« The Voice Kids » : « J’ai peur de ne pas bien tenir le micro »... Dans les coulisses de la finale de la saison 6

CONCOURS « 20 Minutes » a assisté aux dernières répétitions avant la finale du concours de chant pour enfant

Mathilde Loire
— 
Nous avons assisté aux répétitions de la finale de « The Voice Kids ».
Nous avons assisté aux répétitions de la finale de « The Voice Kids ». — Mathilde Loire
  •  La saison 6 de « The Voice Kids » se termine ce vendredi soir avec une finale en direct.
  • Huit candidats, deux dans chaque équipe, vont tenter de remporter le concours.
  • Florent Pagny, Mika, Christophe Maé et Maëlle de The Voice 7 sont les invités de cette sixième finale de The Voice Kids.

 

Des bulles de savon descendent sur le plateau de The Voice Kids, baigné de lumières rouges et violettes. Les dernières notes de musique retentissent, puis s’arrêtent, les lumières changent, une voix retentit dans le studio du Lendit, à Saint-Denis : « On passe à Lilou ensuite, il y a 8 danseurs, il y a 9 tables, il y a des accessoires. » Aussitôt dit, aussitôt fait, le plateau s’active à nouveau. Pendant qu’un technicien nettoie le sol savonneux, d’autres effectuent le changement de décors. Dans le fond de la scène, les musiciens profitent de la pause pour s’hydrater.

Il est 10h30 ce jeudi et la « team Jen » est au travail depuis déjà une heure. Natihei et Lilou, les deux talents de l’équipe de la chanteuse Jenifer, ont ouvert le bal des répétitions. Suivront Manon et Antonia, de l’équipe de Patrick Fiori, Ali et Soan, de celle d'Amel Bent, et Talima et Philippe, avec Soprano. La finale de la saison 6 de The Voice Kids a lieu vendredi soir, et la journée est consacrée à mettre en place chaque détail du spectacle auquel participeront aussi le super-coach Florent Pagny et plusieurs invités, dont Mika, Christophe Maé et Maëlle, qui a remporté The Voice en 2018.

Première fois en direct

Pour la première fois, les jeunes chanteurs et chanteuses de cette saison 6 de The Voice Kids vont se produire en direct sur TF1, devant plusieurs millions de téléspectateurs. Les sept premières émissions ont été enregistrées il y a déjà plusieurs mois. Les enfants n’étaient pas revenus depuis janvier 2019. « Tous les tournages sont calés sur les vacances scolaires », explique le producteur artistique Pascal Guix. « Le plus important est de ne pas gâcher leur scolarité, il faut que The Voice Kids reste une jolie récréation. » L’interruption donne parfois lieu à des surprises lors des retrouvailles, comme des changements physiques ou des voix qui muent, « surtout chez les garçons ».

Début août, la production a demandé aux jeunes de réfléchir à leur chanson, pour faire des propositions avant la rentrée. « Pour les choix des chansons, on part de ce que veulent les talents, même si on leur fait des propositions ou on essaye d’aiguiller », affirme Pascal Guix. Beaucoup des jeunes n’hésitent pas à faire passer des messages : « Nos jeunes talents ont moins de 16 ans, ils ont une vie et ils la racontent à leur manière. » Ainsi, Natihei, 9 ans, a choisi une chanson qu’il « aime beaucoup. Je ressens beaucoup d’émotion, elle me donne envie de pleurer », explique-t-il, d’autant qu’elle fait écho à son histoire familiale. Sa camarade Lilou, 14 ans, se dit « contente d’interpréter ce texte parce que ça va toucher beaucoup de gens ». Elle s’est beaucoup entraînée au niveau vocal : « Je voulais vraiment chanter et rapper pour cette finale. »

« Cela fait partie de la vie de star »

La jeune fille a travaillé pour la première fois la veille avec sa coach Jenifer, qui l’a « volée » à l’équipe de Soprano lors de la dernière émission. « J’appréhendais un petit peu parce que je ne la connaissais pas, mais j’appréhendais pour rien, elle est hyper gentille, elle m’a donné plein de conseils. Quand j’étais petite et que je regardais The Voice, je me disais que je prendrais Jenifer ! » avoue la jeune fille.

