« "Qui veut gagner des millions à la maison ?" sera une version artisanale, roulée sous l’aisselle », prévient Camille Combal

INTERVIEW Camille Combal présente à « 20 Minutes » les contours de « Qui veut gagner des millions à la maison ? » qu’il anime dès ce lundi à 19h sur TF1

Propos recueillis par Fabien Randanne
— 
En période de confinement, Camille Combal anime Qui veut gagner des millions ? à la maison.
En période de confinement, Camille Combal anime Qui veut gagner des millions ? à la maison. — CHRISTOPHE CHEVALIN / TF1
  • Du lundi au vendredi à 19h sur TF1, Camille Combal présente « Qui veut gagner des millions à la maison ? »
  • Des personnalités telles que Valérie Lemercier, Franck Dubosc ou Jean-Pierre Foucault joueront au profit des hôpitaux. Elles seront jointes chez elles, via Skype.
  • Camille Combal animera le jeu depuis chez lui. « On a monté un studio vendredi, dans mon salon. On est vraiment chez moi, avec mon chat qui miaule quand il a faim et ma voisine qui tape au mur quand on fait trop de bruit », explique-t-il à « 20 Minutes ».

Même en période de confinement, Qui veut gagner des millions ? n’a pas dit son dernier mot. Le jeu de TF1 revient à l’antenne ce lundi, dès 19h, dans une version « à la maison ». Dans cette déclinaison du jeu, le décor sombre et anxiogène habituel est remplacé par… le salon de Camille Combal. L’animateur présente à 20 Minutes les grandes lignes de cette version à domicile et les personnalités qui, tout au long de la semaine, joueront au profit du personnel soignant.

Adapter le cadre solennel de « Qui veut gagner des millions ? » à domicile, c’est facile ?

Comme toutes les émissions qui se font à la maison, plein de choses ont été modifiées. Le cérémonial, la bascule lumière et la bascule musique sont un peu plus compliqués à reproduire. Je me suis organisé : quand on arrivera au troisième palier où la lumière s’assombrit, je ferai sauter les plombs pour créer du suspens. Et pour la musique, je vais demander à ma femme de jouer la musique qui fait peur à la flûte ! Cela nous permettra de mettre une ambiance assez tendue [Il plaisante]. Sérieusement, on aura un peu de musique mais les gens sont confinés, ils ont envie de se divertir, donc ce sera sans doute une version plus légère et artisanale, roulée sous l’aisselle, que la version habituelle mais les éléments du jeu qu’on adore seront là.

A quoi va ressembler le joker de l’avis du public ?

On garde tous les jokers, le 50/50, le « feeling de Camille » et l’appel à un ami mais l’avis du public devient l’appel à la maison. On a organisé un grand casting national depuis quelques jours. Plein de gens s’inscrivent pour passer. Ils peuvent à n’importe quel moment, être appelés pour jouer avec, par exemple Franck Dubosc et l’aider à répondre à une question.

Quelles autres personnalités sont prévues ?

On a la chance d’avoir un super casting : Valérie Lemercier, Bruno Solo, Jean-Pierre Foucault – je suis trop content –, Denis Brogniart, Alessandra Sublet, Jonathan Cohen, Ary Abittan… Tout le monde joue pour les soignants. Les gains seront reversés aux Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France. Si certains ont la volonté de donner spécialement au CHU de Rennes ou autres, ce sera possible. Le but est que l’argent soit récolté au profit des soignants qui affrontent en ce moment le Covid-19.

En combien de temps cette version « à la maison » a-t-elle été créée ?

Il a fallu le temps de voir si c’était faisable. On a juste monté un studio vendredi, dans mon salon – c’est là où je fais aussi de la radio. On est vraiment chez moi, au deuxième étage de mon immeuble, avec mon chat qui miaule quand il a faim et ma voisine qui tape au mur quand on fait trop de bruit. On répète aujourd’hui [samedi, jour où cette interview a été réalisée]. Il faut vérifier que le faisceau marche. Les personnalités sont jointes par Skype. Il ne s’agit pas juste de me filmer, il faut que l’informatique fonctionne, que tout soit bien réglé.

Vous poursuivez l’animation de votre matinale « Virgin Tonic » sur Virgin Radio, qu’est-ce que ça change pour vous ?

Le plus embêtant, c’est de faire du bruit à 7h du mat' dans mon salon, mais j’avais prévenu les voisins. J’ai la chance qu’ils soient cools, ils m’ont dit qu’il n’y avait pas de problème. Avec le confinement, les habitudes de tout le monde changent, tous nos points de repère sont bousculés. A notre petit niveau, ça fait six ans qu’on est là, ont fait partie du quotidien des gens qui ont eu la gentillesse de prendre l’habitude de se réveiller avec nous. On voulait permettre à tous ceux qui partent bosser le matin, les commerçants, les soignants, etc... de garder au moins cette petite routine-là face à tout ce qu’ils vivent. On n’est même pas sondés [Médiamétrie ne mesure pas les audiences radios depuis le début du confinement], on pourrait ne pas être à l’antenne mais on tient à y être parce que c’est important, d’être là pour les gens dans les bons moments comme dans les instants un peu plus difficiles. Après, ce que ça change, et c’est sans doute ce qu’il va m’arriver aussi sur Qui veut gagner des millions à la maison ? ce sont les petites galères. Il y a parfois quelques problèmes techniques, on s’en excuse. C’est plus artisanal, il faut être plus « détente ».