Alexandra, gagnante de « Koh-Lanta » : « Je donnerai une partie de mes gains au Fonds pour Bertrand-Kamal »

INTERVIEW « Gagner "Koh-Lanta" est une revanche sur les moqueries », déclare Alexandra

Propos recueillis par Fabien Randanne

— 

Alexandra, gagnante de Koh-Lanta, les 4 terres.
Alexandra, gagnante de Koh-Lanta, les 4 terres. — Laurent Vu / ALP / TF1
  • Alexandra a remporté Koh-Lanta, les 4 terres vendredi soir sur TF1.
  • « La soirée de la finale a été très éprouvante pour moi. On pensait à Bertrand-Kamal, c’était compliqué niveau émotions. J’étais très émue aussi par le vote du jury final et peinée pour Brice », confie à 20 Minutes ce lundi la trentenaire rhônalpine.
  • « Quand on participe à Koh-Lanta, on est dans un certain état d’esprit. Je n’y suis pas allée pour faire le clown, ou le buzz ou je ne sais pas quoi, mais pour montrer mes valeurs », affirme Alexandra.

Elle qui aime tant revêtir le costume de Wonder Woman a entériné vendredi soir son statut de super-héroïne de Koh-Lanta. Alexandra a remporté la vingt-et-unième saison du jeu d'aventure de TF1 face à Brice. La trentenaire, originaire du pays de Gex (Ain), a, tout au long de sa participation, trouvé les ressources pour tirer son épingle du jeu, même lorsqu’elle semblait vulnérable. La ténacité et l’obstination sont des traits de son caractère et c’est ce qu’elle a souhaité démontrer à la France entière, comme elle l’a expliqué ce lundi midi à 20 Minutes qui l’a jointe par téléphone.

Depuis, votre victoire vendredi soir, vous devez être sur un nuage…

Franchement, je vous avoue que la soirée de la finale a été très éprouvante pour moi. On pensait à Bertrand-Kamal [candidat décédé d’un cancer du pancréas au mois de septembre, à l’âge de 30 ans], c’était compliqué niveau émotions. J’étais très émue aussi par le vote du jury final et peinée pour Brice. Tout ça m’a vachement brassée. Même si je suis contente de gagner, je suis encore sous le coup de toutes ces émotions mélangées.

Lorsque Denis Brogniart a annoncé que vous étiez la gagnante, vous sembliez très surprise. Vous ne vous y attendiez pas ?

Quand je suis arrivée au jury final [réunissant les candidates et candidats éliminés précédemment chargés de voter pour désigner le gagnant ou la gagnante] et que j’ai vu toute cette bienveillance envers moi, je me suis dit que j’aurais peut-être plus de voix en ma faveur que ce que je pensais. Donc oui, je pensais que j’avais une chance, mais j’attendais vraiment le dépouillement. C’est vrai que j’ai été agréablement surprise, ça m’a beaucoup émue et touchée qu’une majorité d’aventuriers vote pour moi.

Vous avez suscité la sympathie du public, certaines personnes voyant en vous un modèle. Vous avez vu passer ces témoignages sur les réseaux sociaux ?

Oui et cela me touche beaucoup. Sur Instagram, j’ai reçu plusieurs messages de personnes qui m’ont exprimé leurs souffrances et leurs difficultés dans la vie et m’ont dit qu’elles m’ont vu me battre tout au long de Koh-Lanta, relever la tête et avancer, et que cela leur donnait de l’énergie. Quand j’ai des retours comme ça, je me dis que j’ai tout gagné. C’est le message que je voulais faire passer : avec la volonté, en faisant des efforts et en ne lâchant rien, on peut faire de belles choses, croire en ses rêves. C’est aussi le message que je voulais faire passer à mes filles. Et ces réactions m’aident à garder la tête haute, à positiver, malgré tout ce qu’il en coûte avec la diffusion de l’émission.

C’est-à-dire ? Vous en subissez des mauvais côtés ?

La production nous avait prévenus que ça pouvait être compliqué lors de la diffusion. On était donc au courant, mais on n’imaginait pas que ce serait à ce point. Sincèrement, nous, les femmes, on a pris énormément de réflexions sur des choses superficielles comme la voix, le physique, etc. Même moi, jusqu’au bout, j’ai subi des commentaires désobligeants jusqu’à mes pieds et franchement, ça me déçoit et me dégoûte. On devrait être belles et se taire, j’ai l’impression. Or, quand on participe à Koh-Lanta, ce n’est pas pour ça. On est venues montrer qu’on pouvait être aussi fortes que des garçons. Eux, dès qu’ils font une performance, ce sont des demi-dieux, et nous, il y a toujours une critique sur quelque chose qui n’a rien à voir, qui vient contrebalancer. On est soit pas cool, soit trop grande gueule, soit stressées, soit stratèges. Même si nos performances, sont visibles à l’écran, ces critiques les atténuent énormément. C’est injuste.

Votre victoire n’est-elle pas la meilleure réponse à ces détracteurs ?

Justement, et j’avais envie de le dire. Je ne l’ai pas encore vraiment dit. J’y avais pensé, mais vendredi j’étais sous le coup de l’émotion. Effectivement, c’est une petite revanche sur toutes les moqueries que j’ai pu subir depuis le début de l’aventure et pas que pour moi, pour aussi les autres aventurières. J’étais fière de représenter la gent féminine.

Vous avez remporté 100.000 euros. Vous savez ce que vous allez en faire ?

Je vais en garder une grande partie pour mes filles, pour leur avenir, pour leurs études, etc. Et je vais donner une partie à la Fondation Arc : Fonds pour Bertrand-Kamal en faveur de la recherche contre le cancer du pancréas.

Si la production vous contacte pour participer à un « Koh-Lanta » « all -stars », vous y allez ?

Là, je suis encore sous l’émotion de cette aventure. C’est quand même très éprouvant. Je ne peux pas vous dire. Quand on participe à Koh-Lanta, on est dans un certain état d’esprit. Je n’y suis pas allée pour faire le clown, ou le buzz ou je ne sais pas quoi, mais pour montrer mes valeurs. J’étais obstinée et j’ai gagné, donc j’ai peur que participer à nouveau gâche le charme.