VIDEO. GPA, transidentité, mariage gay… « Plus belle la vie » ose tous les sujets de société

TELEVISION Début août, le CSA a été saisi contre la série de France 3, « Plus belle la vie », au sujet de la gestation pour autrui (GPA) au cœur d’une intrigue. Depuis 2004, la série a abordé d’autres sujets de société.

Ingrid Zerbib

— 

Dans la série «Plus belle la vie», l'avocate Céline Frémont (Rebecca Hampton) fait appel à une mère porteuse pour avoir un enfant.
Dans la série «Plus belle la vie», l'avocate Céline Frémont (Rebecca Hampton) fait appel à une mère porteuse pour avoir un enfant. — France 3 / FTV / NEWEN

Céline fait appel à une mère porteuse pour avoir un enfant. Thomas et Gabriel se marient. Barbara sombre dans l’alcool. Clara souhaite devenir Antoine. Par le biais de l’histoire de ses personnages, la série « Plus belle la vie » aborde depuis le début de sa diffusion en 2004 sur France 3, plusieurs sujets de société pour nourrir ses intrigues, quitte à faire débat.

La gestation pour autrui (GPA) au cœur d’une arche narrative actuellement a fait l’objet d’une saisie du CSA par des associations féministes. Vous pourrez découvrir dans la vidéo ci-dessous d’autres sujets qui ont été abordés.

La transidentité, le viol conjugal, le cannabis, le mariage homosexuel, la crise des migrants, l’alcoolisme font aussi partie des thèmes choisis.

La série n’hésite pas, par ailleurs, à ajouter régulièrement des pastilles souvent en début d’épisodes pour évoquer une actualité : la mort de Johnny, les immeubles effondrés de la rue d’Aubagne ou l' incendie de Notre-Dame-de-Paris.