« Un si grand soleil » : « La comédie est un chemin difficile, mais ça en vaut la peine », confie Marthe Fieschi

SERIE La jeune comédienne incarne dans la série de France 2 Léa, une adolescente de 16 ans

Nicolas Bonzom

— 

Marthe Fieschi incarne Léa dans la série Un si grand soleil
Marthe Fieschi incarne Léa dans la série Un si grand soleil — LAURENT VU/SIPA
  • Marthe Fieschi, une jeune comédienne de 25 ans, incarne le personnage de Léa dans la série « Un si grand soleil », diffusée du lundi au vendredi à 20h40 sur France 2.
  • Si c'est son premier rôle sur le petit écran, la comédienne, qui partage sa vie entre Paris et Montpellier, a déjà foulé les planches de nombreux théâtres.
  • Avec le comédien Fred Bianconi, qui incarne le père de son personnage, elle campe un duo familier des téléspectateurs du feuilleton de France 2.

Depuis plus d’un an, elle illumine les débuts de soirée de France 2. En incarnant Léa, une adolescente qui n’a pas été épargnée par la vie, Marthe Fieschi s’est imposée comme l’un des visages récurrents d'Un si grand soleil.

« J’ai beaucoup de chance d’avoir été là dès le début, on a un peu le sentiment d’avoir créé quelque chose, c’est très précieux », confie la jeune comédienne, qui partage sa vie entre Paris et Montpellier, où ont été aménagés les studios du feuilleton.

« J’ai déjà joué des enfants au théâtre ! »

« C’est une très très grande famille, les équipes sont super et mes partenaires sont devenus mes amis », sourit Marthe Fieschi, qui s’est retrouvée, du jour au lendemain, propulsée sur le petit écran à une heure de grande écoute. « Au tout début, j’avais un peu de mal à me voir à la télévision, confie-t-elle. Aujourd’hui, ça va beaucoup mieux, et je regarde les épisodes avec un œil professionnel. Et dans la rue, les gens sont tous bienveillants, quand ils nous arrêtent, c’est pour nous dire des choses agréables. »

A 25 ans, la demoiselle a la particularité de camper, sans artifice, une adolescente de 16 ans. « C’est un plaisir, cela donne la sensation de créer véritablement un personnage, puisqu’il est très loin de ce que je suis, confie-t-elle. Cela permet d’inventer, en essayant de puiser chez soi des choses que l’on a pu vivre. Mais cela m’arrive beaucoup, je crois que je fais plus jeune que mon âge ! J’ai déjà joué des enfants au théâtre ! »

« Je fais du théâtre depuis que j’ai 7 ans »

Si la série de France 2 est sa première véritable expérience à la télévision, Marthe Fieschi a déjà tourné quelques courts-métrages et foulé les planches de nombreux théâtres, à travers, notamment Roméo et Juliette ou Le songe d’une nuit d’été, de William Shakespeare. « Jouer la comédie, c’est la passion de ma vie. J’ai toujours voulu faire ça, je fais du théâtre depuis que j’ai 7 ans. J’ai voulu en faire mon métier dès l’adolescence, j’ai d’ailleurs intégré un lycée avec une option théâtre, à Paris. Ma mère m’a avoué récemment qu’elle avait eu un peu peur à l’époque ! C’est un métier qui demande un engagement énorme, il n’y a pas que du plaisir, cela demande beaucoup d’investissement. Ce fut un chemin difficile. Mais ça en vaut tellement la peine. »

Sur France 2, Marthe Fieschi crève l’écran avec Fred Bianconi, qui joue le rôle de Virgile, son papa. Leur duo est au cœur d’une nouvelle intrigue, cet automne, alors que le passé de voyou de ce dernier ressurgit. « La première fois que l’on s’est vu, ça a tout de suite accroché, confie le comédien. On a été connecté immédiatement sur les mêmes codes de jeu. En tant que comédienne, et en tant que personne, c’est une fille qui m’émeut. Et j’aime bien protéger Marthe, ou même titre que Virgile aime bien protéger Léa. »

Marthe Fieschi et Fred Bianconi, Léa et Virgile dans la série Un si grand soleil
Marthe Fieschi et Fred Bianconi, Léa et Virgile dans la série Un si grand soleil - Fabien Malot - 17mars – FTV

« Nous sommes très fusionnels, il y a entre nous une amitié très forte, renchérit la jeune femme. On se donne des conseils, on se soutient. C’est incroyable d’avoir un partenaire sur lequel on peut compter, que la caméra tourne ou pas. » Demain appartient sans nul doute à Marthe Fieschi, meilleur espoir féminin d’Un si grand soleil.