« The Voice » : Comment, sans public ni Lara Fabian en plateau, l’émission a dû se réinventer pour la demi-finale

TELECROCHET La demi-finale et la finale de la neuvième saison de « The Voice » auraient dû se tenir en direct en mai sur TF1, mais la pandémie de coronavirus a contraint la production à revoir ses plans

Fabien Randanne

— 

Nikos Aliagas, sur le plateau de
Nikos Aliagas, sur le plateau de — Lionel Guericolas / TV / Bureau233
  • La demi-finale de la saison 9 de « The Voice » sera diffusée ce samedi à 21h05 sur TF1.
  • La production (ITV Studios France) a dû repenser intégralement son dispositif : les directs devaient se tenir en mai au Palais des sports de Paris, ils auront finalement lieu en studio et sans public.
  • « 20 Minutes » vous raconte en quoi consiste ce dispositif et comment coachs et candidats se sont préparés dans ces conditions inédites.

The Voice se sera tue un peu plus d’un mois. Fin avril, TF1 diffusait l’ultime épisode de l’épreuve des KO du télécrochet qui était la dernière émission enregistrée de la saison 9. Elle aurait dû être suivie de la demi-finale et de la finale en direct, mais celles-ci n’ont pas eu lieu pour les raisons que l’on sait (les mesures sanitaires imposées par une pandémie de coronavirus au cas où vous n’auriez pas suivi l’actualité ces dernières semaines…). Les deux rendez-vous ont donc été reportés sine die. « Je ne veux pas dire de bêtises mais moi je les verrais plutôt à la rentrée, septembre ou octobre », se hasardait Marc Lavoine au micro de RTL mi-mai. L’intuition du coach et chanteur lui a fait défaut car The Voice fait son retour ce samedi, à 21 h 05.

La production, ITV Studios France, a dû organiser en une poignée de semaines cette demi-finale en repensant complètement le dispositif envisagé au départ. Pour la première fois, les directs devaient se dérouler devant la foule du Palais des sports (Paris 15e). Ils se tiendront finalement dans un studio de la plaine Saint-Denis, sans public.

« On avait peur que ce soit froid »

Plusieurs scénarios ont été envisagés et, dès le début du déconfinement, les équipes ont cherché la meilleure solution possible. Une chose était sûre : hors de question de conclure la saison avec des prestations de candidats en visioconférence comme l’a fait le télécrochet American Idol. Il convenait de ne pas trop attendre non plus avant de revenir à l’antenne. « Il n’était pas possible de rassembler des spectateurs en plateau. Cela nous a obligés à nous renouveler, de penser à d’autres façons de faire, tout en offrant une scène aux talents qui se sont impliqués dans l’aventure », explique Pascal Guix, le producteur artistique. En l’occurrence, le public sera matérialisé par un mur de visages assistant aux prestations des candidats via Zoom. « On avait peur que ce soit froid, mais le résultat est très vivant malgré tout », promet le producteur.

Les performances des douze finalistes ont été enregistrées mardi, dans les conditions du direct. Elles seront diffusées samedi soir. « On a simplement recouru à un montage pour enlever le temps d’installation et de désinstallation [des éléments de scénographie] entre chaque candidat », souligne Pascal Guix.

Cette option était la plus pertinente pour respecter les consignes sanitaires. Un direct de The Voice mobilise quelque 450 personnes. « Il fallait donc éviter au maximum les regroupements, les moments de rushs où les techniciens se bousculent. Là, pour tourner ces prestations, on n’était pas plus de 150. »

« Même si on est restés à la maison, c’était très intense »

Du côté des douze finalistes, la préparation a commencé à distance. Toni, par exemple, a enchaîné les échanges téléphoniques avec sa coach Amel Bent et les répétitions via Skype avec sa coach vocale… « Je répétais dans ma chambre, c’est le seul endroit où je pouvais travailler. Même si on est restés à la maison, c’était très intense », résume la Francilienne.

Marc Lavoine, lui, a dû composer avec des problèmes de connexion sur Skype dans l’accompagnement de ses talents. « Donner des avis, des consignes ou des indications quand on n’est pas avec la personne, ça crée toujours une sorte de pression supplémentaire. Alors que, normalement, le but du coaching est justement d’enlever des pressions », déplore-t-il.

Si Marc Lavoine, Amel Bent et Pascal Obispo seront réunis sur le plateau, la quatrième coach interviendra à distance. Lara Fabian se trouve actuellement confinée au Canada… « Elle va nous manquer parce qu’elle amène beaucoup sur un plateau, par son champ lexical, sa manière de vivre les prestations, de coacher… », déplore l’interprète d’Elle a les yeux revolvers.

Lara Fabian sur le plateau de… la version québécoise de « The Voice »

La production a cependant trouvé la parade pour que la chanteuse soit intégrée au mieux au dispositif. « C’était un défi. On a travaillé avec les équipes de La Voix au Québec – la version locale de The Voice. Lara est allée sur le plateau et a eu quasiment les mêmes sensations que si elle avait été avec nous en France. On a aussi établi une connexion pour tourner une collégiale des coachs en hommage à Christophe », se réjouit Pascal Guix.

Samedi soir, Nikos Aliagas sera présent au côté de Karine Ferri en plateau pour le lancement des votes et l’annonce des résultats en vrai direct. Le producteur prévient que « ce sera une émission très différente de d’habitude, et, quelque part, tant mieux. C’est un petit laboratoire. » D’où émergera une formule magique ?