« Sept à huit » : Catherine Laborde livre un témoignage très émouvant sur « la maladie qui va l’emporter »

TELEVISION L’ancienne présentatrice météo a été diagnostiquée de la maladie à corps de Lewy il y a six ans

C.W.
— 
Catherine Laborde a livré un témoignage très émouvant sur la maladie dont elle est atteinte.
Catherine Laborde a livré un témoignage très émouvant sur la maladie dont elle est atteinte. — IBO/SIPA

Un témoignage bouleversant. Dimanche soir, le magazine Sept à huit sur TF1 a consacré son portrait à Catherine Laborde qui se bat contre la maladie à corps de Lewy dont elle a été diagnostiquée il y a six ans. Une pathologie entre Alzheimer et Parkinson qui ronge l'ancienne présentatrice météo, et qu’elle qualifie de « monstre qui l’engloutit ». « Le monstre, c’est la peur qui paralyse, qui empêche car le mal s’aggrave. Cela m’a projetée hors du monde des autres humains », explique-t-elle, tout en pudeur.

Audrey Crespo-Mara l’invite notamment à regarder la présentation de son tout dernier bulletin météo, en 2017. « Cela me semble loin, car, quand même, c’est la maladie qui va l’emporter je pense à un moment ou un autre, réagit-elle. C’est dommage, j’aurais bien aimé que cela dure encore longtemps ! Mais je sais bien qu’il y a un moment où ça doit s’arrêter. »

« Un désespoir total »

Si Catherine Laborde avait déjà parlé de cette maladie il y a quelques années, elle s’est confiée de nouveau sur les nombreux symptômes dont elle souffre quotidiennement. « J’ai des pertes de mémoire sans arrêt, révèle-t-elle. Là, je viens de vous parler et je ne me souviens plus ce que j’avais dit une demi-heure plus tôt. On ne sait plus où on est, qui on est. » Elle rapporte également souffrir de pertes d’équilibre et de repères, notamment lorsqu’elle est plongée dans le noir. « En haut, en bas, j’ai l’impression d’être dans une machine à secouer et je ne sais pas trop où je suis, qui je suis », explique-t-elle, ajoutant ressentir un « désespoir total ».

Catherine Laborde a également fait part de sa relation avec son mari Thomas Stern, avec qui elle a écrit Amour malade. Quand aimer devient aider, à paraître le 8 octobre chez Plon. « Comment mon mari peut m’aider le mieux ? En m’aimant plutôt qu’en m’aidant. Mais c’est compliqué », reconnaît-elle. Un portrait à revoir  sur MyTF1.