VIDEO. « Incompréhensible… » Cinq publicités de parfums qui vous laissent perplexes

PSCHITTT Les publicités pour les parfums font les choses en grand, pourtant elles sont souvent incompréhensibles. En voici cinq qui laissent perplexes nos lecteurs

Ingrid Zerbib
— 
Les publicités pour les parfums Kenzo World, Dior Sauvage et Idôle de Lancôme sont les plus citées par nos internautes comme étant les plus incompréhensibles.
Les publicités pour les parfums Kenzo World, Dior Sauvage et Idôle de Lancôme sont les plus citées par nos internautes comme étant les plus incompréhensibles. — Kenzo, Christian Dior, Lancôme France, captures Youtube
  • Ancrées dans l’univers du luxe, les publicités de parfums sont ultra-sophistiquées.
  • Appréciées pour leur esthétisme, elles demeurent souvent franchement incompréhensibles.
  • Voici les cinq publicités de parfums les plus citées par nos internautes comme étant les plus étranges.

« A croire que c’est un concours de la pub la plus obscure », lâche Nicolas sur Twitter, en réponse à notre appel à témoignages sur les publicités de parfums les plus incompréhensibles. Ces publicités pour des produits de luxe sont souvent ultra-esthétiques et prétendument porteuses d’un message philosophique, histoire d’insuffler une ambiance faute de pouvoir insuffler une odeur. Pourtant, elles laissent souvent perplexe le commun des mortels.

Après avoir lu la centaine de commentaires Facebook, la dizaine de réponses Twitter et la vingtaine de formulaires remplis, nous avons répertorié les cinq publicités les plus citées par nos internautes pour leur étrangeté. Elles sont à découvrir dans la vidéo ci-dessous.

Kenzo World

Cette publicité réalisée par Spike Jonze dans laquelle Margaret Qualley, actrice et fille d’Andie MacDowell, danse en robe verte, n’a vraiment pas la cote auprès de nos lecteurs. Elle avait déjà été citée parmi  les publicités les plus énervantes. « Cette publicité m’a toujours interloqué », écrit Stef. « Elle est agressive. C’est contre-productif, on n’a juste pas envie d’acheter le parfum à cause de la pub », argumente Delphine. « Incompréhensible, à part que l’on voit une folle possédée », lance Frédéric. « Possédée », un terme également utilisé par Maria et Thomas.

Chacun s’interroge sur son régime : « elle a pris de la drogue » selon Yoann, « elle a bu son parfum » suppose Karine, une « forte dose de caféine » penche plutôt Michele. L’émotion ressentie n’est pas flatteuse, non plus. « Les mimiques de l’actrice sont angoissantes », estime Muriel. « Elle me fait peur », trouvent Dominique et Cecilia.

Transmués en jurés de Danse avec les stars, nos internautes sont intransigeants : « Sa danse est à l’opposé de tout charme et de toute esthétique », pour Jean-Farid. « Une danse mega-chelou », surenchérit Mariette. Au final, Gilberte a tenté de comprendre « mais ça ne passe pas ». Audrey et Mag, elles, n’ont « jamais compris son pétage de plomb ».

Dior Sauvage

Le film publicitaire pour le parfum Dior Sauvage dans lequel Johnny Depp croise un bison futé sur la route du désert avant d’enterrer ses bijoux, n’est pas non plus en odeur de sainteté parmi nos internautes. « Ce n’est pas en voyant Johnny Depp creuser dans le désert que je vais acheter son parfum », s’agace Cunione. « Il se lance du sable sur lui avec une pelle », observe Daïd. « Il enterre son collier d’immunité de Koh-Lanta », ironise Domi.

Idôle de Lancôme

Circonflexe, ça rime avec perplexe. Sortie récemment, la publicité pour le parfum Idôle de Lancôme dans laquelle l’actrice et mannequin Zendaya parcourt la ville sur un cheval blanc aux rythmes de Unstoppable de Sia, n’enchante guère quelques uns de nos lecteurs. « La nana à cheval dans la ville et son slogan sorti de l’espace "Je peux, nous le ferons" », décrit C’lyne. « En plus, elle ne sait pas monter à cheval, elle fait des tourniquets avec les rênes » rajoute, impitoyable, Fabienne.

Libre d’YSL

Parfum de cette rentrée 2019, Libre d’YSL a accompagné son lancement d’un film publicitaire avec la chanteuse Dua Lipa. « Complètement nulle, avec des séquences qui ne racontent même pas une histoire », analyse sobrement Ricardo. Libre, c’est free, mais on n’a pas tout compris.

Miss Dior

Moins récent, le film publicitaire pour Miss Dior avec Nathalie Portman et la chanson Chandelier de Sia, suscite l’incompréhension de Sylviane : « La femme qui se jette à l’eau par amour, toute habillée ??? » Quatre points d’interrogation. Un point, c’est tout.