Emmy Awards 2019: Les cinq moments les plus forts de la cérémonie

TELEVISION La soirée a été marquée par des appels à la tolérance, à l’égalité salariale, et par les adieux à « Game of Thrones » et à « Veep »

P.B.

— 

Jharrel Jerome a remporté l'emmy du meilleur acteur dans une minisérie, le 22 septembre 2019.
Jharrel Jerome a remporté l'emmy du meilleur acteur dans une minisérie, le 22 septembre 2019. — Phil McCarten/AP/SIPA

Certains retiendront le palmarès, avec une soirée dominée par Game of Thrones, Fleabag et Chernobyl. Mais les 71e Emmy Awards ont également offert des moments forts sur scène, dimanche, qui dépassent largement le cadre de la télévision.

L’hommage aux cinq exonérés de When They See Us

Certes, la minisérie de Netflix n’a pas fait le poids face à Chernobyl. Mais le jeune Jharrel Jerome, meilleur acteur dans une minisérie, a rendu un hommage appuyé aux cinq adolescents condamnés pour le viol d’une joggeuse à Central Park, au début des années 1990, avant d’être innocentés des années plus tard – un fiasco judiciaire adapté à l’écran par Ava DuVernay. Présents dans la salle, les cinq hommes ont reçu une standing-ovation après avoir passé jusqu’à 13 ans derrière les barreaux.

Billy Porter rentre dans l’histoire

Non seulement il a battu Kit Harington, Bob Odenkirk et Sterling K. Brown. Mais Billy Porter est rentré dans l’histoire en devenant le premier Afro-Américain ouvertement gay sacré meilleur acteur dans une série dramatique. « Ma catégorie, c’est l’amour », a lancé celui qui incarne un maître de cérémonie dans la série Pose, de Ryan Murphy, concluant son ode à la tolérance « Nous, les artistes, avons le pouvoir de changer la structure moléculaire du cœur et des esprits de gens de cette planète. »

Le plaidoyer de Michelle Williams pour l’égalité salariale

« Je veux remercier FX et Fox 21 de m’avoir payée autant [que Sam Rockwell] », a commencé Michelle Williams, sacrée meilleure actrice dans une mini-série pour son rôle dans Fosse/Vernon. « Ils ont compris que quand vous donnez de la valeur à une personne, on investit [cette valeur] dans notre travail », a poursuivi l’actrice, avant de se lancer dans un plaidoyer pour l’égalité salariale : « La prochaine fois qu’une femme, surtout de couleur, qui gagne 52 cents pour chaque dollar gagné par un homme blanc pour le même poste, vous dit de quoi elle a besoin, écoutez-la. »

Patricia Arquette pleure sa sœur trans décédée

De la joie pour Patricia Arquette, sacrée meilleur second rôle féminin dans une minisérie (The Act), mais surtout des larmes : « J’ai perdu ma sœur Alexis et les personnes trans sont encore persécutées aujourd’hui. Je suis en deuil et je continuerai de l’être tant qu’on n’aura pas changé le monde pour mettre fin à ces persécutions. Les personnes trans sont des êtres humains, offrez-leur un travail », a réclamé l’actrice. Activiste transgenre, sa sœur Alexis est décédée il y a trois ans presque jour pour jour, en septembre 2016, d’une crise cardiaque, après un long combat contre le VIH.

L’adieu à Game of Thrones et à Veep

Les deux séries ont connu des fortunes diverses, dimanche. Game of Thrones a remporté la catégorie suprême (meilleure série dramatique) tandis que Veep repartait bredouille face à Fleabag. Mais les deux ont eu droit à leur adieu, après huit et sept saisons, avec une bonne partie des comédiens sur scène. Le mot de la fin à Peter Dinklage : « Dave et Dan, on a marché dans le feu et la glace pour vous, littéralement. » Elles vont laisser un gros vide.