Thierry Ardisson déclare la guerre à C8

FIGHT La cause du litige ? L’animateur accuse son ancienne chaîne de reprendre ses idées dans la nouvelle émission de la rentrée menée par Cyril Hanouna

O.S.

— 

Rendez-vous avec Thierry Ardisson sur le plateau de son emission
Rendez-vous avec Thierry Ardisson sur le plateau de son emission — ERIC DESSONS/JDD/SIPA

La chaîne du groupe Canal+, devra paraître devant les tribunaux pour répondre aux accusations de Thierry Ardisson. Il est passé trois mois depuis l’annonce de l’arrêt des deux émissions menées par l’animateur, Terriens du dimanche et des Terriens du samedi. C’est au côté de son avocat Jean Ennochi que l’ancien présentateur de Tout le monde en parle se dit prêt à demander une indemnisation pour cette rupture de contrat qui lui semble injuste et brutale.

L’animateur de 70 ans met en avant son ancienneté sur la chaîne. Cela fait, en effet, environ treize ans que Thierry Ardisson performe sur Canal+, puis sur sa chaîne de la TNT. Seul pour cette rentrée 2019, il va aussi demander réparation du « préjudice sur son image et sa carrière ».

Hanouna, Baffie et reconnaissance faciale

Cette fois, la cause de sa colère concerne l’une des séquences de la nouvelle émission proposée sur C8 dès le 14 septembre et animée par Cyril Hanouna, La grande Darka. Le présentateur sera accompagné par nouvelle bande de chroniqueurs et notamment par Laurent Baffie, l’ancienne personnalité clé d’Ardisson. L’idée de l’émission ? Selon Télé Star, « un capteur facial permettra de déterminer combien de fois l’invité a ri aux blagues, micros-trottoirs et autres happenings ».

Pour Thierry Ardisson, cette idée est à son origine la sienne et non une création de C8, « Il y a quatre ans, nous avons déposé un concept d’émission de télévision intitulé Qui va faire rire les Français ? Qui consiste à utiliser un logiciel de reconnaissance faciale pour compter les rires des invités ou du public sur un plateau ». L’affaire est loin d’être terminée.