« Mask Singer » : Bilan de la saison 2, nouveautés de la saison 3... « 20 Minutes » lève le masque

L'HEURE DES COMPTES « 20 Minutes » dresse le bilan de la deuxième saison de « Mask Singer », dont TF1 diffuse la finale ce samedi

Clément Rodriguez

— 

Le dragon remportera-t-il la saison 2 de « Mask Singer » ?
Le dragon remportera-t-il la saison 2 de « Mask Singer » ? — CHRISTOPHE CHEVALIN/TF1
  • Le manchot, le robot et le dragon sont les trois finalistes de la deuxième saison de Mask Singer.
  • L'émission a fait son retour à l'antenne le mois dernier avec toute une floppée de nouveautés. Quel bilan en tirer ?
  • Rémi Faure, directeur des programmes de flux de TF1, fait le point sur cette saison et dévoile les grandes lignes de la prochaine pour 20 Minutes.

La dernière fois que l’on avait vu un dragon à la télévision, c’était dans le dernier épisode de Game of Thrones. Depuis, TF1 a décidé de mettre le sien sur le devant de la scène avec le costume (très mignon) d’un bébé dragon, tout juste sorti de son œuf, dans Mask Singer. Il sera au programme de la finale de la deuxième saison, diffusée ce samedi, aux côtés du manchot et du robot. Avant de découvrir quelles sont les célébrités qui auront réussi à accéder à la finale sans avoir été démasquées, retour sur cette deuxième salve d’épisodes au rythme plus effréné et ses nombreuses nouveautés.

Pas d’énorme star (mais ce n’est pas grave)

Outre les jolis costumes de cette saison, l’attrait principal de l’émission reste bien évidemment les célébrités qui se cachent à l’intérieur. Pour ce cru 2020, Laure Manaudou, Djibril Cissé et Dave ont pris le relais de Smaïn, Karl Zéro et Yves Lecoq. Globalement, on est quand même montés d’un cran, même si l’on attend toujours Gérard Depardieu au casting.

« Une des choses les plus importantes, c’est d’avoir des célébrités qui jouent le jeu et qui incarnent leur personnage, justifie Rémi Faure, directeur des programmes de flux de TF1. Ce n’est pas une célébrité dans un costume mais un personnage qui doit être incarné sur scène. » Peu importe le véritable nom du requin ou de l’araignée, il faut que la célébrité s’amuse avec Camille Combal, nargue les enquêteurs et fasse le show.

Parmi les millions de téléspectateurs devant Mask Singer le samedi soir, il y a aussi des célébrités. Et parmi elles, certaines aimeraient bien se déguiser et chanter en tout anonymat sur TF1. « La diffusion nous a amené des candidatures spontanées ou celles de célébrités que l’on avait déjà appelées et qui ont regardé cette saison », confie Rémi Faure. Ni une, ni deux, la production a décidé d’avancer le tournage de la troisième saison avec ce nouveau casting en main, profitant également du fait que quelques artistes ont moins de représentation sur scènes ou d’obligations professionnelles en raison de la crise sanitaire.

Des nouveautés qui reviendront

Pour sa deuxième promotion, Mask Singer avait décidé d’embarquer plein de nouveautés dans ses cartons, dans le fond comme dans la forme. Cette année, avec deux révélations par soirée, l’émission a trouvé un rythme idéal pour ne pas assommer le téléspectateur avec un enchaînement de prestations.

Le programme a également été ponctué par l’arrivée du corbeau, un personnage dont le but est d’aider les enquêteurs dans leurs recherches. « Les indices qu’il donne ne sont pas oufs, je le dis franchement », glissait Kev Adams lors de la conférence de presse organisée avant la première. L’humoriste a été entendu et la production reverra sa copie l’année prochaine. « Le corbeau doit être un personnage plus incisif et disruptif dans l’émission. Il doit arriver de façon moins prévue, moins systématique pour apporter des indices précis et tangibles », commente Rémi Faure. L’oiseau de mauvais augure reviendra donc pour surprendre tout le monde et pour bouleverser le cours du jeu.

Autre grande surprise de la saison : la participation d’une star internationale, hors compétition, lors du deuxième numéro. Avec Itziar Ituño, star de La Casa de Papel, la chaîne a frappé un grand coup (du moins auprès des fans de la série). L’expérience devrait donc être renouvelée « si les frontières sont ouvertes » au moment du tournage.

Où sont les jeunes (à part devant leur télé) ?

Avec, pour l’instant, une moyenne d’âge des célébrités à 51 ans, contre 53 ans l’an dernier, on ne peut pas dire que le casting soit des plus accessibles au jeune public. Influenceurs, youtubeurs ou tiktokeurs pourraient alors gommer quelques rides à l’émission pour sa nouvelle saison. « Ce sont des choses sur lesquelles on est en discussion, on essaye d’avoir des profils vraiment plus jeunes, explique le directeur des programmes de flux de TF1. Mais il faut le faire avec parcimonie parce qu’il ne faut pas que le public adulte ne se sente pas concerné. »

Les équipes de production sont déjà en train de réfléchir à des arguments pour convaincre les stars les plus jeunes de participer à l’émission. Peut-être que le déclic viendra en leur montrant les costumes de la prochaine saison ? « La moitié des costumes sont préparés et ils seront évolutifs, révèle Rémi Faure. À chaque prime, on apportera quelque chose d’autre que l’on pourra faire évoluer tout au long de la saison. »

Des audiences sensiblement équivalentes

Parlons peu, parlons chiffres. En passant de la case du vendredi au samedi soir, Mask Singer a pris le risque de voir son audience diminuer, puisqu’il y a généralement moins de monde devant son poste le week-end. La baisse est finalement très sensible avec une moyenne de 4,8 millions de téléspectateurs (à date et sans compter les replays) contre 5,2 millions l’année précédente.

« On fait 50 % de part d’audience sur les enfants, et c’est formidable pour nous parce que ça veut dire qu’on réunit les familles devant la télé. C’est l’ADN de TF1. » Ne reste plus qu’à savoir comment la famille réagira face à la révélation des noms des trois personnalités encore au jeu ce samedi.