Une photo de famille AB, extraite des «Mystères de l'amour».
Une photo de famille AB, extraite des «Mystères de l'amour». — Jean-Philippe BALTEL / JLA PRODUCTION / TMC

SERIE

« Les Mystères de l’amour » : Les ingrédients d’un soap français qui résiste au temps et aux modes

Nommée aux Soap Awards 2019, remis ce mardi soir, « Les Mystères de l’amour » aura l’honneur d’une diffusion en prime time sur TMC dimanche à 21h05

  • « Les Mystères de l’amour » est un soap dérivé d'« Hélène et les garçons », créé en 2011 par Jean-Luc Azoulay, et diffusé les samedis et dimanches sur TMC en début de soirée.
  • Ce dimanche, à 21h05, deux épisodes inédits de la 21e saison seront diffusés en prime time, dès 21h05.
  • Nostalgie, retours de figures connues des années 1990 et rebondissements rocambolesques tiennent le public en haleine.

Dimanche, Fanny et Christian sont censés se marier. Si ça vous fait une belle jambe, c’est que vous ne faites pas partie des fidèles des Mystères de l’amour. Sinon, vous sauriez que l’union sera célébrée sur TMC, le temps de deux épisodes inédits. Intitulés « Mariage en péril » – quelque chose nous dit qu’il faut s’attendre à bien plus sérieux qu’une mauvaise caramélisation de la pièce montée… –, ils auront l’honneur d’être diffusés en prime time dès 21h05.

Plantons le décor pour ceux qui ne pigent rien au paragraphe précédent. Les Mystères de l’amour est un soap crée par Jean-Luc Azoulay – sous le pseudo de Jean-François Porry – en 2011. Elle est une série dérivée d’Hélène et les garçons, au même titre que Le Miracle de l’amour et Les Vacances de l’amour qui l’ont précédée. Il s’agit donc en quelque sorte d’un vestige des productions AB des années 1990 (Premiers Baisers, Les Filles d’à côté…), qui faisaient les belles heures du Club Dorothée et des audiences de TF1. Jean-Luc Azoulay n’a jamais cessé d’édifier son écosystème fictionnel avec des personnages servant de liens d’une série l’autre.

« J’aime bien ne pas faire mourir les personnages »

« Les Mystères de l’amour raconte l’histoire de plusieurs générations : Hélène et ses copains – Elsa, Tony, Mélanie, etc. – et les tout jeunes, résumait Jean-Luc Azoulay à 20 Minutes l’an passé. Il y a toujours de nouveaux partenaires, des rôles secondaires qui viennent et qui passent. (…) J’aime bien ne pas faire mourir les personnages. Les disparitions, les retours, les rebonds, c’est toujours bon pour l’intrigue. »

Malin, le producteur mêle au générique les « stars » historiques des feuilletons des années 1990 et des figures venues de la téléréalité (Benoît Dubois et Xavier Delarue passés par Secret Story, par exemple), ce qui contribue à rassembler un public familial et intergénérationnel.

Côté audiences, les quatre premiers épisodes de la saison 21 (!) lancée le 14 septembre ont été suivis en moyenne par 511.00 téléspectateurs. On est loin des plus de 3 millions de téléspectateurs quotidiens des feuilletons « mastodontes » de TF1 (Demain nous appartient), France 2 (Un si grand soleil) et France 3 (Plus belle la vie) mais il n’empêche, à la cérémonie des Soap Awards 2019 organisée ce mardi à Paris, Les Mystère de l’amour était nommée 15 fois, soit autant que les trois autres. Elle a remporté trois trophées (meilleur nouveau personnage, couple de l'année et meilleure scène).

Justine, Annette et Johnny invités au mariage

La longévité de la série s’explique aussi en partie par ses rebondissements incroyables et idées scénaristiques qui défrayent la chronique. Même si vous n’avez jamais regardé un épisode, il y a des chances pour que vous soyez parfaitement au courant de l’histoire d’amour entre Roger Girard (Bruno Le Millin) et Annette (Magalie Madison), la meilleure amie de sa fille Justine (Camille Raymond) – trois personnages phares de Premiers Baisers. Ou que Nicolas (Patrick Puydebat) et José (Philippe Vasseur) – deux des « garçons » d’Hélène et les garçons – ont couché ensemble… Certes, ce n’était qu’un rêve, mais la scène a fait parler d’elle au-delà des forums de fans.

Cette saison, l’événement, c’est le retour de Mallaury Nataf qui reprend son rôle de Lola Garnier, héroïne principale du Miel et les abeilles, par ailleurs cousine d’Hélène (et donc de Justine) et nièce de Roger. Ce dimanche, « événement » toujours avec de nombreuses têtes connues parmi les invités du mariage : Justine, Annette, Roger ou encore Johnny (Cyril Aubin) – le rockeur à banane rousse du Miel et les abeilles.

La sitcomologie, science du 36e degré

Attention spoiler, on y apprendra une nouvelle choquante : la mort de Gérard, le gérant de la salle de sport des Filles d’à côté, qui a été « écrasé par un autobus de touristes chinois », comme le révèle le site Toute la télé. C’est ce genre de grand n’importe quoi qui, s’il est sans doute pris au premier degré par une partie du public, régale toute une frange d’aficionados au trente-sixième degré. Parmi ces derniers, l’équipe de La Sitcomologie qui sur son site Internet et via ses comptes Facebook et Twitter, livre, avec beaucoup d’humour et un peu de nostalgie, ses analyses décalées et compilations de scènes improbables.

Sur ce plan-là, les deux épisodes de dimanche semblent prometteurs. On y verra les enterrements de vie de garçon et de jeune fille des futurs époux. « Les garçons sont au restaurant et décident de lancer des gages à Christian comme le veut la tradition. Malheureusement l’un de ces gages se retourne contre le marié qui se retrouve en prison », prévient le communiqué de presse… Comment sortira-t-il de ce mauvais pas ? Pour l’heure c’est un mystère (de l’amour ?).

Des « Mystères » à « Danse avec les stars »

Elsa Esnoult, qui incarne Fanny dans « Les Mystères de l’amour », est en lice dans la dixième saison de « Danse avec les stars » lancée samedi sur TF1. Une belle vitrine – et un bel exemple de la synergie de groupe (TMC appartient au groupe TF1) – qui contribue a créer l’événement autour du soap. Attention au départ prématuré : à l’issue de son premier passage, la comédienne a pris l’avant-dernière place du classement.