Natihei aussi a reçu de précieux conseils de sa coach : « Jenifer m’a dit de rester ancré au sol, et de prendre mon temps », raconte Natihei. Le garçon semble avoir la tête sur les épaules : « Je me prépare en m’hydratant, en me reposant, en mangeant », énumère-t-il. Il avoue parfois trouver sa nouvelle notoriété compliquée. « A Tahiti, je fais des concerts, des émissions, et surtout beaucoup de photos, ce qui est fatigant ! s’exclame-t-il. Je préfère chanter, mais je ne peux pas refuser car ça fait partie de la vie de star », concède-t-il avec un sourire. S’il ne se dit « pas stressé » il avoue appréhender un peu la finale : « J’ai peur de ne pas bien tenir le micro, assez près de la bouche. »

Ambiance détendue

Sur le plateau, l’ambiance est plutôt tranquille. « C’est plus simple avec des enfants que des adultes, affirme Pascal Guix. Il n’y a pas d’enjeux, ils sont là pour s’amuser. Ils n’ont pas encore trop de pression, un ado cogite un peu plus mais les petits sont détendus. » Dans les gradins, derrière les fauteuils rouges du jury, une dizaine d’adolescents attend. Ces jeunes danseurs accompagnent Lilou et d’autres talents dans leur prestation. Assises dans les fauteuils, Jenifer et Lilou font le point avec la coach vocale, Nathalie.

« On s’installe dans le silence, merci beaucoup, on va la faire une fois », annonce Thomas, l’assistant-réalisateur. Les techniciens finissent d’installer le décor de Lilou tandis que les musiciens et les choristes jouent une première fois leur partie, sans le chant. L’adolescente se concentre sur la musique en articulant les paroles. Une nouvelle pause, quelques ajustements, puis Lilou attrape un micro et monte sur scène pour chanter une première fois. Sa timidité semble s’évaporer dès qu’elle se met à rapper. A peine a-t-elle terminé que Jenifer s’avance pour lui faire ses premiers retours. Pendant ce temps, le metteur en scène Stéphane Jarny indique aux jeunes danseurs qui accompagneront Lilou où ils doivent se placer.

« C’est ca-non ! »

Et la répétition s’enchaîne, on rejoue la chanson et on ajuste de petites choses, de la position des danseurs à la posture de Lilou. « C’est ca-non ! » s’exclame Jenifer quand les lumières se rallument après la quatrième fois. « On va la refaire sans Lilou juste au son s’il vous plaît », annonce le coordinateur. Les danseurs se replacent, Stéphane Jarny occupe la place de Lilou pour finaliser la mise en scène. Une fois le numéro au point, Natihei retourne sur scène pour répéter son duo avec Jenifer. Lilou fera de même après s’être un peu reposée. Il est plus de 12h30, et la « team Jen » a enfin terminé. Jenifer et ses deux talents prennent des photos dans les fauteuils.

Derrière, dans les gradins, voilà Manon et et Antonia, les deux jeunes filles de l’équipe de Patrick Fiori. Antonia souffle : « Je suis super angoissée, j’ai 30.000 stress », pendant que sa camarade se positionne sur scène. Toutes deux vont passer par les mêmes étapes que Lilou et Natihei. L’équipe en a encore pour plusieurs heures de répétition, puis un filage le vendredi après-midi. La finale débute à 21 heures. Et dès la semaine prochaine, les coachs seront de retour pour les auditions à l’aveugle de la saison 7. Loin de penser à tout cela, Antonia tente de se détendre. « A l’école, ils ont fait une affiche pour moi. Tous les grands viennent me voir ! » raconte-t-elle en riant. Sur le plateau, le silence se fait de nouveau, Manon se met à chanter.