elle a retenté sa chance cette année. « Je me suis représentée avec beaucoup d’ambition, la volonté de décrocher cette fameuse couronne du centenaire. J’ai été portée par toute cette motivation », affirme-t-elle. Désormais, ce sera peut-être elle, Amandine Petit, qui inspirera des vocations de Miss aux jeunes femmes de sa région et au-delà.