Hugo Clément appelle à financer le rachat d’un zoo pour « libérer le plus d’animaux captifs »

PROTECTION DES ANIMAUX Via sa pastille numérique « Sur le front », Hugo Clément met ce mercredi un coup de projecteur sur le projet de l’association Rewild dans le Morbihan

F.R.
— 
Le journaliste Hugo Clément.
Le journaliste Hugo Clément. — Romain Rigal

Hugo Clément appelle à la mobilisation. « Aidons Rewild à acheter un zoo pour le transformer en centre de réhabilitation de la faune sauvage. Objectif à terme : libérer le plus possible d’animaux captifs », a tweeté le journaliste de France 2 ce mercredi, en appuyant son message d’un reportage réalisé dans le cadre de son rendez-vous hebdomadaire sur France TV Slash, Sur le front.

Le sujet explique plus en détail le projet de Rewild, une organisation regroupant plusieurs associations de défense des animaux. L’idée serait d’acquérir le zoo de Pont-Scorff (Morbihan), qui est en vente, afin de venir en aide aux quelque 560 animaux qui y sont en captivité. Ils « seront remis en liberté dans leur milieu naturel après un programme de réadaptation ou envoyés dans des sanctuaires dans leurs pays d’origine, lorsqu’une remise en liberté n’est pas envisageable », explique Hugo Clément.



600.000 euros à réunir

Rewild souhaite également utiliser ce site comme une « plateforme transitoire pour d’autres animaux sauvages saisis par la justice, qui n’ont aujourd’hui nulle part où aller ».

Pour ce faire, l’organisation doit réunir la somme de 600.000 euros d’ici à cinq mois. La cagnotte, mise en ligne mardi, a récolté plus de 63.500 euros en une journée.

« Soutenons cette belle initiative », a tweeté Stéphane Bern ce mercredi en relayant le lien vers la cagnotte.