Emmy Awards 2019: «Game of Thrones», «Fleabag» et «Chernobyl» dominent la soirée

LIVE Revivez les 71e Emmy Awards en direct

P.B.

— 

Lena Headey, Peter Dinklage, Kit Harington et Emilia Clarke, de «Game of Thrones», meilleure série dramatique aux Emmy Awards le 22 septembre 2019.
Lena Headey, Peter Dinklage, Kit Harington et Emilia Clarke, de «Game of Thrones», meilleure série dramatique aux Emmy Awards le 22 septembre 2019. — Chris Pizzello/AP/SIPA

Retrouvez le palmarès complet de la cérémonie par ici

5h10: Ce live est terminé

Une soirée dominée par Game of Thrones, Fleabag et Chernobyl, qui aura surtout réservé son lot de surprises en drama. Allez, on vous fait un bilan très vite à chaud, bonne nuit à ceux qui se couchent et bonjour à ceux qui se lèvent.

5h05: Le palmarès complet par série

  • Game Of Thrones 12
  • Chernobyl 10
  • The Marvelous Mrs. Maisel 8
  • Free Solo 7
  • Fleabag 6
  • Love, Death & Robots 5
  • Saturday Night Live 5
  • Fosse/Verdon 4
  • Last Week Tonight With John Oliver4
  • Queer Eye 4
  • RuPaul's Drag Race 4
  • Age of Sail 3
  • Barry 3
  • Russian Doll 3
  • State Of The Union 3
  • The Handmaid's Tale 3
  • Anthony Bourdain Parts Unknown 2
  • Bandersnatch (Black Mirror) 2
  • Crazy Ex-Girlfriend 2
  • Our Planet 2
  • Ozark 2
  • RENT2Succession 2
  • United Shades Of America With W. Kamau Bell 2
  • When They See Us 2

5h00: Game of Thrones, meilleur drama, rentre un peu plus dans l'histoire

La série égale son record de 2015 avec 12 Emmys, dont le plus prestigieux. Certains diront que c'est immérité. Mais c'est un peu un Emmy pour l'ensemble de l'oeuvre, pour une épopée d'une dizaine d'années qui a repoussé les limites de ce qu'on pouvait faire au petit écran et un peu plus démocratisé la fantasy auprès des masses, comme le Seigneur des anneaux par le passé. Merci pour cette aventure, HBO.

 

4h55: FLEABAG meilleure comédie

Carton plein, Veep est vaincu. Le témoin est passé.

 

4h55: Encore une grosse surprise, Jodie Comer meilleure actrice

Autant en comédie, c'est à sens unique, mais en drama, il y en a pour tout le monde. Comer est excellente en tueuse enfantine dans Killing Eve, et elle dédie sa victoire à sa costar Sandra Oh, également nommée.

 

4h45: Jason Bateman meilleur réalisateur (The Ozark)

Est-ce que ça sent mauvais pour Game of Thrones? Verdict dans 15 minutes.

 

4h35: Billy Porter meilleur acteur!

L'acteur de Pose bat tous les favoris et met le feu sur scène avec un discours sur la tolérance. Il rentre dans l'histoire comme le premier Afro-Américain ouvertement gay à remporter cette catégorie.

 

4h30 : 4e Emmy pour Peter Drinklage

Avec beaucoup d’émotion dans la voix, l’acteur dit sa chance d’appartenir « à une communauté aussi diverse et ouverte, nulle part ailleurs je ne pourrais me tenir sur une telle scène ». Il rend aussi hommage à Game of Thrones et à ses showrunners : « On a marché dans le feu et la glace pour vous, littéralement ».

 

4h25: Surprise (bis), l'Emmy du meilleur second rôle féminin (drama) échappe à Game of Thrones

Il y avait pourtant quatre actrices de GoT sur six nommées. Mais c'est la jeune Julia Garner qui les devance, pour son rôle dans The Ozark, le drama de Netflix avec Jason Bateman, sorte de Breaking Bad light (un père de famille devient un boss du crime).

4h20: Surprise, Succession sacré pour son écriture

Au moins Game of Thrones n'a pas gagné, c'est déjà ça. Mes collègues vous disent tout le bien qu'ils pensent de cette saga familiale ici.

4h20: Peter Dinklage, encore lui (meilleur second rôle masculin)

Ils étaient trois nommés de Game of Thrones, c'est le 4e trophée pour Dinklage.

 

4h15: Retour aux catégories reine

Après 30 minutes très longues sur la variété et deux pages de pub.

3h55: Saturday Night Lights et Last Week Tonight with John Oliver sans surprise

Les deux émissions raflent à peu près tout dans les catégories variétés/sketches, comme l'an dernier.

3h45: Point palmarès

Ça fait donc Trois Emmys pour Chernobyl et Fleabag, deux pour Mrs Maisel.

3h40: CHERNOBYL meilleure mini-série

Et le gros triplé mérité pour une série coup de poing. «On a tenté de rappeler à notre échelle le pouvoir de la vérité et le danger du mensonge», glisse le producteur.

 

3h35: Michelle Williams meilleure actrice (mini série)

Pour Fosse/Vernon. Qui fait un plaidoyer pour la parité salariale, et standing ovation pour Williams.

3h30 : Bandersnatch meilleur téléfilm

Mouais, overrated. Perso, j'ai eu l’impression d’être devant un de ces vieux jeux sur CD interactif dans les années 90.

