Netflix va produire 20 contenus originaux français « de plus » en 2020

STREAMING Dans une interview, Reed Hasting chiffre ces productions à 100 millions d’euros

M. Lo.

— 

Reed Hastings a annoncé que 20 contenus français allaient être produits en 2020.
Reed Hastings a annoncé que 20 contenus français allaient être produits en 2020. — Yonhap News/Newscom/SIPA

20 contenus originaux français « de plus » en 2020. C’est le projet de Netflix, annoncé par son PDF Reed Hastings dans les colonnes de L'Express de ce jeudi. Soit à peu près autant que ce qui a été fait en cinq ans (25 productions françaises).

L’investissement dans la production devrait représenter plus de « 100 millions d’euros en 2020 ». « Nous devenons donc un producteur français majeur et plus seulement une machine à exporter des contenus américains », estime Reed Hastings.

6,7 millions d’abonnés en France

« Aujourd’hui, avec 6,7 millions d’abonnés dans l’Hexagone et les bonnes performances de certaines productions françaises, à l’intérieur comme à l’extérieur des frontières, le moment nous est paru opportun d’ouvrir une filiale », poursuit le PDF. Netflix a d’ailleurs inauguré cette semaine un nouveau siège français à Paris.

Quelques-uns de ces 20 nouveaux contenus sont déjà connus, comme les séries The Eddy, réalisée par Damien Chazelle avec Leïla Bekhti et Tahar Rahim, ou Vampires, avec Oulaya Amamra. Les films Balle perdue (Ramzy Bedia et Nicolas Duvauchelle) et La Terre et le sang (Julien Leclercq) sont également attendus.

Cette information sur les projets français de Netflix sort peu après qu'on ait appris par l'AFP ce mercredi que le ministre de la Culture Franck Riester entend exiger que les plateformes de streaming comme Netflix et Amazon investissent 25 % de leur chiffre d’affaires réalisé en France dans des productions françaises et européennes.