« Boyard Land » : L’émission dérivée de « Fort Boyard » joue la carte « féerique »

TELEVISION France 2 lance son nouveau divertissement ce samedi à 21h05

Fabien Randanne

— 

Les personnages de «Boyard Land».
Les personnages de «Boyard Land». — Philippe Le Roux - ALP
  • Boyard Land, jeu dérivé de Fort Boyard, est lancé ce samedi, à 21h05, sur France 2.
  • L’émission se déroule dans un parc d’attractions fictif, construit dans l’Oise. Deux équipes de quatre personnalités s’affrontent au profit d’associations caritatives.
  • Olivier Minne et Willy Rovelli sont les seules figures de Fort Boyard à participer à cette émission qui met en scène toute une galerie de personnages dans une ambiance entre l’univers de Tim Burton et le film The Greatest Showman.

Boyard Land ouvrira ses portes samedi à 21h05 sur France 2. Dans ce parc d’attractions, deux équipes de personnalités s’affronteront pour la bonne cause (lire encadré) autour des nombreuses attractions dont une piste de kart – les engins sont équipés de roues incontrôlables de chariots de supermarchés –, une grande roue et même un jeu de pinces de fête foraine grandeur nature…

C’est en regardant Paddington 2 « qui se finit dans un parc d’attractions abandonné » qu’Alexia Laroche-Joubert, la présidente d’Adventure Line Production, a trouvé l’inspiration… « On a eu deux ans pour pousser la création jusqu’au bout, c’est très rare. En télé, c’est difficile aujourd’hui de faire un chemin long », fait-elle remarquer, tout en se réjouissant du soutien de la chaîne.

Entre Tim Burton et « The Greatest Showman »

Tout comme Rogue One est un spin off de « Star Wars », Boyard Land est donc un programme dérivé de Fort Boyard. « L’histoire veut que le père Fouras a fait sa fortune en gérant ce parc d’attractions et qu’un jour il est tombé amoureux d’une fée, raconte Alexia Laroche-Joubert. Or, les fées ne peuvent s’éprendre d’êtres humains. De désespoir, il s’est exilé sur le fort, seul, avec ses boyards. Le parc a été rouvert car Willy, le cuisinier mégalo du Fort a découvert dans les affaires du père Fouras un plan comme une carte de trésor. Il a mené son enquête et est tombé sur cet espace à l’abandon, avec une troupe au chômage, et décide de lui redonner vie. »

Cette nouvelle histoire s’écrit à plus de 500 km du célèbre fort charentais : le décor est planté sur la plage de Lys Chantilly, à Boran-sur-Oise (Oise), sur un espace de sept hectares. « Le site a été ouvert dans les années 1930 et fermé dans les années 1970, c’était vraiment le lieu de villégiature des gens du coin et des Parisiens qui venaient s’amuser, dont Jean Gabin et Fernandel », informe la productrice.

Autant Fort Boyard va puiser dans une imagerie sombre et anxiogène, autant Boyard Land est un parc « féerique et diabolique à la fois », pour reprendre les termes d’Alexandra Redde-Amiel, patronne des divertissements de France Télévisions. « On est dans un univers entre celui de Tim Burton et celui du film The Greatest Showman, décrit-elle. Quand on arrive là-dedans, on a une âme d’enfant. »

Et Alexia Laroche-Joubert de préciser que ses équipes ont misé sur « une esthétique vintage », mais sans que cela puisse « être inquiétant pour les enfants, [car] il fallait un univers qui les fasse rire et rêver ». Les milliers d’ampoules se reflétant sur l’eau contribuent grandement à la dimension merveilleuse de ce divertissement pensé pour se dérouler la nuit.

Pass’ivite, Passe Nulle Part et la fée Roni

Le public retrouvera deux visages familiers du Fort Boyard, dont celui d’Olivier Minne. « Je ne fais pas partie de l’histoire, je ne suis que l’animateur », précise-t-il pour bien signifier qu’il ne joue pas la comédie. Willy Rovelli, quant à lui, transformera son personnage de chef cuistot facétieux en celui de patron mû par sa folie des grandeurs.

Si le père Fouras ne fera aucune apparition, une légion de nouveaux personnages s’apprête à amuser les téléspectateurs et téléspectatrices. Parmi eux, Monsieur Moustache et son épouse Madame Barbe, les sœurs siamoises – surnommées Double Passe –, le géant Passe Nulle Part, Pass’ivite ou encore la fée Roni, campée par l’humoriste Nicole Ferroni…

Avec ces ingrédients, France 2 espère séduire et divertir un public familial et reproduire en hiver le succès estival qu’est Fort Boyard, dont la dernière saison a été suivie en moyenne par 2,6 millions de personnes.

Les deux équipes de la première

Ce samedi, Vitaa, Slimane, Amel Bent et Mickael Miro seront dans l’équipe rouge de la première de Boyard Land. Ils joueront pour les associations Juste Humain et De l’espoir pour Enzo. Face à eux, l’équipe blanche composée de Jarry, Fréderick Bousquet, Ariane Brodier et Christelle Cholet, mobilisés pour l’association NaturDive. Au fil des épreuves, ils remporteront des boyards qui seront, à la fin, convertis en euros. Les deux équipes repartiront donc avec de l’argent, les gains pouvant aller de 3.000 à 15.000 euros.