« Miss France 2020 » : Une promotion pas jolie jolie

GAME OF COURONNE Dans une interview accordée au journal « Le Parisien », Sylvie Tellier, la directrice de l’organisation Miss France, s’est confiée sur la promotion 2019 peu bienveillante qui s’affronte ce soir

M.G.

— 

Sylvie Tellier, en septembre 2018.
Sylvie Tellier, en septembre 2018. — Anne-Christine POUJOULAT

« Je n’ai pas de place pour les pestes », déclare Sylvie Tellier, qu’on sent un brin agacée, à la fin de l'interview publiée dans Le Parisien. A l’approche du concours de beauté le plus célèbre de l’Hexagone qui aura lieu ce soir sur TF1, la directrice s’est confiée sur l’ambiance qui régnait ces dernières semaines entre les candidates. Les trente candidates ont dû se fréquenter de leur voyage d’entraînement à Tahiti à leur arrivée à Marseille où se tient le concours. 

Si la promotion de Vaimalama Chaves était « très bienveillante », l’esprit de cette année semble plus féroce. « Cette fois, il y a eu des tensions et quelques heurts dans le groupe. C’est rare que je sois obligée de prendre la parole deux ou trois fois pour dire : "Les filles c’est une aventure humaine… soyez gentilles" », confie Sylvie Tellier sans bien sûr donner de

noms.

« Une jeune femme qui n’est pas capable de vivre un mois dans un groupe ne peut pas être Miss France. »

L’ancienne Miss France 2002 précise : « C’était principalement de la mauvaise camaraderie avec des tentatives de déstabilisation, des petites vacheries. » Mais le piège pourrait bien se retourner contre les candidates les plus compétitrices car Sylvie Tellier l’affirme, le comportement (tout comme le test de culture générale) pèsera dans la balance pour la prestigieuse couronne.