« Demain Nous Appartient » : La reprise se fera le 15 juin sur TF1

C'EST UN NOUVEAU DEPART Le retour à l’antenne de « Demain Nous Appartient » était attendu par près de 4 millions de fans. Plus que quelques jours de patience…

C.R.
— 
Les héros de « Demain Nous Appartient » seront bientôt de retour sur TF1
Les héros de « Demain Nous Appartient » seront bientôt de retour sur TF1 — © THOMAS BRAUT/TESETE/TF1

Tic-tac, tic-tac… Le compte à rebours peut commencer. Après plus de deux mois d’attente, les fans de Demain Nous Appartient vont enfin pouvoir célébrer le retour de leur feuilleton préféré sur TF1. Dès le vendredi 20 mars, la chaîne avait préféré mettre en pause la diffusion de sa série avant que la reprise des tournages ne soit annoncée. Se sont alors succédés une version quotidienne de Sept à Huit, un bêtisier présenté par Karine Ferri et Christophe Beaugrand, puis une version confinée de Qui Veut Gagner des Millions ?.

Toutefois, les fans d’Ingrid Chauvin, Alexandre Brasseur et Clément Rémiens n’attendaient qu’une seule chose : retrouver les habitants de Sète tous les soirs sur TF1. Ce sera chose faite à partir du lundi 15 juin, date du retour de la série à l’antenne. Pour l’occasion, il faudra noter un petit changement d’heure, puisque les épisodes démarreront à 19h10 au lieu de l’horaire habituel de 19h20. Cela permettra à la chaîne de continuer à proposer son édition spéciale quotidienne de 19h45 à 19h50.

Des câlins… Pour l’instant !

Il y aura donc un mois de décalage entre la reprise des tournages de la série à Sète et son retour à l’antenne, les acteurs ayant retrouvé le chemin des studios depuis le 18 mai. Mais les épisodes diffusés à partir du 15 juin ont été mis en boîte avant la crise du coronavirus. Bisous, câlins et embrassades seront donc de la partie, avant que le Covid-19 et la distanciation sociale ne s’immiscent dans la production de la série. Ce sera donc d’ici deux mois que les téléspectateurs verront vraisemblablement à l’antenne une différence dans les rapports entre les personnages. En attendant, on se retrouve en se faisant des poutous !