« The Voice Kids » : « J’aime provoquer des émotions », confie le jeune Niçois Ilan

INTERVIEW Son interprétation des Feux d’artifice de Calogero avait ému aux larmes les quatre coachs du télécrochet junior de TF1, dont il jouera les battles samedi soir

Propos recueillis par Olfa Ayed

— 

Ilan avait interprété la chanson Les Feux d'artifice, de Calogero, lors des auditions à l'aveugle
Ilan avait interprété la chanson Les Feux d'artifice, de Calogero, lors des auditions à l'aveugle — Bureau 233 / ITV TF1
  • Le 29 août, le Niçois Ilan a remporté son ticket pour les battles en interprétant « Les Feux d’artifice » de Calogero.
  • Il a ému aux larmes les quatre coachs de l’émission de TF1.
  • 20 Minutes l'a rencontré.

Ilan a « presque 13 ans » aujourd’hui. Le collégien niçois n’en avait que « 11 et demi » lors de l’enregistrement de son premier passage dans The Voice kids, diffusé le 29 août. Et c’est à ce jeune âge qu’il a réussi un vrai carton plein avec les coachs de l’émission.

Il a réussi à émouvoir Kendji Girac, Jenifer, Patrick Fiori et Soprano avec sa reprise des Feux d’artifice, le morceau de Calogero joué lors d’un hommage aux victimes de l’attentat de Nice. Remarquée et même partagée par Christian Estrosi, la prestation du « kid » azuréen l’a propulsé dans les battles du télécrochet junior de TF1. A découvrir samedi soir.

Comment t’es-tu lancé dans cette aventure avec « The Voice kids » ?

J’avais déjà tenté les castings et je ne les avais pas réussis. J’ai laissé passé quelque temps et, cette année, j’ai eu envie de retenter. Je me suis dit : ‘ça y est, cette fois tu as la technique vocale’.

Pourquoi as-tu choisi d’interpréter « Les feux d’artifice » de Calogero ?

Je voulais transmettre un beau message. J’étais petit quand je l’ai entendu et, là, je m’en suis rappelé. Quand j’écoute des chansons et que ça me fait quelque chose, je me dis que ça va faire quelque chose aux spectateurs. J’aime vraiment provoquer des émotions.

C’est une réussite. Lors des auditions à l’aveugle, tu as ému tout le monde. T’attendais-tu à de tels effets ?

Je pensais juste que les coachs allaient me féliciter. Ils ont pleuré. Je me suis senti bizarre, je ne pensais pas que ça allait les toucher à ce point. J’avais l’impression que c’était un rêve. Je pensais qu’un seul coach se retournerait.

Pourquoi as-tu choisi Soprano ?

Je l’aime bien car il est toujours dans l’émotion. Depuis tout petit, j’écoute ses chansons. Quand il s’est retourné, j’ai halluciné. J’étais le plus heureux.

La suite, c’est l‘épreuve des battles. Mais après la fin de l’émission, que comptes-tu faire ?

J’aimerais faire de la musique mon métier. Plus tard, je voudrais pouvoir donner des petits concerts ou participer à des comédies musicales. De façon générale, je veux me produire sur scène. Et continuer à aller voir Soprano, Calogero, Maitre Gims en concert.