Coronavirus : L’épisode de « Koh Lanta » diffusé ce vendredi ne durera qu’1h15

TELEVISION « Télé Loisirs » révèle ce mercredi que TF1 a décidé de diffuser en deux temps l’épisode de la réunification, en raison de la crise sanitaire

Fabien Randanne

— 

L'animateur Denis Brogniart.
L'animateur Denis Brogniart. — Philippe LEROUX/ALP/TF1

Vendredi, TF1 devait diffuser le match de football France – Ukraine… mais celui-ci n’aura pas lieu en raison de la pandémie de coronavirus. Les fidèles de Koh Lanta pourront donc découvrir à la place un épisode du jeu d’aventure : glop. Mais cet épisode ne durera qu’1h15 (contre plus de deux heures en temps normal) : pas glop.

Comme le révèle Télé Loisirs sur son site ce mercredi, TF1 et la société de production de Koh Lanta ont décidé en « dernière minute » de découper le programme en deux, en raison de la crise sanitaire. Cela permet « de prolonger la durée du jeu durant cette période de confinement et [de] pouvoir proposer la finale dans de bonnes conditions », écrivent nos confrères.

L’épisode en question est particulièrement attendu puisqu’il s’agit de celui de la réunification des deux équipes. Ce vendredi, le public découvrira le duel des ambassadeurs qui, pour la première fois, impliquera deux candidats de chaque « tribu » d’aventuriers ainsi que le participant ou la participante éliminée à l’issue de cette rencontre. Vendredi prochain, l’épisode, qui durera également 75 minutes, montrera l’épreuve d’immunité qui a suivi et s’achèvera par le départ de l’aventurière ou de l’aventurier désigné lors du conseil.

Les épisodes de « The Voice » également raccourcis

Télé Loisirs avance que seuls ces deux numéros sont concernés par le découpage mais que l’idée de redécouper d’autres épisodes n’est pas totalement exclue.

Koh Lanta subit donc le même sort que The Voice. TF1 et la maison de production d’ITV Studios ont remonté les « battles » du télécrochet depuis samedi dernier. Et cela pour « continuer à (…) proposer des numéros inédits le plus longtemps possible », comme l’a tweeté l’animateur Nikos Aliagas. L’idée est de repousser au plus tard possible la diffusion de la première émission en direct.