« Koh-Lanta » : « Ahmad m’a trahie, il ne m’intéresse pas », cingle Delphine

INTERVIEW L’aventurière du jeu de TF1 revient sur son éviction à l’issue de la réunion des ambassadeurs qui était au menu de l’épisode de ce vendredi

Fabien Randanne

— 

Delphine, candidate de Koh Lanta, l'île des héros.
Delphine, candidate de Koh Lanta, l'île des héros. — Philippe LEROUX/ALP/TF1
  • Ce vendredi, l’épisode de « Koh-Lanta » diffusé sur TF1 était consacré au début de la réunification et à la réunion des ambassadeurs.
  • Les ambassadeurs, c’est-à-dire les porte-paroles des deux équipes, devaient éliminer l’un des aventuriers. Ils ont porté leur choix sur Delphine.
  • Delphine, 36 ans, en veut particulièrement à Ahmad, principal responsable de son éviction. « Depuis le tournage, il a cherché à revenir vers moi en disant que j’étais celle qu’il préférait sur le camp… Mais moi je suis indifférente à Ahmad en fait », a-t-elle réagi auprès de « 20 Minutes ».

Ce vendredi, dans Koh-Lanta sur TF1, l’heure était à la réunification. Comme le veut la coutume, avant que les équipes jaune et rouge fusionnent, leurs « ambassadeurs » ont dû se réunir pour décider de l’élimination de l’un des aventuriers. Cette fois-ci, c’est Delphine qui a en fait les frais et a dû lever le camp prématurément. Quand elle a appris la nouvelle, l’énergique chargée de communication de 36 ans, s’en est prise furieuse à Ahmad, son coéquipier de la tribu rouge responsable de son départ. Encore aujourd’hui, plusieurs mois après le tournage, elle ne lui a pas pardonné comme a pu le constater 20 Minutes en recueillant ses confidences.

Lorsque Ahmad révèle que c’est vous que les ambassadeurs ont décidé d’éliminer, vous explosez et ne le ménagez pas…

Je lui ai dit le fond de la pensée. J’étais en colère. Je ne comprenais pas, c’était une trahison. J’avais aussi besoin de m’exprimer face à aux jaunes pour qu’ils comprennent mon aventure et pourquoi je vivais les choses de la sorte. J’étais autant attristée qu’énervée. Je voulais pousser Ahmad dans ses retranchements, il était dans la trahison la plus totale.

Vous ne vous sentiez pas en danger ?

Je me suis sentie en danger à partir du moment où j’ai exprimé haut et fort à Ahmad ce que je pensais depuis longtemps de sa stratégie et que je n’étais pas d’accord avec lui. Cela ne signifiait pas que je me désengageais des rouges, mais simplement que j’étais en désaccord avec sa façon de faire et que, je voulais avancer à ma manière, comme j’en avais envie. Ahmad a toujours clamé qu’il protégeait Charlotte et moi. Il le prônait encore avant d’aller aux ambassadeurs, je conservais donc une lueur d’espoir qu’il ne mette pas mon nom.

Lorsque Ahmad s’est entretenu en tête à tête avec chaque membre des rouges, Eric et Pholien ont suggéré de donner votre nom s’il fallait éliminer un membre de l’équipe…

Je l’ai appris ensuite. Eric et Pholien ne l’assument pas totalement, ils se dédouanent un peu. Ahmad a fait une double stratégie, d’un côté, il disait qu’il protégeait Charlotte et moi et d’un autre, il promettait aussi la protection à Eric et Pholien, donc il y aurait eu trahison quoi qu’il arrive.

Vous avez échangé avec Ahmad depuis le tournage ?

Aucunement. Il a cherché à revenir vers moi en disant que j’étais celle qu’il préférait sur le camp, que j’étais sa « grande soeur »… Mais moi je suis indifférente à Ahmad en fait.

Vous êtes irréconciliables ?

Ce n’est pas ça. Mais à partir du moment où il m’a trahi dans le jeu… Pour moi, dans Koh-Lanta, on découvre encore plus ce qu’on est dans la vie. Ahmad n’a pas été stratège mais mauvais. Pour moi, c’est le reflet de ce qu’il est dans la vie de tous les jours, donc il ne m’intéresse pas. Il avait juré sur père et mère qu’il ne me trahirait pas. Je n’ai rien à faire avec lui.

Si vous deviez refaire l’aventure, qu’est-ce que vous changeriez ?

Je ne changerais rien parce que j’ai été moi-même. Je suis restée intègre, j’ai avancé avec mes valeurs. Tous les proches me retrouvent à l’écran comme je suis au quotidien. La stratégie ne fait pas partie de moi, je ne suis pas du tout manipulatrice, je n’ai pas ce côté fourbe. Pour moi, il y a la stratégie bienveillante comme celle de Claude et la stratégie malsaine qui est celle d’Ahmad.

Que retiendrez-vous de votre passage dans le jeu ?

Koh-Lanta, c’est magique. C’est une chance de pouvoir la vivre. On partage des moments avec des personnes qu’on ne connaît pas. Il y a une adrénaline avant chaque épreuve. Pour moi qui suis très compétitrice, c’était fort. Quand on partait aux épreuves, que Denis Brogniart nous expliquait les règles et donnait le top, c’était énorme ce que je ressentais.