Emmy Awards 2019: «Game of Thrones» tremble mais égale son record, «Fleabag» et «Chernobyl» cartonnent

SERIES Retrouvez le palmarès complet de la cérémonie qui s'est déroulée dimanche soir aux Etats-Unis

Philippe Berry

— 

Toute l'équipe de «Game of Thrones», qui a remporté l'Emmy de la meilleure série dramatique, le 22 septembre 2019.
Toute l'équipe de «Game of Thrones», qui a remporté l'Emmy de la meilleure série dramatique, le 22 septembre 2019. — Frederic J. BROWN / AFP

Et à la fin, c’est Game of Thrones qui gagne. Malgré une ultime saison décriée, la saga de HBO a été sacrée meilleure série dramatique aux 71e Emmy Awards, dimanche soir, égalant son record de 2015 avec douze trophées. Du côté des comédies, Fleabag a anéanti le favori Veep, remportant six Emmy. Et parmi les mini-séries, le phénomène Chernobyl a presque tout raflé, repartant avec dix trophées. Bilan d’une soirée qui a réservé quelques belles surprises.

Drama : « Game of Thrones » égale son record mais a tremblé

Le chiffre de douze trophées est trompeur. La série de HBO a remporté dix récompenses techniques aux Creative Emmy la semaine dernière, et seulement deux en prime time, dimanche. Mais Game of Thrones repart avec le prix le plus important, celui de la meilleure série, pour la quatrième fois en huit ans. Peter Dinklage, lui, a établi un record en remportant son 4e Emmy du meilleur second rôle masculin.

Dimanche soir, Game of Thrones a pourtant tremblé. La série n’a pas été distinguée pour son scénario (un prix remporté par Succession) ni pour sa réalisation (Patrick Bateman pour Ozark), et ce n’est que justice. Idem pour Kit Harington et Emilia Clarke chez les comédiens, battus par Billy Porter (Pose) et Jodie Comer (Killing Eve). Billy Porter est rentré dans l’histoire comme le premier Afro-Américain ouvertement gay à s’imposer comme meilleur acteur. Et Jodie Comer, qui s’amuse sous les traits de la tueuse enfantine Villanelle, n’en revient toujours pas d’avoir gagné face à Viola Davis, Laura Linney ou Robin Wright.

Comédie : « Fleabag » écrase « Veep »

Pour ses adieux, Veep arrivait chez les bookmakers dans le rôle du grand favori. Mais c’était sans compter sur la fraîcheur et l’irrévérence de Fleabag, qui réalise un formidable quadruplé : série, scénario, réalisation et actrice. « Oh my god », a répété sa créatrice Phoebe Waller-Bridge, posant avec tous ses trophées en salle de presse.

Veep repart donc bredouille, et Julia Louis-Dreyfus s’arrête à six Emmy. Car l’autre grand vainqueur est The Marvelous Mrs. Maisel, qui a remporté dix prix, dont deux en prime time pour les seconds rôles masculin (Tony Shalhoub) et féminin (Alex Borstein).

Mini-séries : Succès mérité pour « Chernobyl »

Le phénomène de HBO a fait battre de cœur de dizaines de millions de téléspectateurs dans le monde à 180 pulsations minute. Les membres de l’Académie ont eux-aussi vibré : Chernobyl réalise un triplé mini-série, scénario et réalisation, pour un total – en comptant les Creative Emmy – de 10 victoires. When They See Us, de Netflix, se contente de l’Emmy du meilleur second rôle masculin. Le jeune Jharrel Jerome a rendu hommage aux cinq adolescents noirs condamnés pour le viol d’une joggeuse à Central Park, au début des années 1990, et qui ont été innocentés des années plus tard. Présents dans la salle, les cinq hommes ont reçu une standing-ovation. Assurément, le moment le plus fort de la soirée.