« Animaux à adopter », « La vie secrète des chats »… Quand nos amies les bêtes deviennent les reines de la jungle télévisuelle

MIAOU Documentaires, immersions ou encore téléréalité, la télévision décline le genre animalier à foison

Clio Weickert

— 

BANIJAY PRODUCTIONS/Coyotte/© BBC Studios France
  • Les programmes animaliers ont la cote à la télévision. Documentaires, immersions ou encore téléréalité, le petit écran décline ces émissions à foison.
  • Le genre animalier est notamment crucial pour C8, qui chaque dimanche matin grâce aux Animaux de la 8 « rassemble 400.000 téléspectateurs en moyenne » et est ainsi « la troisième chaîne la plus regardée, derrière TF1 et France 2 ».
  • Si la télé semble n’avoir jamais été aussi friande de nos amis les bêtes, c’est aussi grâce à Une saison au zoo. Le programme de France 4, qui dévoile les coulisses du zoo de la Flèche dans la Sarthe, a ouvert la voie à une myriade de déclinaisons. Parmi elles, le programme immersif de TF1, Vétérinaires : Leur vie en direct.

Il est loin le temps où 30 Millions d'amis et les documentaires animaliers d’Arte régnaient en rois de la faune télévisuelle. Désormais, les grandes chaînes du petit écran foisonnent de programmes en tous genres autour de nos amis les bêtes, et en particulier le week-end, où le monde animal est scruté sous toutes les coutures (et sous toutes les écailles). Notamment sur C8, où les boules de poil prennent place dès le vendredi soir, avec des épisodes d’Animaux à adopter, nouvelle famille pour une nouvelle vie, diffusés en prime time.

Il faut dire que le genre animalier est crucial pour la chaîne. « Depuis le lancement du canal 8 (Direct 8) en 2005, il y a toujours eu une émission sur les animaux de compagnie : Les animaux de la 8. Sandrine Arcizet et Elodie Ageron l’ont créée et la présentent, explique à 20 Minutes Julien Lalande, directeur des flux et divertissements de C8. Chaque dimanche matin, l’émission fonctionne très bien et rassemble 400.000 téléspectateurs en moyenne. C’est exceptionnel pour nous, puisqu’un tel score nous permet chaque dimanche matin d’être la troisième chaîne la plus regardée, derrière TF1 et France 2 ! Il y a donc effectivement un réel engouement pour le genre chez C8. »

Très investie dans ce domaine, C8 n’a toutefois pas le monopole des programmes animaliers et les chaînes redoublent désormais toutes d’inventivité pour dépoussiérer le genre. Reportages, immersions, téléréalité… Petit tour d’horizon du royaume animal à travers le petit écran.

Du docu quali au reportage de proximité

Le traditionnel docu animalier a toujours sa place à la télé, où certaines chaînes lui offrent des places de choix. C’est le cas de France 2 et de ses soirées événementielles autour de séries documentaires de la BBC. L’été dernier, la chaîne a réservé deux soirées entières à la diffusion des deux volets de Planète Bleue, des voyages exceptionnels au cœur des océans, bercés par la voix de François Morel. Le programme était suivi des coulisses de tournage du documentaire, afin de découvrir les prouesses techniques et de susciter des vocations. Petit bémol, il s’agissait d’une rediffusion, Planète Bleue ayant déjà été présentée en 2018 sur France 2.

Dans la même veine, c’est-à-dire une approche très classique du sujet, on retrouve donc C8 et ses Animaux de la 8, un format magazine tourné essentiellement sur les animaux de compagnie.

Au plus près des amis des bêtes

Les deux animatrices ne se cantonnent pas à ce rendez-vous dominical et le vendredi soir, elles présentent donc Animaux à adopter, nouvelle famille pour une nouvelle vie, une série documentaire en immersion cette année dans trois refuges SPA, à Plaisir (78), Saint-Omer (62) et Morée (41). Le principe ? Découvrir le quotidien des bénévoles, les processus d’adoption, mais aussi sensibiliser sur les nombreux abandons d’animaux, dont les chiffres font froid dans le dos (près de 100.000 par an selon les chiffres de la fondation 30 Millions d'amis…). « Je pense aussi que nous arrivons à un moment où le public est de plus en plus attentif à la question du bien-être animal, précise Julien Lalande, qui se réjouit du succès de l’émission. Depuis la rentrée, le programme réunit chaque semaine plus d’un demi-million de téléspectateurs le vendredi soir. Autre satisfaction : le retour des équipes de la SPA. L’impact de l’émission est réel avec un nombre d’adoptions en forte hausse, notamment dans les refuges que nous avons filmés. J’ai même appris que dans l’un des refuges, il n’y avait plus de chiens à adopter ! » L’émission sera d’ailleurs renouvelée pour une troisième saison, en 2020.

Ce concept rappellera probablement celui du carton de France 4 depuis 2014 : Une saison au zoo. Depuis cinq ans, la chaîne dévoile les coulisses du zoo de la Flèche dans la Sarthe, et du travail des soigneurs. Un format décliné depuis sous d’autres formes, comme Une saison chez les bonobos au Congo, ou tout récemment au printemps avec Une saison en Indonésie à la rencontre des orangs-outans. Une émission qui a ouvert la voie à d’autres, puisque TF1 aussi a son programme immersif, Vétérinaires : Leur vie en direct (qui existe aussi avec les pompiers).

Téléréalité et coaching

Mais la chaîne a également d’autres atouts dans sa manche. Après avoir appris aux Français à chanter, danser, organiser leur mariage, garder un secret… TF1 a récemment proposé à ses téléspectateurs de « vivre en harmonie avec [leur] animal de compagnie ». Diffusée à la rentrée dernière, Animal Academy, une émission de coaching  portée par Christophe Dechavanne et son équipe d’experts (vétos, dresseurs…), venait en aide à des propriétaires d’animaux au bord de la crise de nerfs, martyrisée par leurs boules de poils (pour une fois que c’est dans ce sens-là…).

Les bébêtes ont désormais le droit à leur émission de coaching, mais aussi à leur téléréalité ! Tous les dimanches, la chaîne diffuse la troisième saison de La vie secrète des chats, racontée par Valérie Damidot. Certes on ne met pas une vingtaine de chats et de chattes dans la même maison pour voir ce qu’il se passe, mais on les équipe notamment de colliers GPS pour les suivre pas à pas, 24h/24, pour découvrir leurs méfaits. Et âmes sensibles s’abstenir, les chats sont vraiment des petites ordures (dans tous les domaines). Même les minous des célébrités qui ont accepté de se prêter au jeu, comme Charlie, le chat de Patrick Puydebat ou Simba, celui de Tatiane Silva (à découvrir dimanche à 17 heures). Bien évidemment, le but n’est pas de développer chez le téléspectateur un voyeurisme malsain (c’est déjà trop tard), mais de comprendre les comportements des petites bêtes grâce à des vétérinaires et des éthologues (spécialistes du comportement animal). Ça rappelle beaucoup le programme d’Arte, Secrets de chats en 2016, mais c’est toujours aussi efficace.

Avec cette myriade de programmes animaliers, la télé semble n’avoir jamais été aussi friande de nos amies les bêtes. Des preuves de leurs existences que nous pourrons montrer aux générations futures, quand toutes les espèces animales auront disparu les unes après les autres par notre faute. Bon week-end !