3h20: Gros moment d'émotion avec Jharrel Jerome et When They See Us

L'acteur de When They See Us rend hommage aux cinq Afro-américains condamnés pour le viol d'une joggeuse dans les années 90 avant d'être innocentés des années plus tard. Korey Wise, qui avait 16 ans à l'époque, a passé 13 ans derrière les barreaux.

 

3h10: Le doublé scénario/réalisation pour Chernobyl

Ça sent bon pour l'Emmy de la meilleure mini-série (mais il va falloir battre When they see us).

3h15:  Ben Wishaw meilleur second rôle masculin

Pour A Very English Scandal, avec Hugh Grant.

3h10: Chernobyl, YES! (réalisation/mini-série)

On a encore le coeur qui bat à 160 après la mini série axiogène d'HBO. C'est le réalisateur Johan Renck qui est récompensé. D'autres devraient suivre.

 

3h00: Patricia Arquette meilleur second rôle féminin mini série

Je ne vais pas vous mentir, je n'ai pas vu The Act. Gros moment d'émotion avec Arquette qui rend hommage à sa soeur trans Alexis,décédée récemment.

 

2h55: On passe aux mini séries

Standing ovation pour le cast de Game of Thrones, on verserait presque notre petite larme.

 

2h50: Pause pub, il faut qu'on parle d'«Undone»

A la maison, on vient de finir en deux jours cette série animée d'Amazon (8 épisodes de 22 minutes), quelle claque. C'est de la «rotoscopie» comme A Scanner Darkly, où les acteurs sont filmés et c'est dessiné par-dessus, par la team de Bo-Jack Horseman. Au-delà de la technique épatante, c'est un trip émotionnel inattendu, avec Rosa Salazar qui voit son père mort (Bob Odinkirk) et peut manipuler le temps. Ça où elle souffre de schizophrénie. Gros gros coup de coeur de 2019.

 

2h45: Phoebe Waller-Bridge bat Julia Louis-Dreyfus!

Première grosse sensation de la soirée, Waller-Bridge s'impose comme meilleure actrice. Julia Louis-Dreyfus avait gagné 6 Emmy d'affilée pour Veep et on pensait bien qu'elle allait récidiver pour la dernière saison.

 

2h45: Pas de maître de cérémonie = plein de pubs

Fox a dit vouloir s'inspirer des Oscars pour donner du rythme en se passant de maître de cérémonie. En fait, il s'agit surtout de mettre plein de pubs: 4e coupure en 40 minutes. Bon, ça me permet d'updater ce live tranquillement.

2h40: Bill Hader meilleur acteur dans une comédie (Barry)

Tueur à gage reconverti en acteur, il a trouvé son filon avec Barry, l'excellente dark comédie de HBO.

 

2h35: Et une seconde récompense pour Fleabag (réalisation)

Harry Bradbeer est sacré pour la réalisation du pilote de Fleabag. Ca fait donc 2-2 pour Fleabag vs Mrs Maisel.

2h30 : Meilleure écriture (comédie) pour Fleabag

« OH MY GOD ». Phoebe Waller-Bridge a du mal à y croire, pas nous. « C’est assez kiffant qu’une dirty messed-up woman puisse être là aux Emmys ».

 

2h20: Deux sur deux pour Mrs Maisel

C'est Alex Borstein, excellente dans le rôle de l'agent (part time plombier) de Mrs Maisel qui repart avec l'Emmy du meilleur second rôle féminin dans une comédie.

 

 

2h10 : Le premier Emmy de la soirée à Tony Shalhoub

Meilleur second rôle masculin dans une comédie, pour Mrs Maisel. Plutôt mérité ! Son personnage en fait parfois des caisses mais toujours avec un timing impeccable de Shalhoub.

 

2h00: C'est parti avec Bryan Cranston en guest

Pour cette cérémonie sans maitre de cérémonie, c'est Homer Simpson qui s'y colle, avant de se faire écraser par un piano. Puis Anthony Anderson de Black-ish arrive en renfort, et Bryan Cranston termine sur scène avec un joli hommage à la télé, qui peut nous faire voyager n'importe où.

 

1h50: H-10 min

Bonsoir à tous, les stars en terminent avec le red carpet, ou plutôt le «purple carpet». Cette année, le tapis rouge est en effet violet pour évoquer la royauté.De circonstance pour le sacre de GoT.

 

Spoilert alert : même si les fans et les critiques se sont déchaînés contre l’ultime saison de Game of Thrones, le blockbuster de HBO devrait, sauf surprise, marcher sur la compétition aux 71e Emmy Awards cette nuit. La série pourrait même battre son propre record de 12 trophées établi en 2015. Car avec déjà dix prix techniques remportés le week-end dernier aux Creative Emmy Awards, GoT n’a besoin que de trois victoires en prime time. Et parce que la compétition aime rendre hommage aux favoris pour leur ultime saison (Les Sopranos et Breaking Bad, notamment), le show de David Benioff and D.B. Weiss ne devrait pas trembler face à Killing Eve, Bodyguard ou This is Us. On s’attend quand même à une petite polémique si Emilia Clarke est sacrée meilleure actrice malgré sa transformation express en « Mad Queen ».

Côté comédie, le scénario semble également déjà écrit. Et Veep, elle aussi pour son ultime saison, devrait résister à Barry, Fleabag et The Marvelous Mrs Maisel. Le duel le plus intéressant de la soirée sera sans doute dans la catégorie mini-série, avec l’anxiogène Chernobyl face au coup de poing When They See Us. Rendez-vous à 2h00 pour vivre avec nous cette grande soirée télé !