« L’amour est dans le pré » : Jérôme et Lucile ne « sont toujours pas descendus de leur petit nuage »

BILAN Le maraîcher lyonnais et sa prétendante dressent leur bilan de l’aventure au moment où M6 diffuse les derniers épisodes de la quinzième saison de « L’amour est dans le pré »

Caroline Girardon

— 

Lucile et Jérôme, maraîcher de l'est lyonnais, filent le parfait amour depuis leur rencontre lors de l'émission L'Amour est dans le pré.
Lucile et Jérôme, maraîcher de l'est lyonnais, filent le parfait amour depuis leur rencontre lors de l'émission L'Amour est dans le pré. — Cécile Rogue/M6
  • M6 diffusera ce lundi soit et le suivant le bilan de la quinzième saison de « L’amour est dans le pré ».
  • 20 Minutes a pu s’entretenir avec Jérôme et Lucile, l’un des couples phares de cette saison.
  • Depuis six mois, le maraîcher lyonnais et sa prétendante filent le parfait amour.

« La vie est belle », lâche-t-il dans un grand éclat de rire. A l’heure du bilan, Jérôme, agriculteur à Jons dans le Rhône, ne fait pas de mystère. Pas besoin d’entretenir le suspense plus longtemps. Oui, son histoire d’amour avec Lucile, rencontrée lors de la quinzième saison de l’émission télévisée «  L'amour est dans le pré », est toujours d’actualité. Et les deux tourtereaux ne se lâchent plus.

M6 dressera ce lundi soir et le suivant le bilan de cette édition, six mois après la fin du tournage. « Nous ne sommes toujours pas descendus de notre petit nuage », poursuit Jérôme. Au mois de juillet, Lucile, qui dirigeait un spa dans le sud de la France, est venue le rejoindre à la ferme, où elle se sent « comme un poisson dans l’eau ». « Je ne pensais pas que c’était possible d’être aussi en phase et en harmonie avec quelqu’un. C’est encore mieux que ce que j’espérais, confesse la prétendante. En réalité, je n’ai jamais connu une telle osmose dans mes relations précédentes ».

« Pas besoin de faire des concessions »

Jérôme, 38 ans, abonde : « Dans un couple, on a l’habitude de dire qu’il faut faire des concessions ou des efforts pour que cela fonctionne. Mais, je n’ai même pas en faire car il n’y a pas besoin ». Le maraîcher, qui avait envoyé sa lettre au mois de novembre 2018 pour participer à l’émission, a eu le « temps de se préparer ». Il ne pensait toutefois pas être touché si facilement par les flèches de Cupidon. « Ce qui est troublant est que les choses ont matché entre nous aussi bien. Et tout de suite, développe-t-il. Les gens de notre entourage nous disent régulièrement avoir l’impression que nous sommes ensemble depuis 20 ans ».

Considérés comme l’un des couples phares de cette 15e saison, les amoureux ont parfois fait l’objet des railleries sur les réseaux sociaux. Leur bonheur a semblé agacer une frange de la twittosphère. « Normalement, les relations se construisent dans le temps. Mais pour nous, c’était une évidence dès le départ », répond Jérôme qui assume son « côté émotif ». Et qui savoure « l’immense chance » qu’il lui a été offert de « rencontrer l’amour de (sa) vie ».

« De l’extérieur, les gens peuvent avoir l’impression que notre histoire est fausse. Je comprends que certains peuvent penser que ça va trop vite. Mais, il n’y a que lorsque l’on vit une expérience comme celle-ci, que l’on peut comprendre. Tout est décuplé », appuie Lucile, avouant ne pas tenir compte de ces moqueries. « Je ne suis pas arrivée devant les caméras du jour au lendemain. Il y a eu tout un cheminement personnel avant, un gros travail d’introspection. Après, il faut savoir aussi provoquer la chance », explique-t-elle. Et d’enchaîner : « S’il y a quelques personnes malveillantes, la majorité des gens se réjouissent pour nous et se montrent très respectueux ». En témoignent leur popularité et leur toute nouvelle notoriété.

« Les gens nous expliquent parfois être très touchés par l’amour qu’on renvoie »

Depuis leur participation à l’émission, les deux trentenaires se font régulièrement aborder lorsqu’ils sortent. « On nous reconnaît même masqués, rigole Lucile. Les gens sont adorables avec nous. Ils nous expliquent parfois être très touchés par l’amour qu’on renvoie alors que le contexte actuel est très particulier et qu’il n’est guère propice aux projets. Toutes ces bonnes ondes, ça fait plaisir ».

A chaque fois, les amoureux prennent le temps de discuter avec ces inconnus. Comme ils le font aussi avec leurs clients, devenus fidèles de l’émission. Lucile, qui s’occupe désormais de la vente directe à la ferme, est souvent inondée de questions et prend plaisir à débriefer de l’épisode diffusé quelques jours avant. « On rallonge nos horaires de travail, rit Jérôme. Mais comme on attache de l’importance au lien noué avec nos clients, cela ne nous dérange pas ».

Chaque lundi, le couple réserve sa soirée pour regarder en famille l’émission et suivre aussi les aventures des autres agriculteurs. « On avait un peu le spleen que tout cela s’arrête. Cette émission a permis de tisser des relations avec d’autres, commente Jérôme. Des affinités se sont créées ». Les amoureux ont déjà prévu d’aller en Camargue voir Mathieu, l’un des autres candidats emblématiques de cette saison.