« Koh-Lanta » : Deux candidats reçoivent des menaces de mort après l’élimination de Sam

DIVERTISSEMENT Deux candidats de « Koh-Lanta » ont indiqué avoir reçu des menaces de mort et messages de haine après l’élimination d’un troisième candidat, lors de la diffusion du dernier épisode vendredi soir sur TF1  

A.L.

— 

Une partie des candidats de Koh-Lanta, l'île des héros.
Une partie des candidats de Koh-Lanta, l'île des héros. — Philippe Le Roux/ALP/TF1/Starface

Deux candidats du jeu d’aventures Koh-Lanta, l’île des héros, Inès et Régis, ont reçu des messages de haine après l’élimination de Sam, lors de la diffusion du dernier épisode vendredi soir sur TF1.

Sur une story toujours visible sur Instagram, Inès, une infirmière de 25 ans, a exprimé son étonnement et sa déception : « Pour tous les messages que je reçois, les menaces de mort, et tout, j’ai l’impression que j’ai tué votre mère ou que j’ai manqué de respect à quelqu’un. Je ne comprends pas pourquoi cela prend autant de proportions et cela me fait tellement mal de voir mes autres potes de l’aventure se prendre des insultes. »

« J’ai été lynché sur les réseaux sociaux »

Selon plusieurs médias, Régis, directeur d’un magasin de sport et père de famille de 40 ans, a partagé des dizaines de messages d’insultes et des menaces à son encontre, telles que « J’espère que tes enfants vont mourir » ou encore « Je vais te retrouver et tuer tes filles ». Certaines de ces menaces étaient encore visibles ce dimanche. Dans une story visible sur le même réseau social, le candidat a aussi partagé de nombreux messages de soutien, comme celui de Pascal Salviani, un ancien candidat de l’émission.

Le présentateur de l’émission Denis Brogniart a déclaré « condamner le plus fermement les insultes inqualifiables reçues » :

Ahmad, un autre candidat de cette saison, éliminé il y a deux semaines, avait également reçu un torrent d’insultes et de menaces. « J’ai été lynché sur les réseaux sociaux. Je me suis fait massacrer de par le personnage que je représentais », déplorait-il auprès de 20 Minutes.

« J’ai digéré l’élimination rapidement et largement. Ce qui me reste plutôt en travers de la gorge, c’est d’avoir perdu l’épreuve d’immunité », expliquait Sam vendredi dans nos colonnes.