Jean-François Garreaud, visage incontournable de la télé et acteur de « Plus belle la vie », est mort à 74 ans

DECES De « Sous le soleil » à « Nina », il était un habitué des séries françaises, en parallèle d’une carrière au cinéma et au théâtre

V. J.

— 

Jean-Francois Garreaud, décédé le 9 juillet 2020 à l'âge de 74 ans, ici sur le tournage de la série «Sous le soleil»
Jean-Francois Garreaud, décédé le 9 juillet 2020 à l'âge de 74 ans, ici sur le tournage de la série «Sous le soleil» — PAGES/TF1/SIPA

Il était de ces visages, pour ne pas dire « gueules », que le téléspectateur s’est habitué à voir et revoir sur le petit écran : Sous le soleil, La Crim', Plus belle la vie ou encore récemment Nina. Le comédien Jean-François Garreaud est décédé jeudi à l’âge de 74 ans chez lui, à Saint-Jory-de-Chalais, a confirmé le maire de la ville, Bernard Vauriac, à France Bleu Périgord.

Si le public le connaît surtout pour ses nombreux rôles récurrents ou simples participations dans les séries télé, il a aussi connu une carrière au cinéma et au théâtre.

Un habitué des séries françaises

Né le 1er avril 1946 à Montmorency, dans le Val-d’Oise, Jean-François Garreaud est d’abord carreleur puis comptable, avant de se découvrir une passion pour la comédie à la fin des années 1960. Son premier rôle notable est dans Violette Nozière de Claude Chabrol en 1978, suivi d’Une histoire simple de Claude Sautet et I… come Icare d’Henri Verneuil. On le retrouve même aux côtés d’Alain Delon dans son film Le Battant.

S’il a continué à jouer pour le cinéma et le théâtre, c’est à la télévision qu’il devient incontournable, de Fabien le Drôme en 1983 à L’Affaire Vuillemin en 2006, en passant par des rôles célèbres comme le commandant Michel Lemarchand dans La Crim' ou le méchant Léonard Vassago dans Plus belle la vie. Il était également le père de Nina, dans la série médicale éponyme de France 2.