Le CSA recadre LCI après des propos erronés sur le salaire brut des professeurs

DÉLIBÉRATION Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a rappelé la chaîne du groupe TF1 à ses devoirs « d’honnêteté et de rigueur dans le traitement de l’information »

20 Minutes avec agence

— 

Au siège de LCI.
Au siège de LCI. — KENZO TRIBOUILLARD AFP

LCI est rappelée à l’ordre par le CSA. Dans une décision rendue publique ce jeudi, le Conseil supérieur de l’audiovisuel annonce avoir recadré la chaîne info du groupe TF1, rapporte le magazine Capital.

Un recadrage qui est intervenu après la diffusion, le 11 septembre dernier, d’une chronique controversée : « Non, les profs ne sont pas mal payés ! », consacrée au salaire des professeurs. Dans cette chronique, l’éditorialiste éco de la chaîne avait affirmé que « l’argument des profs » pour revendiquer une hausse de salaire n’est « pas vrai ».

Des chiffres erronés diffusés à l’antenne

La chaîne LCI avait également affirmé, à tort, qu’un professeur de lycée touchait en moyenne 3.850 euros par mois. Il s’agissait en réalité du salaire moyen brut, et non du salaire net perçu par les professeurs.

Toutefois, cette précision n’avait pas été spécifiée à l’écran, ce qui pouvait prêter à confusion. Selon France Info, ce chiffre serait encore surestimé : le salaire moyen d’un professeur de lycée français serait en réalité de 2.650 euros nets par mois, soit environ 3.400 euros bruts.

Rappel à l’ordre du CSA

Dès sa diffusion, la séquence avait fait l’objet de nombreux signalements de téléspectateurs indignés. Dans la décision de ce jeudi, le CSA a souhaité rappeler LCI à ses devoirs « d’honnêteté et de rigueur » dans le traitement de l’information.

« Après examen de la séquence, le CSA a relevé certaines approximations dans les données évoquées à l’antenne et dans leur présentation par le chroniqueur, comme d’ailleurs ce dernier l’a lui-même reconnu dans son éditorial du lendemain », détaillent les Sages dans leur délibération, publiée sur le site Internet du CSA.