« Artiste & Co » : France 2 donne carte blanche au rappeur Ninho pour son nouveau programme musical

MUSIQUE Ce vendredi en deuxième partie de soirée, France 2 fait la part belle au rap et à la musique live

Clio Weickert

— 

Ninho est le premier invité
Ninho est le premier invité — Capture d'écran
  • Ce vendredi, France 2 lance le premier numéro de son émission « Artiste & Co ».
  • Cette nouvelle émission musicale, une création originale française, donne carte blanche à un artiste.
  • Pour cette première, les téléspectateurs pourront (re) découvrir Ninho grâce à un concert live au Bataclan, des interviews et de nombreux invités.

Dans l’océan de rediffusions que nous propose la télé en ce moment, Artiste & Co a de quoi retenir toute notre attention. Ce vendredi à 23h40, France 2 diffuse le tout premier numéro de sa nouvelle émission musicale, une création originale produite par Elegant People et Flair Production.

Au programme de ce nouveau rendez-vous ? Pendant près d’une heure, le rappeur Ninho, le premier artiste à se prêter au jeu, dévoile son univers à travers un live, des interviews et l’intervention d’une foule d’invités (Chilla, Meryl, Maes, Kendji Girac ou encore Issa Doumbia). Le tout réalisé par Fred de Pontcharra, qui se cache notamment derrière des clips de Booba ou Damso. Si l’on regrette l’horaire un poil trop tardif, la chaîne tape dans le mille avec un beau programme de qualité et entièrement consacré aux cultures urbaines.

Une carte blanche et des réorchestrations

A l’origine de cette nouvelle aventure télé musicale, on retrouve Quentin Margot (du duo « Eric et Quentin »), et Issam Krimi, pianiste compositeur et directeur artistique de cette émission. « Nous avons écrit à quatre mains pour créer ce format original de carte blanche donnée à un artiste. L’idée est de le voir aussi bien s’exprimer dans sa musique que dans les autres artistes qu’il aime », explique ce dernier à 20 Minutes. Concrètement, cela donne un concert tourné au Bataclan fin janvier (ne vous étonnez donc pas de voir du public dans la salle), où l’on retrouve Ninho et ses invités, le tout entrecoupé de séquences prises en coulisses, et d’interviews.

« La musique à la télé ne peut pas se résumer à mettre des caméras pendant un concert, précise Issam Krimi. Il faut que ce soit pensé éditorialement, il faut laisser l’artiste s’exprimer. Chaque émission sera différente parce que les artistes sont différents. Et il ne faut pas avoir peur de la musique, de la prendre comme un lieu d’expression sur lequel on s’amuse. » Gros point fort de l’émission, tous les titres interprétés sur scène ont été réorchestrés par le pianiste et son Band The Ice Kream, afin de rendre ce moment télé « unique ».

Une bouffée d’air frais

Avec Artiste & Co, France 2 fait donc le pari de remettre la musique à l’honneur (à part Taratata, les programmes musicaux ne sont plus légion à la télé), mais aussi de mettre en lumière le genre « urbain ». « On veut mettre en avant ceux que l’on considère être les grands artistes de la musique populaire d’aujourd’hui, et ce sont ceux du rap, du hip-hop. Or, ils sont peu présents à la télé, donc on remplit un manque. La télé est un média dit vieillissant mais il ne vieillit que s’il ne se renouvelle pas, et là on a embrassé ce côté très service public, d’ouverture sur des artistes importants et sur un public différent », estime Issam Krimi, reconnaissant envers France Télévisions d’avoir fait confiance à ce projet.

Les enjeux sont donc de taille, et permettraient de rendre justice à la musique « la plus écoutée de France » en lui offrant la place qu’elle mérite, mais aussi d’attirer un public plus large et plus jeune qui pourrait apporter une bouffée d’air frais à France 2. Mais c’est aussi une façon de continuer à faire vivre la musique en pleine crise sanitaire, dans un contexte particulièrement critique pour le secteur de la culture.

« C’est horrible pour les artistes, les musiciens, les producteurs, les intermittents… Il y a une déflagration sourde mais colossale ! Et quelle sera notre capacité à refaire des choses en 2021 ?, s’interroge Issam Krimi. On n’a pas encore réussi à enregistrer d’autres numéros d’Artistes & Co à cause du confinement​, mais au moins diffuser cette émission à ce moment-là c’est important, c’est continuer à donner des espaces d’expression aux artistes. » Et n’oublions pas qu’un monde sans musique et sans culture serait bien triste.