La comédienne Mélanie Maudran dans les loges de la série Un si grand soleil
La comédienne Mélanie Maudran dans les loges de la série Un si grand soleil — N. Bonzom / Maxele Presse

COULISSES

VIDEO. « Un si grand soleil » : Dans les secrets de fabrication de la série de France 2

« 20 Minutes » s'est invité dans les coulisses du tournage du feuilleton, dans l'Hérault

  • La série « Un si grand soleil » est tournée à Vendargues, dans l’Hérault.
  • Chaque jour, les différentes équipes tournent environ 26 minutes.
  • Décors, costumes et accessoires sont conçus et stockés dans l’immense hangar où ont été aménagés les studios de tournage, près de Montpellier.

Ça s’active, dans les studios de France Télévisions, à Vendargues, dans l'Hérault. Techniciens, habilleuses, décorateurs et comédiens s’affairent pour que soient mises en boîte les quelques scènes  d'Un si grand soleil prévues sur le planning aujourd’hui.

Mélanie Maudran, l’héroïne du feuilleton de France 2, se fait coiffer et maquiller avant son premier « moteur » de la journée. « Ici, c’est un énorme bateau, mais avec un esprit très famille, très humain et c’est certainement ça qui fait que ça marche, je pense », sourit la comédienne. « Il y a beaucoup, beaucoup de monde, mais tout le monde est bienveillant, très cool, reprend Aurore Delplace, ex-candidate de The Voice, qui a rejoint le casting cette année. On ne ressent pas du tout le côté « industrie ». »

« Nous avons tout le temps qu’il faut pour travailler notre mise en scène »

Dans l’immense hangar où ont été aménagés les studios, il règne pourtant une certaine effervescence. « Trois équipes tournent en même temps, pour produire environ 26 minutes par jour, explique Amir Shadzi, l’un des réalisateurs de la série. Une première équipe est en studio, une autre s’occupe des décors réels intérieurs, comme l’hôpital, le lycée ou les villas et une dernière, qui est beaucoup plus mobile, tourne dans des décors extérieurs, dans les rues de Montpellier, par exemple. » Une quatrième équipe est chargée de réaliser les petites saynètes narratives qui viendront ponctuer les épisodes, comme les « coups de fils ou les déambulations », reprend le réalisateur.

Et si, feuilleton quotidien oblige, le rythme est soutenu, ce n’est pas au détriment de la créativité, assure Amir Shadzi. « Nous sommes hyper soutenus par les équipes de production, nous avons tout le temps qu’il faut pour travailler notre mise en scène », note le réalisateur, qui a travaillé sur Groland avant de rejoindre Un si grand soleil.

Aurore Delplace sur le tournage de la série Un si grand soleil
Aurore Delplace sur le tournage de la série Un si grand soleil - N. Bonzom / Maxele Presse

« En fonction du scénario, nous élaborons les costumes des comédiens »

En studio, ça tourne déjà. Au milieu d’un étonnant enchevêtrement de décors, où l’on passe du laboratoire à la clinique du zoo, Aurore Delplace peaufine une scène que l’on ne verra que dans deux mois, sur France 2. En coulisses, on se hâte comme dans une ruche, notamment dans la pièce où dorment les décors et les accessoires de la série. Ici, s’entassent de la vaisselle en tout genre, des statues grecques, de vieilles peluches ou la devanture d’un commissariat. Il y a aussi la menuiserie, où sont construits les décors.

Le hangar à décors et accessoires de la série Un si grand soleil
Le hangar à décors et accessoires de la série Un si grand soleil - N. Bonzom / Maxele Presse

Et la « caverne d’Ali Baba », où sont rangés avec soin les costumes qu’enfile la cinquantaine de rôles récurrents de la série. « Nous avons le scénario environ quatre semaines à l’avance, et en fonction, nous élaborons des costumes pour les comédiens, explique Elizabeth Furet, la chef costumière. Chaque rôle a une garde-robe, qui contient plusieurs pièces. » « Coupez ! » En studio, c’est au tour de Mélanie Maudran de rentrer en scène. A Vendargues, la journée ne fait que commencer.